Fiston Mwanza Mujila

écrivain congolais
Fiston Mwanza Mujila
Description de cette image, également commentée ci-après
Fiston Mwanza Mujila en 2015.
Naissance
Lubumbashi, Zaïre
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Fiston Mwanza Mujila, né en à Lubumbashi, est un écrivain congolais.

BiographieModifier

Il est médaillé d'or en littérature aux Jeux de la francophonie, organisés au Liban, en 2009 avec le texte La nuit[1],[2].

Parlant de son écriture, Fiston Mwanza Mujila déclare qu'il « ne se revendique d'aucune appartenance », mais s'inspire de tous les genres et en particulier de la poésie[3].

La lecture des romans de Sony Labou Tansi, écrivain congolais, est un « choc […] qui m'a ouvert les yeux et montré un autre chemin[4].» Mwanza Mujila revendique aussi sa parenté littéraire avec le Groupe 47, groupe d'écrivains allemands de l'immédiat après-guerre[4].

Il vit actuellement à Graz, en Autriche et y enseigne la littérature africaine francophone et le cinéma[4].

DistinctionsModifier

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Camille de Marcilly, « Fiston Mwanza Mujila : "Les mots comme des notes" », sur La Libre Belgique, (consulté le 7 novembre 2014)
  2. Pierre Lepidi, « Fiston Mwanza Mujila, le musicien des mots », sur Le Monde, (consulté le 7 novembre 2014)
  3. Interview de Fiston Mwanza Mujila
  4. a b et c Nicolas Michel, « RDC – Fiston Mwanza Mujila : chanter, boire et danser à tout prix au Mambo de la fête », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  5. Tristan Guilloux, « Le Fleuve dans le ventre de Fiston Mwanza Mujila », sur africultures.com, (consulté le 7 novembre 2014)
  6. Philippe Manche, « «Tram 83», un bar de nuit qui vit et qui vibre », sur Le Soir, (consulté le 7 novembre 2014)
  7. Michel Abescat - Telerama n° 3377, « Tram 83 - livre de Fiston Mwanza Mujila », sur Télérama.fr, (consulté le 7 novembre 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :