Ouvrir le menu principal

Le Flyboard Air est un type de réacteur dorsal (jetpack) ou d'hoverboard propulsé par des turbines à gaz[1] inventé par le Français Franky Zapata en 2011 et développé par l'entreprise Zapata Industries.

L'appareil peut voler jusqu'à 190 km/h avec une autonomie d'environ 10 minutes[2] (ce qui correspond à environ 31 km).

Franky Zapata a participé au défilé militaire du 14 juillet 2019 à bord de son invention, et a fait sensation[2],[3]. En août de la même année, il traverse la Manche, avec une escale, à la deuxième tentative[4].

Sommaire

DescriptionModifier

En août 2019 le Flyboard Air est propulsé par quatre réacteurs fixés sous les pieds du pilote, alimentés par du kérosène contenu dans son sac à dos. Il consomme en moyenne deux kilogrammes de carburant par kilomètre[5], soit du 250 litres/100 km[6].

Interdiction temporaire de vol en FranceModifier

En mars 2017, les autorités françaises interdisent à son inventeur d'utiliser le Flyboard Air sur leur territoire, sous peine de poursuites[7],[8],[9], mais il ne souhaitait pas quitter la France[7]. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) justifie cette interdiction, notamment du fait qu’il ait omis de déposer une demande d'autorisation de vol et qu'il ne soit pas titulaire de la moindre licence de vol[10]. La machine obtient finalement l'autorisation de voler sous laisser-passer de la DGAC[3].

Financement du ministère des ArméesModifier

En novembre 2018 l’inventeur fait une démonstration du Flyboard Air aux forces spéciales françaises lors du Forum Innovation Défense. Zapata Industries obtient alors 1,3 million d'euros de la Direction générale de l'Armement dans le cadre du dispositif RAPID (régime d’appui à l’innovation duale) pour son développement dans le cadre d'applications civiles et militaires[3]. Ceci doit permettre d'améliorer le Flyboard Air, en collaboration avec l'Office national d'études et de recherches aérospatiales et l'entreprise Poly-shape[2]. Il sera notamment étudié à travers le projet « Turbine Z Air » (TZR) l'utilisation de nouvelles turbines pour diminuer le niveau sonore de l'engin[3].

RecordsModifier

Franky Zapata établit un record mondial pour la plus grande distance parcourue en hoverboard en avril 2016, avec une distance de 2 252,4 m[11].

Le à Paris, Zapata fait une apparition sensationnelle avec son Flyboard Air lors du défilé de la fête nationale en décollant, survolant et se reposant Place de la Concorde, devant les officiels[12]. C'est la première fois qu'un tel appareil est autorisé à voler publiquement dans une grande ville.

Traversée de la MancheModifier

Le dimanche Franky Zapata établit un nouveau record à bord de son Flyboard Air en traversant la Manche de Sangatte à St Margaret's Bay à plus de 100 km/h de moyenne. La distante parcourue est de 35 km, la durée en vol de 22 min, dont une escale à mi-parcours pour ravitaillement en kérosène sur un bateau[13],[12]. Pour l'escale il a été prévu qu'il se maintiendrait en stationnaire à trois mètres au dessus de la plateforme, sans se poser, mais pour des raisons de sécurité la préfecture impose que le pilote se pose.

Ce succès est précédé le d'une tentative qui a échoué, à cause de la plateforme prévue pour le ravitaillement : trop frêle, trop agitée par le mouvement de la mer, elle a heurté le Flyboard qui est tombé dans l'eau[14],[15],[16].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Flyboard Air », zapata.com (consulté le 26 août 2018)
  2. a b et c « Le Flyboard Air, cette innovation qui a failli échapper à la France », sur Les Echos, (consulté le 18 juillet 2019)
  3. a b c et d « Le flyboard, ce spectaculaire hoverboard volant, au défilé du 14 juillet », sur Sciences et Avenir (consulté le 18 juillet 2019)
  4. Le Point magazine, « Franky Zapata réussit l'exploit de traverser la Manche sur sa machine volante », sur Le Point, (consulté le 4 août 2019)
  5. Franky Zapata a réussi la traversée de la Manche sur sa machine volante, Le Figaro, 4/08/2019.
  6. La masse volumique du kérosène est de 0,8kg/l , d'où : consommation l/km = ((2 kg)/(0,8 kg/l))/km , soit 250l/100 km
  7. a et b Marc Leras, « Marseille : le créateur du Flyboard Air interdit de voler par les gendarmes », sur Le Parisien, .
  8. Franky Zapata, l'inventeur du Flyboard Air se dit interdit de vol en France, Huffington Post, 11 mars 2017
  9. L’inventeur du Flyboard Air interdit de vol en France ?, Ouest-France, 11 mars 2017.
  10. Coupable de trois infractions, le Flyboard Air est cloué au sol, Sciences et Avenir, 15 mars 2017.
  11. Lynch, « Confirmed: Franky Zapata sets new Farthest hoverboard flight record in France », Guinness World Records, (consulté le 12 juillet 2016)
  12. a et b L’exploit de Zapata en 10 photos ébouriffantes, Le Parisien, 4-08-2019.
  13. https://www.francetvinfo.fr/economie/aeronautique/video-revivez-la-traversee-de-la-manche-de-franky-zapata-en-flyboard-de-son-decollage-de-sangatte-a-son-arrivee-en-angleterre_3564213.html
  14. https://www.lavoixdunord.fr/617412/article/2019-07-25/jour-j-pour-la-traversee-de-la-manche-par-franky-zapata-et-son-flyboard
  15. « Traversée de la Manche en «Flyboard»: Franky Zapata ne réussi pas l'exploit », sur FIGARO, (consulté le 25 juillet 2019)
  16. https://www.20minutes.fr/high-tech/2571147-20190725-exploit-espoir-desillusion-vecu-place-premiere-traversee-ratee-manche-flyboard

Voir aussiModifier