Ouvrir le menu principal

Fontaines (Saône-et-Loire)

commune française du département de Saône-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaines.

Fontaines
Fontaines (Saône-et-Loire)
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Chalon-sur-Saône
Canton Canton de Chagny
Intercommunalité Le Grand Chalon
Maire
Mandat
Jean-Claude Gress
2014-2020
Code postal 71150
Code commune 71202
Démographie
Population
municipale
1 948 hab. (2016 en diminution de 2,89 % par rapport à 2011)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 51′ 03″ nord, 4° 46′ 23″ est
Altitude Min. 183 m
Max. 315 m
Superficie 24,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontaines

Fontaines est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle fait partie du canton de Chagny et de la communauté de communes du Grand Chalon. Elle compte aujourd'hui environ 2 000 habitants.

Fontaines est jumelée à la commune italienne de Paciano.

GéographieModifier

Fontaines est un village viticole de la côte chalonnaise situé sur une grande plaine.

L'agriculture y est très développée.

Communes limitrophesModifier

Accès et transportsModifier

Géologie et reliefModifier

HydrographieModifier

ClimatModifier

C'est un climat tempéré à légère tendance continentale avec des étés chauds et des hivers froids[1], avec une amplitude thermique assez importante entre ces deux saisons. Les précipitations sont assez hétérogène sur l'année, avec un mois de mai le plus pluvieux de l'année. Le vent qui souffle une partie de l'année est la bise. Les gelées tardives sont peu fréquentes sur le village en général. Il y a bien quelques lieux-dits ou les risques de gelées sont plus importante (on parle de zones gélives). De violents orages peuvent s'abattre sur la commune avec rarement de la grêle.

Valeurs climatiques de Dijon et Mâcon, car cette commune est située entre ces deux villes.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 −0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[2]


Mâcon

Pour la ville de Mâcon (216 m), les valeurs climatiques de 1961 à 1990 :

Relevés Mâcon 1961-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 0,7 2,5 5,2 8,9 12,3 12,4 13,9 11,1 7,5 2,9 0,1 6,6
Température moyenne (°C) 2,1 4 6,8 10 13,9 17,5 20,1 19,4 16,4 11,7 6 2,7 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,9 7,3 11,1 14,8 18,9 22,8 25,7 24,9 21,7 15,9 9,1 5,3 15,2
Précipitations (mm) 66,3 60,9 58,7 69,4 85,9 74,7 58,1 77,1 75,7 71,7 72,7 70,4 841,4
Source : Infoclimat : Mâcon (1961-1990)[3]


ToponymieModifier

Autrefois Fontanœ puis fontes. Le village doit son nom aux nombreuses sources qui jaillissent de son territoire.

HistoireModifier

On y retrouve des traces de l'époque romaine. Le village appartenait aux seigneurs de Fontaines, qui y construisirent un château, puis aux évêques de Chalon, qui affranchirent les habitants en 1299. Le château fut pillé et dévasté en 1569. Il y avait un prieuré dépendant des Augustins de Bar-le-régulier[4], une chapelle (Saint-Nicolas) et plusieurs lavoirs.

Dans le passé, souvent mentionné (officieusement) comme « Fontaines-lès-Chalon ».

HéraldiqueModifier

  Blason Parti, au premier d'or à deux fontaines héraldiques fascées ondées d'argent et d'azur, l'une au-dessus de l'autre, au deuxième bandé d'or et d'azur et à la bordure de gueules; le tout sommé d'un chef d'azur chargé de trois annelets d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Tendances politiquesModifier

Administration municipaleModifier

Listes des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1929[5] ? Marie Emile François Olivier
Baron de Boyer de Sainte-Suzanne
(1861-1938)
RG  
mars 1983 mars 2008 Hubert Thura DVD Il a fait partie du Grand Chalon dont il fut vice-président
mars 2008 février 2012 Mauricette Chatillon SE  
mars 2012 En cours Jean-Claude Gress DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Canton et intercommunalitéModifier

La commune fait partie du Grand Chalon.

Instance judiciaire et administrativeModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 1 948 habitants[Note 1], en diminution de 2,89 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1471 0911 2091 3331 3931 6181 6391 6441 673
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6631 5741 5851 6171 5061 4531 4981 5411 600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6831 5701 4351 2231 2061 1671 1401 1671 227
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 3151 4381 4561 5961 8391 9472 0292 0071 952
2016 - - - - - - - -
1 948--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramides des âgesModifier

EnseignementModifier

SantéModifier

SportsModifier

AssociationsModifier

CultesModifier

Écologie et recyclageModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'écluse de Fontaines sur le Canal du Centre
Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.
  • L'église Saint-Just, qui date des XIIIe et XVe siècles et était entourée d'une enceinte fortifiée. Elle a pour particularité d'avoir conservé une cloche figurant parmi les plus anciennes du diocèse d'Autun, fondue en 1515 et pèsant 1 400 kg[10],[11].
  • Ce village a la particularité d'avoir cinq lavoirs, d'où sa devise « ville d'eau et de pierres ».
  • Une tour votive, au sommet de Saint-Hilaire, érigée en 1860 avec les pierres des ruines de l'abbaye,
  • Le lycée agricole.
  • Le territoire est traversé par le Canal du Centre. Deux écluses.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. André Dominé : Le vin, « La Bourgogne », p. 181.
  2. Archives climatologiques mensuelles - Dijon (????-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  3. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1961-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  4. collectif, Annales Fontenoises n°1, Fontaines, GREF, , page 29
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k247598z/f3.item.r=canton.zoom
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Père Christophe Lagrange, Histoire de cloches : l'art campanaire à partir de cloches en Saône-et-Loire, fascicule de 46 pages paru en novembre 2016.
  11. [PDF]Brochure de présentation de l'église