Ouvrir le menu principal

Fillière (Haute-Savoie)

commune nouvelle du département de la Haute-Savoie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fillière.

Fillière
Fillière (Haute-Savoie)
L'église Saint-Maurice-et-Saint-François-de-Sales.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Annecy-le-Vieux
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Annecy
Maire
Mandat
Christian Anselme
2017-2020
Code postal 74370 et 74570
Code commune 74282
Démographie
Population
municipale
9 179 hab. (2016)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 52″ nord, 6° 14′ 52″ est
Altitude Min. 489 m
Max. 2 004 m
Superficie 119,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fillière
Liens
Site web www.commune-filliere.fr

Fillière est, depuis le , le nom temporaire d'une commune nouvelle française située dans le département de la Haute-Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle devrait changer de nom pour Val-Glières dès l'acceptation de sa demande par le Conseil d'État[1].

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Géologie et reliefModifier

HydrographieModifier

ClimatModifier

Voies de communication et transportsModifier

La gare de Saint-Martin-Bellevue, fermée en 2010, est située sur le territoire communal, dans la commune déléguée de Saint-Martin-Bellevue. À proximité, sur le territoire de Groisy, se trouve la gare de Groisy - Thorens - la-Caille, faisant référence à la commune déléguée de Thorens-Glières. Ces deux gares seront desservies par le Léman Express fin 2019.

UrbanismeModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

La commune est née du regroupement des communes d'Aviernoz, d'Évires, des Ollières, de Saint-Martin-Bellevue et de Thorens-Glières qui deviennent des communes déléguées, le [2]. Son chef-lieu se situe à Thorens-Glières.

Aviernoz, Evires, Les Ollières, Saint-Martin-Bellevue conservent notamment l'état civil et la délivrance d'avis en matière d'urbanisme.

Politique et administrationModifier

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thorens-Glières
(siège)
74282 CC du Pays de Fillière 63,05 3 163 (2014) 50


Aviernoz 74022 CC du Pays de Fillière 15,90 897 (2014) 56
Évires 74120 CC du Pays de Fillière 19,49 1 415 (2014) 73
Les Ollières 74204 CC du Pays de Fillière 11,64 852 (2014) 73
Saint-Martin-Bellevue 74245 CC du Pays de Fillière 9,33 2 587 (2014) 277

Liste des mairesModifier

Période Identité Étiquette Qualité
3 janvier 2017 En cours Christian Anselme[3] DVD  

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 9 179 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
9 1049 179
(Sources : Insee à partir de 2015[4].)

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Projet Commune nouvelle - Thorens-Glières », sur thorens-glieres.fr (consulté le 16 septembre 2018)
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Arrete.
  3. « Christian Anselme, premier maire de la commune nouvelle », sur ledauphine.com, (consulté le 3 janvier 2017).
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015 et 2016.