Ouvrir le menu principal

La Fondation Cini est une fondation culturelle italienne créée à Venise le en mémoire du comte Giorgio Cini.

San Giorgio Maggiore, lieu du siège de la Fondation Cini

Sommaire

HistoriqueModifier

La Fondation est située dans l'ancien monastère San Giorgio, sur l'île de San Giorgio Maggiore, à Venise. Elle a été fondée par le comte Vittorio Cini à la mémoire de son fils qui mourut dans un accident d'avion près de Cannes en 1949. Vittorio Cini avait été arrêté par les SS pendant la Seconde Guerre mondiale et envoyé au camp de concentration de Dachau.

Le but de la fondation est de restaurer l'île San Giorgio Maggiore, gravement endommagée par environ cent cinquante ans d'occupation militaire et de la réinsérer dans la vie de Venise et d'en faire un centre international d'activité culturelle.

ActivitéModifier

 
Madonna Cini, Piero della Francesca

L'objectif initial de la Fondation a été de reconstruire le couvent, qui avait été détruit par Napoléon Bonaparte et ensuite utilisé par l'armée autrichienne, puis par l'armée italienne, et de réhabiliter l'île dans le contexte de l'histoire culturelle de Venise[1]. Il abrite aujourd'hui une bibliothèque historique d'environ 15 000 volumes, un archivage de manuscrits et une collection concernant les documents sur l'histoire, la musique, le théâtre et l'art. C'est aussi un lieu accueillant des expositions, des concerts et d'autres manifestations.

Il a aussi servi comme lieu de rencontre pour les réunions du G7 en 1980 et 1987[2].

La Fondation possède aussi des manuscrits et des lettres de personnages célèbres de la vie théâtrale et littéraire de l'Italie des XIXe et XXe siècles comme Arrigo Boito, Eleonora Duse, Gabriele D'Annunzio, Giovanni Pascoli, Gian Francesco Malipiero et Diego Valeri.

La collection Malipiero comprend la bibliothèque du compositeur ainsi que des partitions de musique, des correspondances et de nombreux autographes musicaux. La Fondation conserve également la plupart de la musique de Nino Rota, ainsi qu'une collection de croquis.

La Fondation est également le siège de l'école de San Giorgio, spécialisée dan l'étude de la civilisation vénitienne, et un centre universitaire afin de mettre en lumière la contribution de la République de Venise à la civilisation.

Parmi les œuvres d'art figurent des tableaux de : Piero della Francesca, Fra Angelico, Ercole dé Roberti, Francesco di Neri, Fra Filippo Lippi, Lorenzo di Niccolò, Maestro dell'Osservanza, Piero di Cosimo, Sandro Botticelli, Vigoroso da Siena, Sebastiano Mainardi.

Les InstitutsModifier

La structure de la Fondation Giorgio Cini comporte une série d'instituts garantissant un large domaine de recherches et un profil scientifique des publications. Actuellement les instituts actifs sont les suivants :

  • Istituto per la Storia della società e dello Stato Veneziano
  • Istituto per la Musica
  • Istituto Italiano Antonio Vivaldi
  • Istituto Interculturale di Studi Musicali Comparati
  • Centro di ricerca sulle fonti documentali della vita musicale europea
  • Centro studi per la ricerca documentale sul teatro e il melodramma europeo
  • Istituto di Storia dell'Arte

Les directeurs de l'Instituto di Storia dell'ArteModifier

Recherche artistiqueModifier

La Fondation Cini possède l'une des collections les plus importantes au monde d'études et de recherches du peintre vénitien Giambattista Pittoni, avec des archives et des catalogues raisonnés, des recherches et la promotion de hautes valeurs scientifiques et de recherches artistiques et historiques. .

Collection d'oeuvres d'art principalesModifier

Les dessins de PittoniModifier

Les périodiquesModifier

Parmi les activités de l'Istituto di Storia dell'Arte se trouve la publication d'importants journaux et brochures périodiques spécialisés sur l'art vénitien :

  • Arte Veneta
  • Saggi e Memorie di Storia dell'Arte

La ForesteriaModifier

La Foresteria est un centre d'hôtellerie exclusif qui a été construit pour les amis du Cini, réservé aux invités importants qui assistent aux réunions de la Fondation Cini. Décoré et meublé d'art précieux, le centre permet une vue unique sur la Place Saint-Marc et le palais des Doges. L'endroit a été visité par de nombreuses personnalités internationales comme Jimmy Carter, Margaret Thatcher, Ronald Reagan, François Mitterrand, Romano Prodi, Carlo Azeglio Ciampi, et Juan Carlos d'Espagne[3].

Le labyrinthe BorgesModifier

Derrière le Chiostro del Palladio et du Chiostro dei Cipressi se trouve le Labyrinthe Borges, reconstruction du jardin-labyrinthe que l'architecte Randoll Coate (en) a projeté en l'honneur de Jorge Luis Borges et qui fut réalisé par la Fondation Cini en collaboration avec la Fondation Internationale Jorge Luis Borges, et inauguré le , 25 ans après la mort de l'écrivain argentin[4].

Quelques œuvres conservées par la fondationModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier