Ouvrir le menu principal

Fond cosmologique d'ondes gravitationnelles

Les théories cosmologiques supposent qu'à l'image du fond diffus cosmologique, il existerait un autre rayonnement de fond cosmologique composé d'ondes gravitationnelles. Celui-ci aurait pour origine des fluctuations de densité apparues peu après le Big Bang.

Ces ondes gravitationnelles auraient vu leur longueur d'onde diminuer au cours du temps, sous l'effet de l'expansion de l'univers. La diminution de leur longueur d'onde les rendrait très difficiles à détecter.

Les scientifiques n'ont pas encore détecté d'ondes gravitationnelles, prédites par la relativité générale. Néanmoins, certaines observations astronomiques rendent plausibles leur existence. On peut citer l'observation d'un système composé de deux pulsars en rotation l'un sur l'autre, appelé PSR B1913+16. Ces deux pulsars se rapprochent progressivement, et le temps mis par chacun des pulsars pour tourner autour de l'autre (la période de rotation) diminue. La valeur de diminution de cette période correspond exactement (dans la limite des mesures) à celle prédite en faisant intervenir l'existence d'ondes gravitationnelles.

La sphère formée par la distance qu'a parcourue le fond cosmologique d'ondes gravitationnelles s'appelle la gravitosphère.

Articles connexesModifier