Footwork FA13

Footwork FA13
Footwork FA13B
Footwork FA13
La Footwork FA13 d'Aguri Suzuki lors d'une démonstration à Brands Hatch en 2018
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Footwork Mugen Honda
Constructeur Footwork Racing
Année du modèle 1992-1993
Concepteurs Alan Jenkins
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Nom du moteur 1992
Muugen-Honda MF-351H
710 ch à 13 500 tr/min
1993
Muugen-Honda MF-351HB
720 ch à 13 200 tr/min
Cylindrée 3 494 cm³
Configuration V10
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Footwork/X-Trac Transversale semi-automatique
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Carburant BP
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 1992
9. Drapeau : Italie Michele Alboreto
10. Drapeau : Japon Aguri Suzuki
1993
9. Drapeau : Royaume-Uni Derek Warwick
10. Drapeau : Japon Aguri Suzuki
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1992
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
18000
Championnat constructeur 1992
7e avec 6 points
1993
9e avec 4 points

Chronologie des modèles (1992-1993)

La Footwork FA13 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Footwork Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1992. Elle est pilotée par l'Italien Michele Alboreto et le Japonais Aguri Suzuki. En 1993, une version B de la FA13 est engagée pour les deux premières manches du championnat, en attendant la préparation de la FA14. Alboreto est alors remplacé par le Britannique Derek Warwick.

HistoriqueModifier

La FA13 se révèle être une monoplace très fiable, ses abandons étant généralement causés par des erreurs de pilotage de la part de Suzuki et Alboreto. Le pilote italien marque tous les points de son écurie en 1992, en terminant sixième au Brésil, puis cinquième en Espagne et à Saint-Marin, et enfin sixième au Portugal. L'Italien domine Suzuki tout au long de la saison, le Japonais échouant même à se qualifier à deux reprises[1].

En 1993, la FA13B est engagée pour les deux premières manches de la saison, la seule évolution notable résidant dans l’amélioration de la puissance de son moteur V10. Alboreto, parti au sein de la Scuderia Italia, est remplacé par Derek Warwick pour épauler Aguri Suzuki, soutenu par Mugen-Honda. Lors de ces deux épreuves, seul Warwick rallie l'arrivée, hors des points, tandis que Suzuki abandonne à la suite d'accrochages. La FA13B est remplacée par la FA14 à compter du Grand Prix de Saint-Marin[2].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

 
Aguri Suzuki à bord de la Footwork FA13 lors du Grand Prix de Monaco 1992.
Résultats détaillés de la Footwork FA13 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1992 Footwork Mugen Honda Mugen-Honda
V10 MF-351H
Goodyear AFS MEX BRÉ ESP SMR MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 6 7e
Michele Alboreto 10 13 6 5 5 7 7 7 7 9 7 Abd 7 6 15 Abd
Aguri Suzuki 8 Nq. Abd 7 10 11 Nq. Abd 12 Abd Abd 9 Abd 10 8 8
1993 Footwork Mugen Honda Mugen-Honda
V10 MF-351HB
Goodyear AFS BRÉ EUR SMR ESP MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 4* 9e
Derek Warwick 7 9
Aguri Suzuki Abd Abd

Légende : ici

Notes et référencesModifier

  1. « Footwork FA13 », sur statsf1.com (consulté le 12 octobre 2019)
  2. « Footwork FA13B », sur statsf1.com (consulté le 12 octobre 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :