Ouvrir le menu principal

Floriffoux

section de Floreffe, Belgique

Floriffoux
Floriffoux
L’église Sainte-Gertrude (1846-1847)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Floreffe
Code postal 5150
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Floriffolien(ne)
Population 1 170 hab. (01/08/2007)
Densité 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 27′ nord, 4° 46′ est
Superficie 559 ha = 5,59 km2
Localisation
Localisation de Floriffoux
Localisation de Floriffoux dans la commune de Floreffe

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Floriffoux

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Floriffoux

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Floriffoux
Liens
Site officiel www.floreffe.be

Floriffoux (en wallon Florifoû) est un village sur la rive gauche de la Sambre, à 10 kilomètres à l'ouest de la ville de Namur. Il fait aujourd'hui administrativement partie de la commune de Floreffe, dans la province de Namur (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Situé dans la vallée de la Sambre, le village présente une importante différence d'altitude entre le bas (83 m à l'écluse) et le haut de la vallée (194 m dans les bois situé au nord-est du village) soit une dénivellation de 111 mètres sur une distance d'environ 1 km à vol d'oiseau. Cette importante dénivellation est à l'origine de grandes différences de températures entre le haut et le bas du village notamment lors de certaines nuits d'hiver.

ÉtymologieModifier

Dans un manuscrit de 1121 il est fait mention de Florifiolum, ce qui signifierait petit (diminutif roman -eolum) Floreffe[1]. Floriffoux fait exactement pendant au village de Floreffe qui se trouve de l'autre côté de la Sambre.

CuriositéModifier

  • Le « vieux chêne de Floriffoux », un arbre remarquable – un des plus gros chênes de Wallonie – est mort en 2008. Planté au XVIIe siècle, ou même auparavant, sa circonférence dépassait les 5 mètres. Il avait longtemps été utilisé comme arbre à clous. Son espace vital ayant été drastiquement restreint à un minuscule rond-point (dans les années 1980), il a été de plus stressé par des travaux successifs qui ont agressé son système racinaire, diminué son accès à l'eau et aux nutriments, avec des blessures racinaires notamment qui ont probablement favorisé son infestation par un champignon, l’armillaire (identifiée en 2007). Finalement abattu le 27 novembre 2012, un nouveau chêne fut replanté au même endroit le 28 février 2013[2].

AnecdoteModifier

Dans le film de André Téchiné "Les Égarés" sorti en 2003, une voix-off annonce qu'un certain Jacques Legrain, disparu durant la seconde guerre mondiale, était né à "Horiffoux". D'après les anciens, un certain Jacques Legrain né à...Floriffoux a effectivement disparu durant la guerre. L'erreur orthographique du village serait dû à l'assimilation du "F" majuscule avec le "l" d'écriture cursive formant une ressemblance très proche avec le "H" majuscule de l'écriture cursive.

Notes et référencesModifier

  1. Jules Herbillon, Les noms des communes de Wallonie, Bruxelles, Crédit communal, coll. « Histoire » (no 70),
  2. COMES G. [2009].Les géants ne sont pas immortels. La Lettre de l’arboriculture ; Société française d’arboriculture51 : 29-30 (2 p., 6 fig.).

Lien externeModifier