Flottenverein

Le Flottenverein, ou Deutscher Flottenverein (en français : Union de la flotte allemande ou Ligue de la flotte allemande), DFV, était une association fondée en 1898 regroupant différentes personnes de la Marine impériale allemande, de la politique et de l'industrie (comme Krupp), ou bien d'autres associations. Cette union eut une grande influence dans l'élaboration de la politique navale de l'Empire allemand.

Hans von Koester
Carte postale de la Flottenverein (1902) avec l'effigie du prince Henri de Prusse

Le grand-amiral Hans von Koester en fut le président de 1908 à 1919, puis le président d'honneur. Elle fut renommée en 1919 Deutscher Seeverein, reprit son nom initial en 1931, puis fut dissoute en 1934.

HistoriqueModifier

L'Union de la flotte allemande a été fondée à Berlin en 1898, alors que l'empereur Guillaume II, depuis son accession au trône dix ans auparavant, encourageait vivement la flotte allemande, en ayant la volonté de la hiser au premier rang et de concurrencer la Royal Navy, maîtresse indiscutable des mers. L'Allemagne désirait en effet accéder à une véritable Weltpolitik et non plus se cantonner à l'Europe. Elle devait rattraper son retard vis-à-vis de l'Empire britannique et de l'Empire colonial français, à la mesure de sa puissance industrielle de plus en plus dominante. L'amiral von Tirpitz lui donne une impulsion primordiale à partir de 1897, lorsqu'il devient ministre de la Marine.

C'est dans ce contexte qu'est fondée cette ligue par des industriels et des hommes politiques comme Bernhard von Bülow, afin d'influencer les milieux d'affaires à investir et de gagner le sentiment de la population allemande. Elle est en lien avec le Nachrichtenbureau (bureau d'informations) du secrétariat à la marine, dont le service est dirigé par August von Heeringen. La Flottenverein atteint 78 762 membres, plus des affiliés dans d'autres organisations en 1898, et plus d'un million de membres à la veille de la Première Guerre mondiale[1]. C'est la plus grande organisation de ce type au monde. Elle fait éditer des livres pour la jeunesse, des revues et des journaux. Elle bénéficie de 3 400 locaux dans tout l'empire, avec des correspondants jusque dans les villages.

PresseModifier

Elle édite:

PrésidentsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1 036 320 membres en octobre 1908, dont 341 813 membres individuels et 694 507 organisations

Voir aussiModifier