Ouvrir le menu principal
Defaut.svg

Un flamboir[1] (encore appelé flambadou, ou capucin[1]) est un ustensile de cuisine servant à faire fondre du lard sur des pièces de viande cuites à la broche et leur donner un goût de graisse flambée.

Composé d'une d'une longue tige (indispensable pour se préserver de la chaleur intense du foyer) soutenant un cône percé à son extrémité, il est au préalable chauffé « à blanc » dans les braises, ce qui permet au lard de s'enflammer et de s'écouler rapidement sur la viande, lui donnant un goût fumé.

Il est utilisé dans les cuisines en France depuis le Moyen Âge. S'il est aujourd'hui absent de certaines régions, il est parvenu jusqu'à aujourd'hui dans quelques régions de l'Occitanie, en particulier dans l'Aveyron, où il se nomme flambadou[2], (graphie francisée de l'occitan flambador).

Ses anciennes versions sont en fer forgé ou en fonte[3]. Des versions modernes en acier sont aussi commercialisées.

Cet instrument traditionnel a donné son nom à plusieurs restaurants proposant des grillades. Il est utilisé par un chef étoilé suédois Niklas Ekstedt (en), qui propose des recettes toutes exécutées sur un feu ouvert[4].

RéférencesModifier

  1. a et b Michel de Virville et Denise Glück, Système descriptif des objets domestiques français, Éditions des musées nationaux, (lire en ligne).
  2. Raymond Dumay et Francis Jalain, Le Roquefort, Perspectives aveyronnaises, (lire en ligne), p. 196.
  3. « Le masque et le couteau », Revue des deux mondes,‎ , p. 103 (lire en ligne).
  4. « Niklas Ekstedt (Ekstedt*/Stockholm), le feu sacré de la nouvelle cuisine nordique ! », sur cookmyworld.com, .