Fiona Schmidt

journaliste et écrivain

Fiona Schmidt est journaliste et essayiste féministe française[1].

BiographieModifier

Elle est née le 23 novembre 1981 en Allemagne où elle passe son enfance et une partie de son adolescence[2][réf. nécessaire].

Elle mène en parallèle des études de journalisme à l'Institut français de presse à Paris et de cinéma à Paris 1, et intègre la rédaction de Cosmopolitan à la fin de son stage de fin d'études en 2004. En 2009 elle est débauchée par le groupe Lagardère pour participer à la création de Be, un magazine féminin générationnel hebdomadaire puis mensuel dont elle sera la rédactrice en chef puis l'éditorialiste jusqu'en 2014.

Depuis elle écrit des chroniques de plus en plus engagées et des billets d'humeur pour la presse féminine comme Grazia, Cosmopolitan, Biba et Cheek Magazine et contribue également à Slate.fr et Le HuffPost. Elle est aussi connue pour son blog et sa newsletter hebdomadaire #TGIFiona, cette dernière est suivie par 24 000 abonnés[réf. nécessaire].

En 2015, la lecture du livre de Roxane Gay, Bad Feminist l'ouvre aux théories féministes et elle se met à militer de plus en plus activement sur les réseaux sociaux.

En 2017, elle publie son premier livre, Les Recettes d'une connasse, sous-titre « dédiées à toutes celles qui demandent un supplément bacon avec leur salade végétarienne[3] » dont le but est de déculpabiliser le rapport des femmes à leur assiette. Il est illustré par Nelle Teyras et obtient le Grand Prix Eugénie Brazier la même année.

Après la vague #MeToo et #Balancetonporc, Fiona Schmidt publie son premier essai sur les rapports de séduction hétérosexuels, L'Amour après #MeToo le 3 octobre 2018[4].

Lâchez-nous l'utérus, son deuxième essai publié en janvier 2019 est consacré à la charge maternelle. Elle y évoque son choix de ne pas être mère[5] mais s'attelle surtout à déconstruire les normes et préjugés au sujet de la maternité et de la non maternité qui entretiennent les inégalités entre les femmes, et entre les genres.[6],[7],[8].

PublicationsModifier

  • Les Recettes d'une connasse, éditions Hachette, Hors Collection Cuisine, 2017, (ISBN 9782016257944)
  • L'Amour après #MeToo : Traité de séduction à l'usage des hommes qui ne savent plus comment parler aux femmes, éditions Hachette, Collection Développement personnel, 2018, (ISBN 9782017068945)
  • Lâchez-nous l’utérus : en finir avec la charge maternelle, éditions Hachette, Collection Santé, 2020, (ISBN 9782017085348)
  • Comment ne pas devenir une marâtre, guide féministe de la famille recomposée, éditions Hachette, Collection Famille / Santé, 2021, (ISBN 9782019454470)

RéférencesModifier

  1. « La charge maternelle, une pression qui touche tout le monde, y compris les hommes », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  2. Cheek Magazine, « Réhabilitons la connasse! - ChEEk Magazine »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur cheekmagazine.fr (consulté le )
  3. « 4 plats à tester du livre « Les recettes d’une connasse » », sur Cosmopolitan.fr (consulté le )
  4. Madame Figaro, « L'amour après #MeToo : "Quand on prononce le mot “Weinstein”, les hommes se crispent" », sur Madame Figaro, (consulté le )
  5. Nadia Daam, « Fiona Schmidt, maternellement incorrecte », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  6. « Qu'est-ce que la charge maternelle que subissent toutes les femmes ? », sur RTL.fr (consulté le )
  7. « 3 livres pour changer son regard sur 3 sujets », sur Ally Bing, (consulté le )
  8. « Fiona Schmidt veut qu'on “lâche l'utérus” de toutes les femmes et c'est une excellente chose », sur Les Inrocks, (consulté le )

Liens externesModifier