Ouvrir le menu principal
Entrée de la Foire du Trône en 2019.

La Foire du Trône est une fête foraine parisienne, dans le 12e arrondissement, autrefois également appelée « Foire aux pains d’épices » avant son déplacement dans le bois de Vincennes. Son organisateur est la Mairie de Paris. Il s'agit de la plus grande fête foraine itinérante de France[1].

HistoireModifier

 
Jusqu'en 1982 le Looping Star fut l'une des principales attractions de la foire du Trône.
 
Grandes roues de la foire du trône.

En 957, l’abbaye Saint-Antoine (abbaye Saint-Antoine-des-Champs) obtint le droit de vendre une sorte de pain d'épices durant la Semaine sainte en souvenir de leur saint patron vers l’emplacement de l'actuelle place de la Nation (alors appelée place du Trône), et le long de l’avenue du Trône et du cours de Vincennes. Cette foire fut déplacée en 1965 à la pelouse de Reuilly dans le bois de Vincennes (12e arrondissement de Paris), où elle se tient chaque année depuis durant une période de deux mois en avril et mai. Elle est organisée, comme le marché de Noël de l'avenue des Champs-Élysées et la fête foraine du Jardin des Tuileries par le forain et homme d'affaires Marcel Campion.

Les parcs d'attractions, excepté aux États-Unis, sont encore rares à cette époque en France et seules les fêtes foraines comportent des attractions à sensations, qui en ont donc l'exclusivité, ce qui sera le cas jusqu'aux années 1980.

Dans les années 1960, la grande attraction vedette demeure le circuit de montagnes russes Scenic Railway. Les montagnes russes métalliques remplacent celles en bois. Le Rotor et le Tagada font leur apparition.

En 1963, le député du 12e arrondissement de Paris Roger Frey souhaite déplacer la Foire du Trône de la place de la Nation à Créteil ; ce déplacement est jugé trop lointain par les gens du voyage et Marcel Campion mobilise les syndicats de forains pour demander son installation dans le bois de Vincennes, obtenant finalement gain de cause[2]. En 1964, la Foire du Trône quitte donc Paris intra-muros Cours de Vincennes, pour s’installer dans le bois de Vincennes Porte Dorée Pelouse de Reuilly. Elle accueille un nouveau manège à sensations, le Skiliff, dont les douze nacelles s’élèvent à l’aide d’un énorme bras de fer et virevoltent à une hauteur impressionnante pour l’époque. Après les Grands Huit, le Skiliff marque le début de l’ère des grandes attractions en s'élevant jusqu’à 30 m de haut, atteignant des vitesses importantes.

Principales attractions en 2015Modifier

 
Manège de chaises volantes.
 
Stand de confiseries.

Speed / BoostersModifier

  • V-Maxx
  • Maxximum

BalanciersModifier

  • Power Maxxx
  • Fly Zone
  • Maxxx
  • Inversion XXL

Bateau à basculeModifier

  • Pirate

Top SpinModifier

  • Top Spin Fresh

SauterellesModifier

  • Sauterelle
  • Mirage

Bras articulésModifier

Montagnes russesModifier

  • King
  • Infernal toboggan
  • Jet Star
  • Crazy Mouse (Wild Mouse)

Bûches aquatiquesModifier

  • Niagara
  • Flume Ride

ToboggansModifier

  • Toboggan en spirale
  • 2 toboggans droits à bosses

Tour de chuteModifier

  • Skyfall (le plus haut manège transportable du monde[3])(remplace le Count Down)

Reverse bungeeModifier

  • Catapult (« la Boule »)

Chaises volantesModifier

  • Star Flyer (ex FlyMan) (tuniques)
  • Voltigeur

RotorsModifier

  • Rotor (datant de 1949)
  • MoonRaker
  • Spin Ball (se retournant)

Plateaux tournantsModifier

  • Insider
  • Tagada
  • Satan Salsa

Chenilles Music ExpressModifier

  • Rock and Roll (nacelles articulées)
  • Happy Sailor
  • Royal Horse

Grandes rouesModifier

  • Grande roue debout (cabines)
  • Royal Bavarian Wheel (assises)

Cinéma dynamiqueModifier

  • Aventure 5D
  • Simulateur 5D

Palais du rireModifier

  • Banzaï
  • Crazy Space
  • La boîte à rires
  • Incas (palais des glaces)
  • Voodoo
  • Palais du rire

Maisons hantées et trains fantômesModifier

  • Live Horror Show
  • Ghost train
  • Daemonium
  • Thriller

DiversModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Site officiel de la Foire du Trône » (consulté le 24 février 2016)
  2. Odile Cuaz, « Marcel Campion, le parrain des forains », Paris Match, semaine du 7 au 13 avril 2016, pages 117-120.
  3. Yann Foreix, « On a testé « Skyfall », le plus haut manège transportable au monde » [vidéo], sur Le Parisien, (consulté le 5 avril 2014).

Fêtes foraines similairesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :