Forêt tempérée humide

La forêt tempérée humide, dites aussi forêt tempérée ombrophile est un type de forêt tempérée sempervirente. Composée de conifères ou de feuillus, on la trouve aux latitudes tempérées, dans des zones où les précipitations sont abondantes.

Localisation

La plupart de ces forêts se trouvent dans des climats océaniques humides :

Les forêts tempérées humides se distinguent des autres forêts tempérées par quelques facteurs reliés à la météorologie côtière:

  • précipitations : abondantes (2 000 à 3 000 mm/an minimum, selon la latitude), principalement en provenance de vents marins saturés d'humidité ;
  • proximité de l'océan : cela modère les variations saisonnières de température, avec des hivers plus doux et des étés moins chauds que les zones à climat continental ; d'autre part des brouillards océaniques recouvrent périodiquement la plupart de ces forêts, ce qui les rend plus fraîches et plus humides en plein été ;
  • montagnes côtières : ces forêts se développent lorsque des chaînes de montagnes se trouvent près des côtes, ce qui augmente la pluviosité sur les pentes face à la mer.
  • dans certains cas comme dans le sud-ouest de la Chine, ces forêts sont situées assez loin des côtes mais profitent toutefois de l'humidité des moussons tropicales qui permettent le développement d'une végétation similaire aux forêts tempérées humides côtières.

Ces forêts peuvent être à dominante conifère (avec des feuillus en sous-couvert), à végétation sempervirente à feuilles larges, ou mixtes avec des espèces décidues.

Les forêts tempérées humides de conifères abritent la plus forte densité de biomasse de tous les écosystèmes terrestres. Elles contiennent en particulier de nombreux arbres géants, dont : séquoias à feuilles d'if (Sequoia sempervirens), pins douglas côtiers (Pseudotsuga menziesii), épicéas de Sitka (Picea sitchensis), thuyas géants (Thuja plicata), cyprès de Patagonie (Fitzroya cupressoides), et goupilles de Kauri (Agathis australis).

Galerie d'imagesModifier


Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier