Ouvrir le menu principal

Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2012-2013

Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2012-2013
Image illustrative de l’article Finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2012-2013
Supporters de Dortmund pendant le match.
Contexte
Compétition Ligue des champions
Date
Stade Wembley
Lieu Drapeau : Angleterre Londres, Angleterre
Affluence 86 298 spectateurs
Résultat
Borussia Dortmund Drapeau de l'Allemagne 1 – 2 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich
Mi-temps 0 - 0 0
Acteurs majeurs
Homme du match Drapeau : Pays-Bas Arjen Robben
Arbitrage Drapeau de l'Italie Nicola Rizzoli

La finale de la Ligue des Champions 2013 est la cinquante-huitième finale de la Ligue des champions de l'UEFA. Disputée le au Wembley Stadium de Londres (Angleterre), elle oppose les deux clubs allemands du Borussia Dortmund et du Bayern Munich qui ont respectivement éliminés en demi-finale le Real Madrid et le FC Barcelone.

C'est la première fois dans l'histoire de la compétition que la finale oppose deux formations allemandes[1].

Sommaire

Parcours des finalistesModifier

Le choix des équipes qualifiées pour la phase de poules de la Ligue des champions, soit directement, soit par le biais de trois tours préliminaires ainsi qu'un barrage, sont basés sur leur classement lors de la précédente saison de leur ligue domestique et la force relative de la ligue sur la base de son coefficient UEFA.

Les deux équipes, ayant terminé respectivement champion et second du dernier championnat allemand, sont entrés dans la compétition directement en phase de groupes.

Les groupes ont été établis sous la forme d'un double tournoi toutes rondes de huit groupes de quatre équipes, les deux premiers de chaque groupe se qualifiant pour les phases éliminatoires. Les matchs de qualification ont été basés sur des matches aller et retour (domicile et extérieur), avec la règle des buts marqués à l'extérieur, ainsi que le temps supplémentaires en cas d'égalité et les tirs au but si nécessaire.

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du finaliste est toujours donné en premier (D : domicile ; E : extérieur).

  Borussia Dortmund Tour   Bayern Munich
Adversaire Résultat Phase de groupes Adversaire Résultat
  Ajax Amsterdam 1 – 0 (D) Match 1   Valence CF 2 – 1 (D)
  Manchester City 1 – 1 (E) Match 2   BATE Borisov 3 – 1 (E)
  Real Madrid 2 – 1 (D) Match 3   Lille OSC 1 – 0 (E)
  Real Madrid 2 – 2 (E) Match 4   Lille OSC 6 – 1 (D)
  Ajax Amsterdam 4 – 1 (E) Match 5   Valence CF 1 – 1 (E)
  Manchester City 1 – 0 (D) Match 6   BATE Borisov 4 – 1 (D)
Vainqueur du groupe D
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Borussia Dortmund 14 6 4 2 0 11 5 +6
2   Real Madrid 11 6 3 2 1 15 9 +6
3   Ajax Amsterdam 4 6 1 1 4 8 16 -8
4   Manchester City 3 6 0 3 3 7 11 -4
Classement Vainqueur du groupe F
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Bayern Munich 13 6 4 1 1 15 7 +8
2   Valence CF 13 6 4 1 1 12 5 +7
3   BATE Borissov 6 6 2 0 4 9 15 -6
4   Lille OSC 3 6 1 0 5 4 13 -9
Adversaire Total Aller Retour Phase finale Adversaire Total Aller Retour
  Chakhtar Donetsk 5 – 2 2 – 2 (E) 3 – 0 (D) Huitièmes de finale   Arsenal FC 3e – 3 3 – 1 (E) 0 – 2 (D)
  Málaga CF 3 – 2 0 – 0 (E) 3 – 2 (D) Quarts de finale   Juventus FC 4 – 0 2 – 0 (D) 2 – 0 (E)
  Real Madrid 4 – 3 4 – 1 (D) 0 – 2 (E) Demi-finales   FC Barcelone 7 – 0 4 – 0 (D) 3 – 0 (E)

Déroulement de la rencontreModifier

Avant le coup d'envoi et leur entrée sur la pelouse, les deux équipes sont précédées par deux anciens joueurs allemands vainqueur du trophée, Lars Ricken en 1997 avec le Borussia, et Paul Breitner en 1974 avec le Bayern. Les supporters des deux camps se sont disposés dans le stade de façon à occuper un virage chacun.

C'est le Borussia Dortmund par son avant-centre Robert Lewandowski qui se montrera le premier conquérant, la frappe du polonais contrée signifiera le premier corner de la partie. Les joueurs de la Ruhr ne font preuve d'aucun complexe et multiplient les occasions, le portier bavarois Manuel Neuer doit réaliser trois sauvetages délicats dans les vingt premières minutes devant Lewandowski dans un premier temps, puis Jakub Błaszczykowski et enfin Marco Reus. A la 22e le gardien munichois est de nouveau mit à contribution pour stopper une frappe de Sven Bender après une très bonne passe en retrait de Kevin Großkreutz.

La finale de l'an passé perdu à Munich contre le Chelsea Football Club hante les joueurs du Bayern qui vont commencer réellement à sortir de leur torpeur au bout d'une demi - heure de jeu. La 31e minute marque la véritable première occasion munichoise, Arjen Robben loupant son duel devant le gardien Roman Weidenfeller. Après cette première véritable alerte pour le gardien de Dortmund, son homologue de Munich va de nouveau faire office de dernier rempart devant Robert Lewandowski 36e. Cette première mi - temps permet de mesurer la qualité des deux gardiens, la dernière grande parade est à mettre à l'actif de Weidenfeller qui repousse un tir du visage en un contre un devant Robben. La première période s'achève sur un score nul et vierge.

En seconde période le Bayern joue avec un bloc équipe plus haut, Franck Ribéry va tenter à plusieurs reprises en ce début de second acte de forcer le destin sur son côté par des dribbles et des accélérations, mais sans succès, à cause notamment de la vigilance des deux défenseurs centraux, Mats Hummels et Łukasz Piszczek. A la 60e le français bien inspiré lance parfaitement en profondeur Robben qui s'infiltre dans la surface et centre pour Mandzukic qui trompe de la tête le gardien adverse. Libéré par cette ouverture du score le bayern semble dégager une maitrise et une grande puissance, mais Marco Reus bien lancé dans la surface bavaroise reçoit par maladresse un coup dans le ventre de la part de Dante, l'arbitre indique le point de pénalty. C'est le jeune international allemand Ilkay Gundogan qui se charge d'égaliser. A la 70e une frappe de Hummels passe juste au dessus de la transversale munichoise. A la 73e c'est Neven Subotić qui sauve Dortmund d'un geste défensif désespéré devant Robben suite à une belle action de Thomas Muller. A la 78e Weidenfeller repousse une reprise puissante de Bastian Schweinsteiger. 88e, l'épilogue de la rencontre, Ribéry d'une talonnade trouve Arjen Robben aux abords de la surface de réparation dans l'axe, le néerlandais s'engouffre balle au pied dans la défense des jaunes et trompe le gardien. Deux buts à un score final, après deux finales consécutives perdues en 2010 et 2012, le Bayern Munich retrouve le titre de champion d'Europe, et ajoute pour la cinquième fois son nom dans le palmarès de la compétition après les sacres de 1974, 1975, 1976, et 2001[2].

Feuille de matchModifier

Finale Borussia Dortmund   1 - 2   Bayern Munich Wembley Stadium, Londres

20h45 (HEC)
Gündoğan   68e (pén.) (0 - 0) Mandžukić   60e
Robben   89e
Spectateurs : 86 298
Arbitrage :   Nicola Rizzoli
Rapport
Borussia
Bayern
BORUSSIA :
G 1   Roman Weidenfeller (c)0
D 26   Łukasz Piszczek
D 4   Neven Subotić
D 15   Mats Hummels
D 29   Marcel Schmelzer
M 6   Sven Bender   90+2e
M 8   İlkay Gündoğan
M 16   Jakub Błaszczykowski   90e
M 11   Marco Reus
M 19   Kevin Großkreutz   73e
A 9   Robert Lewandowski
Remplaçants :
G 20   Mitchell Langerak
D 27   Felipe Santana
M 5   Sebastian Kehl
M 7   Moritz Leitner
M 18   Nuri Şahin   90+2e 
M 21   Oliver Kirch
A 23   Julian Schieber   90e 
Entraîneur :
  Jürgen Klopp
 

Homme du match :
  Arjen Robben

Arbitres assistants :
  Renato Faverani
  Andrea Stefani
Quatrième arbitre :
  Damir Skomina
Arbitres assistants supplémentaires :
  Gianluca Rocchi
  Paolo Tagliavento

BAYERN :
G 1   Manuel Neuer
D 21   Philipp Lahm (c)
D 17   Jérôme Boateng
D 4   Dante   29e
D 27   David Alaba
M 8   Javi Martínez
M 31   Bastian Schweinsteiger0
M 10   Arjen Robben
M 25   Thomas Müller
M 7   Franck Ribéry   73e   90+1e
A 9   Mario Mandžukić   90+4e
Remplaçants :
G 22   Tom Starke
D 5   Daniel Van Buyten
M 11   Xherdan Shaqiri
M 30   Luiz Gustavo   90+1e 
M 44   Anatoly Timochtchouk
A 14   Claudio Pizarro
A 33   Mario Gómez   90+4e 
Entraîneur :
  Jupp Heynckes

StatistiquesModifier

Première mi-temps
Borussia Bayern
Buts marqués 0 0
Total des tirs 7 5
Tirs cadrés 5 3
Possession de balle 40 % 60 %
Corners 5 3
Fautes commises 5 2
Hors-jeu 0 2
Cartons jaunes 0 1
Cartons rouges 0 0
Seconde mi-temps
Borussia Bayern
Buts marqués 1 2
Total des tirs 5 9
Tirs cadrés 3 6
Possession de balle 44 % 56 %
Corners 1 5
Fautes commises 6 5
Hors-jeu 1 2
Cartons jaunes 1 1
Cartons rouges 0 0
Match complet
Borussia Bayern
Buts marqués 1 2
Total des tirs 12 14
Tirs cadrés 8 9
Possession de balle 42 % 58 %
Corners 6 8
Fautes commises 11 7
Hors-jeu 1 4
Cartons jaunes 1 2
Cartons rouges 0 0

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Le fabuleux parcours du Bayern Munich lors de la ligue des champions 2013 Didier Chauvet

Notes et référencesModifier

  1. « Finale de la Ligue des Champions : Rendez-vous 100% allemand », (consulté le 15 mai 2016)
  2. Didier Chauvet, Le fabuleux parcours du Bayern Munich lors de la Ligue des champions 2013, l'Harmattan, , 139 p. (ISBN 978-2-343-05043-0), p. Chapitre VI La Finale page 97 à 103.

SourcesModifier