Filles de Jésus (Salamanque)

congrégation religieuse féminine

Filles de Jésus
Image illustrative de l’article Filles de Jésus (Salamanque)
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 3 avril 1872
par Mgr Lluch y Garriga
Approbation pontificale 6 août 1901
par Léon XIII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité ignacienne
Règle inspiré des constitutions de la Compagnie de Jésus
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 8 décembre 1871
Salamanque
Fondateur Cándida María de Jesús
Abréviation F.I.
Autres noms jésuitines
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les Filles de Jésus (en latin Filias Iesu) forment une congrégation religieuse féminine enseignante de droit pontifical.

HistoriqueModifier

L'institut religieux est fondé à Salamanque le 8 décembre 1871 par Cándida María de Jesús (1845-1912) avec l'aide du prêtre jésuite Miguel San José Herranz (1819-1896). La prise d'habit des premières religieuses a lieu le 31 mai 1872, les constitutions religieuses des Filles de Jésus ayant été approuvées le 3 avril 1872 par l'évêque de Salamanque, Mgr Joaquín Lluch y Garriga, carme déchaux. Le 8 décembre 1873, les sœurs prononcent leurs vœux religieux.

Par le décret de louange du 6 août 1901, accordé par le pape Léon XIII et ses constitutions étant par la suite approuvées par le Saint-Siège (1913) la congrégation religieuse devient de droit pontifical'. La maison généralice se trouve à Rome. Au 31 décembre 2008, l'institut compte 1049 religieuses dans 138 maisons.

María Antonia Bandrés y Elósegui, béatifiée le 6 avril 1995 par Jean-Paul II, était membre de cette congrégation. La fondatrice, Cándida María de Jesús, fut canonisée en 2010.

Activités et diffusionModifier

Les Filles de Jésus sont principalement consacrés à l'éducation.

Elles sont actives en :

La maison-mère est à Rome.

En 2017, la congrégation comptait 846 sœurs dans 122 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Figlie di Gesù (Salamanca) » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier