Florian Schneider

musicien allemand

Florian Schneider-Esleben, né à Düsseldorf ou à Öhningen-Kattenhorn le et mort à Düsseldorf le , est un musicien allemand. Florian Schneider est, avec Ralf Hütter, l'un des deux membres fondateurs de Kraftwerk, groupe pionnier de la musique électronique, en 1970.

Florian Schneider
Florian Schneider.JPG
Florian Schneider en 2005.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Kattenhorn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
DüsseldorfVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Florian Schneider-EslebenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Robert-Schumann-Hochschule (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Père
Autres informations
Membre de
Instruments
Genres artistiques
Musique électronique, synthpop, électro-pop, art pop (en), krautrock, musique d'avant-garde (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Florian Schneider-Esleben naît, selon les sources, à Düsseldorf ou à Öhningen-Kattenhorn[1], près du lac de Constance, dans l'Allemagne encore sous occupation alliée. Il est le fils de l'architecte Paul Schneider-Esleben et de sa femme Evamaria Schneider-Esleben[2]. Il étudie pendant dix ans la flûte traversière à la Robert Schumann Hochschule (en) à Düsseldorf, puis la musicologie à Cologne. Il joue également de la guitare et du violon, il participe épisodiquement au groupe du musicien de jazz Klaus Doldinger. En 1967, il joue avec Eberhard Kranemann (de) dans le groupe de musique expérimentale « Pissoff[3] ». De 1968 à 1969, il joue dans un quartet avec Ralf Hütter à l'orgue, Eberhard Kranemann à la basse et Paul Lovens à la batterie.

En , avec Ralf Hütter un autre étudiant du conservatoire de Düsseldorf, il fonde un groupe d'improvisation appelé « Organisation »[4], puis deux ans plus tard le groupe Kraftwerk. Il joue notamment de la flûte sur les premières œuvres du groupe, et plus tard crée une flûte électronique. Après l'album Autobahn, il délaisse la flûte acoustique et il se consacre exclusivement aux synthétiseurs et instruments électroniques, notamment le vocodeur, et participe à la mise au point d'outils comme le « Robovox », instrument de synthèse vocale.

En , Florian Schneider devient professeur dans les arts de la communication à l'université des arts et du design de Karlsruhe[5].

Sa dernière apparition sur scène remonte à 2006. Il est remplacé sur l'ensemble des concerts de Kraftwerk en 2008, année où il prend sa retraite. L'annonce officielle de son départ du groupe est faite quelques mois plus tard, en [6]. Ses remplaçants sont Stefan Pfaffe, puis Falk Grieffenhagen depuis 2013 [7].

Florian Schneider meurt d'un cancer foudroyant[8] le 21 avril 2020[9],[10] à Düsseldorf (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)[11]. Sa famille annonce sa mort le et son enterrement a lieu dans l'intimité en présence de sa famille et de ses amis proches le 7 mai 2020[9]. Il avait fêté ses 73 ans début avril.

DiscographieModifier

Avec KraftwerkModifier

FilmographieModifier

HommagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) André Kauth, Pop History Band 1: Musikgruppen von A bis K, Books on Demand, (ISBN 978-3-7481-7940-5, lire en ligne)
  2. (de) Deutsche Biographie, « Schneider-Esleben, Paul - Deutsche Biographie », sur www.deutsche-biographie.de (consulté le 7 juillet 2017)
  3. pissoff 1968, sur rateyourmusic.com
  4. [1], sur the-drone.com
  5. (de) Raumklang, sur terrain-projekt.de
  6. « Florian Schneider, cofondateur de Kraftwerk, quitte le groupe », Le Monde, 7 janvier 2009.
  7. « Kraftwerk », sur www.facebook.com (consulté le 7 juillet 2017)
  8. Bernard Dobbeleer, « Mort de Florian Schneider, cofondateur de Kraftwerk », sur rtbf.be, (consulté le 6 mai 2020).
  9. a et b « Claudia Schneider-Esleben sur Instagram : Florian Schneider 7.4.1947 - 21.4.2020 Thank You so much for Your overwhelming Love & Affection for Florian! . . He passed in Peace with… », sur Instagram (consulté le 8 mai 2020)
  10. François Moreau, « Florian Schneider, cofondateur du groupe Kraftwerk, est mort », sur lesinrocks.com, .
  11. (de) mdr.de, « Kraftwerk-Mitgründer Florian Schneider-Esleben gestorben | MDR.DE », sur www.mdr.de (consulté le 6 mai 2020) : « Le musicien est décédé d'un cancer dans sa famille à Düsseldorf fin avril »
  12. (en) Roy Carr et Charles Shaar Murray (1981), Bowie: An Illustrated Record, p. 92
  13. « Mort de Florian Schneider : les mots émus de Jean-Michel Jarre », sur purepeople.com
  14. Charles Deluermoz et AFP, « Florian Schneider, cofondateur du groupe Kraftwerk, est mort », sur rtl.fr, (consulté le 7 mai 2020).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :