Fontana dell'Acqua Paola

Fontaine de Rome

La Fontana dell'Acqua Paola, aussi connue sous le nom de Il Fontanone (« la grande fontaine »), est une fontaine monumentale en portique[1] (tout comme Fontana dell'Acqua Felice) située sur le Janicule, près de l'église San Pietro in Montorio , à Rome, Italie. Elle a été construite en 1612 pour marquer la fin de l'aqueduc Acqua Paola, restauré par le pape Paul V ; la fontaine tient son nom de ce pape. Elle a été la première fontaine importante sur la rive gauche du Tibre[2].

Fontana dell'Acqua Paola
Image dans Infobox.
La fontaine vue d'ensemble
Présentation
Destination initiale
Fontaine
Style
Style renaissance
Architecte
Construction
1612
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Italie
voir sur la carte d’Italie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rome
voir sur la carte de Rome
Red pog.svg

HistoireModifier

La construction de la Fontana dell'Acqua Paola est due à la popularité de la Fontana dell'Acqua Felice construite en 1585-88 par le pape Sixte V. Paul V décide de reconstruire et d'étendre l'aqueduc en ruine Acqua Traiana construit par l'empereur Trajan afin de fournir une nouvelle source d'eau potable aux habitants du Janicule qui doivent puiser leur eau dans des sources saumâtres ou dans les eaux polluées du Tibre. Il lève des fonds pour son projet avec une taxe sur le vin, qui fait se plaindre certains habitants[3]. L'argent récolté par cette taxe et par d'autres sources lui permet d'acheter les droits pour utiliser l’eau d'une source près du lac Bracciano pour alimenter la fontaine[4].

La fontaine a été conçue par Giovanni Fontana, dont le frère a travaillé sur la Fontana dell'Acqua Felice, et par Flaminio Ponzio. Ils utilisent du marbre pris dans le temple romain proche en ruine de Minerve sur le Forum de Nerva, et construisent une porte massive de cinq arches pour l'arrivée de l'eau. Ils placent en haut de la fontaine la tiare papale et les clés, au-dessus des armoiries de la famille Borghese, un aigle et un dragon, portés par des anges. L’inscription loue le pape Paul en termes poétiques pour avoir apporté l'eau aux habitants du quartier.

Contrairement à la Fontana dell'Acqua Felice qui a une abondance de statues sur des thèmes bibliques, le thème de la Fontana dell'Acqua Paola est l'eau. Cinq cours d'eau coulent à travers les arches dans cinq bassins en marbre. En 1690, Carlo Fontana ajoute un bassin semi-circulaire pour recueillir les trop-pleins des bassins en marbre. Des poteaux en marbre sont installés pour empêcher les cochers d'abreuver leurs animaux à la fontaine, mais le bassin est tentant pour beaucoup d'habitants qui s'y baignent. Un décret est émis en 1707 pour interdire la baignade dans la fontaine[5].

PostéritéModifier

 
Fontana dell'Acqua Paola (détail)

La forme de la fontaine est une source d’inspiration pour la construction de la fontaine de Trevi.

Le compositeur américain Charles Griffes a composé une pièce de caractère pour piano intitulée The Fountains of Acqua Paola dans Roman Sketches, Op. 7 (composé en 1915-16). Griffes n'est jamais allé à Rome ou en Italie. Les pièces de sa collection sont inspirées d'un recueil de poèmes, Sospiri di Roma (1891), de William Sharp.

La scène d'ouverture du film italien La grande bellezza de Paolo Sorrentino a été tournée à la Fontana dell'Acqua Paola.

Notes et référencesModifier

  1. Augustin-Charles d'Aviler, Dictionnaire d'architecture civile et hydraulique et des arts qui en dépendent, Paris, Charles-Antoine Jombert, (lire en ligne)
  2. (en) Marilyn Symmes et Maria Ann Conelli, Fountains as Refreshment in Fountains, Splash and Spectacle, Water and Design from the Renaissance to the Present, p. 36
  3. D'Onofrio, 1962, pg. 141-148
  4. Marilyn Symmes, pg. 36
  5. Le décret interdit aux maraichers, aux jardiniers et aux viticulteurs de laver leurs marchandises dans la fontaine. Par la suite d'autres décrets interdisent la nage ou la baignade. Marilyn Symmes, pg. 190. Voir aussi Sanfilippo, 1996.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Crédits d'auteursModifier

BibliographieModifier

  • (it) Cesare D'Onofrio, Le Fontane di Roma, con documenti e disegni inediti, Rome, seconde,
  • (en) Mario Sanfilippo, Fountains of Rome, Milan,
  • (en) Marilyn Symmes, Fountains, Splash and Spectacle - Water and Design from the Renaissance to the Present, Thames and Hudsonavec le Cooper-Hewitt National Design Museum and Smithsonian Institution,