Fonzie

personnage de fiction

Fonzie
Personnage de fiction apparaissant dans
Happy Days.

Henry Winkler dans le rôle de Fonzie en 1977.
Henry Winkler dans le rôle de Fonzie en 1977.

Alias Arthur Herbert Fonzarelli (véritable identité)
« Fonzie », « The Fonz »
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
Espèce Humain
Cheveux Bruns (avec une banane)
Activité Mécanicien, copropriétaire du Arnold's Drive-In, professeur de lycée
Caractéristique
  • Roi du cool
  • Séducteur
  • Motocycliste
Famille Danny Corrigan Jr. (fils adoptif), Spike Fonzarelli (cousin), Chachi Arcola (cousin)

Créé par Bob Brunner
Interprété par Henry Winkler
Séries Happy Days
Première apparition « Échec ou mat »
(All the Way)
(1974)
Dernière apparition « Une grande décision - 2e partie »
(Passages - Part 2)
(1984)

Arthur Herbert Fonzarelli, alias Fonzie est un personnage de fiction apparaissant dans la série télévisée américaine Happy Days, diffusée entre 1974 et 1984 sur le réseau ABC et, en France sur TF1 à partir de 1976. Le personnage est interprété par l'acteur Henry Winkler.

Dans la série, le personnage est le stéréotype du blouson noir fréquemment vu sur sa moto, portant une veste en cuir et représentant l'essence du cool, contrairement à son cercle d'amis.

Création du personnageModifier

Fonzie était à l'origine un personnage secondaire, mais a rapidement été positionné en tant que personnage principal lorsqu'il a commencé à surpasser les autres personnages en popularité[1],[2],[3].

C'est Bob Brunner, le producteur et scénariste de Happy Days qui a créé à la fois le surnom de « Fonzie » et le nom d'Arthur Fonzarelli pour le personnage, ainsi que sa phrase fétiche « Sit on it »[4],[5],[6].

Fonzie a été l'un des deux seuls personnages (avec Howard Cunningham (en)) à apparaître dans les 255 épisodes de la série.

Biographie du personnageModifier

 
Fonzie (à gauche) en compagnie de Richie Cunningham (en) (interprété par Ron Howard) dans une scène de la série Happy Days.

Au début de la série Happy Days, Fonzie est l'archétype du « blouson noir » des années 1950 : veste de cuir, moto Triumph, chaussé de lunettes Ray Ban. Il est le « mauvais garçon » qui apprend aux autres protagonistes de la série, des fils de bonne famille, à devenir attirants aux yeux des filles, à être « cool » (terme que Fonzie emploie à chaque épisode ou presque).

Fonzie est un grand séducteur : un claquement de doigts fait venir à lui les plus jolies filles du restaurant Arnold's. Mais au fur et à mesure de la série, on découvre un homme au grand cœur qui a gagné le respect des autres sans jamais se battre, contrairement à ce que son image de « voyou » (auprès des bien-pensants) pouvait laisser penser.

Personnage secondaire lors des premiers épisodes, il en deviendra la vedette dans les derniers temps de la série, son image de voyou au grand cœur, dragueur invétéré s'estompant progressivement pour apparaître de plus en plus comme un personnage paternaliste et consensuel, le « fiancé idéal ».

DistinctionsModifier

L'acteur Henry Winkler, pour son interprétation de Fonzie a obtenu deux Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée consécutifs (en 1977 et 1978), trois nominations à l'Emmy du meilleur acteur dans une série et une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Le personnage de Fonzie possède depuis 2008 une statue à son effigie, érigée à Milwaukee[7].

Version françaiseModifier

La voix de Fonzie en version française a été assurée par Bernard Murat puis par Michel Mella.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Darren Waters, « Remembering Happy Days », sur BBC News, .
  2. (en) « From failure to Fonz – actor Winkler aims to inspire », sur Reuters.com,
  3. (en) Diane Haithman, « Is Uncool Urkel the '90s Answer to the Fonz? », sur Los Angeles Times.com,
  4. (en) « Bob Brunner, "Happy Days" writer, dies », sur Variety.com, .
  5. (en) « Bob Brunner, "Happy Days" writer and producer, dies aged 78 », sur Digital Spy.com, .
  6. (en) Mike Barnes, « "Happy Days" Writer-Producer Bob Brunner Dies at 78 », sur The Hollywood Reporter.com,
  7. (en) « Bronze Fonz », sur roadsideamerica.com (consulté le 31 octobre 2015).

Lien externeModifier