Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foligno (homonymie).

Foligno
Blason de Foligno
Héraldique
Foligno
Façade de la cathédrale de San Feliciano di Foligno
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région d'Ombrie Ombrie 
Province Pérouse 
Code postal 06034; 06030; 06037
Code ISTAT 054018
Code cadastral D653
Préfixe tel. 0742
Démographie
Gentilé folignati ou fulginati (fr) folignate
Population 58 162 hab. (31-12-2010[1])
Densité 221 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 57′ 00″ nord, 12° 42′ 00″ est
Altitude Min. 234 m
Max. 234 m
Superficie 26 370 ha = 263,7 km2
Divers
Saint patron San Feliciano Vescovo e Martire
Fête patronale 24 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ombrie

Voir sur la carte administrative de la zone Ombrie
City locator 14.svg
Foligno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Foligno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Foligno
Liens
Site web http://www.comune.foligno.pg.it/

Foligno est une ville italienne d'environ 57 700 habitants, située dans la province de Pérouse, dans la région Ombrie, en Italie centrale.

Sommaire

GéographieModifier

La rivière Topino traverse Foligno.

HistoireModifier

Le nom latin de Foligno est Fulginiae. Foligno semble avoir été fondée au milieu du VIIIe siècle. Elle a souvent changé de mains pendant les guerres du XIIIe siècle, et fut détruite par Pérouse en 1281. De 1305 à 1439, elle a été gouvernée par la famille Trinci, dont le dernier membre s’est élevé contre l’Église. Le pape Eugène IV envoya ses forces contre Foligno, et les habitants lui ouvrirent les portes de la ville. À partir de là, elle a appartenu aux États papaux jusqu’en 1860. La ville de Foligno est surtout connue par la vie de la Bienheureuse Angèle de Foligno, mystique franciscaine du XIIIe siècle.

La ville a été endommagée par plusieurs tremblements de terre, en particulier en 1832 et 1997.

ÉconomieModifier

CultureModifier

En 1472, c'est à Foligno qu'a été imprimé par Johannes Numeister et Evangelista Mei le premier livre en langue italienne, la Divine Comédie. En 1762, à Foligno, il a été imprimé la première édition de l'almanach Barbanera.

C'est dans cette ville que naquit et mourut sainte Angèle de Foligno, une religieuse franscicaine du XIIIe siècle.[2]

Monuments et patrimoineModifier

  • La Cathédrale de Foligno
  • Le Palazzo Trinci
  • Foligno a été l’objet de bombardements des Alliés durant la Seconde Guerre mondiale, responsables de son aspect relativement moderne, bien qu’il y reste quelques monuments médiévaux. Mais de son passé romain, il n’y a aucune trace significative.

Fêtes et traditionsModifier

  • La Giostra della Quintana (Joute de la Quintaine), fête populaire annuelle se déroulant le troisième dimanche de juin et la revanche le deuxième dimanche de septembre.


TransportsModifier

Transports ferroviairesModifier

Foligno est un important centre ferroviaire, sur les lignes reliant Rome à Ancône et à Pérouse.

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 juin 2004 9 juin 2009 Manlio Marini    
Depuis le 9 juin 2009 En cours Nando Mismetti PD  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Au nombre de 126 : Abbazia di Sassovivo, Acqua Santo Stefano, Afrile, Aghi, Ali, Annifo, Arvello, Ascolano, Barri, Belfiore, Borgarella, Borroni, Budino, Camino, Cancellara, Cancelli, Cantagalli, Capodacqua, Caposomigiale, Cappuccini, Cariè, Carpello, Casa del Prete, Casa Pacico, Casale del Leure, Casale della Macchia, Casale di Morro, Casale di Scopoli, Cascito, Casco dell'Acqua, Casenove, Casette di Cupigliolo, Casevecchie, Cassignano, Castello di Morro, Castretto, Cavallara, Cave, Cerritello, Chieve, Cifo, Civitella, Colfiorito, Collazzolo, Colle di Verchiano, Colle San Giovanni, Colle San Lorenzo, Colle Scandolaro, Collelungo, Collenibbio, Colpernaco, Colpersico, Corvia, Costa di Arvello, Crescenti, Croce di Roccafranca, Croce di Verchiano, Cupacci, Cupigliolo, Cupoli, Curasci, Fiamenga, Fondi, Forcatura, Fraia, Hoffmann, La Franca, La Spiazza, La Valle, Leggiana, Liè, Maceratola, Maestà di Colfornaro, Modonna delle Grazie, Montarone, Morro, Navello, Orchi, Palarne, Pale, Perticani, Pescara I°, Pescara II°, Pieve Fanonica, Pisenti, Poggiarello, Polveragna, Ponte San Lazzaro, Ponte Santa Lucia, Pontecentesimo, Popola, Rasiglia, Ravignano, Rio, Roccafranca, Roviglieto, San Bartolomeo, San Giovanni Profiamma, San Vittore, Sant'Eraclio, Santo Stefano dei Piccioni, Scafali, Scandolaro, Scanzano, Scopoli, Seggio, Serra Alta, Serra Bassa, Serrone, Sostino, Sterpete, Tesina, Tito, Torre di Montefalco, Treggio, Uppello, Vallupo, Vegnole, Verchiano, Vescia, Vionica, Volperino

Communes limitrophesModifier

Bevagna, Montefalco, Nocera Umbra, Sellano, Serravalle di Chienti (MC), Spello, Trevi, Valtopina, Visso (MC)

Évolution démographiqueModifier

Habitants recensés

 

Voir aussiModifier