Ouvrir le menu principal
Fièvre pappataci
Description de cette image, également commentée ci-après
Phlebotomus papatasi se nourrissant de sang humain
Spécialité Infectiologie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
CIM-10 A93.1
CIM-9 066.0066.0Voir et modifier les données sur Wikidata
MeSH et D010217 D010217 et D010217
Maladie transmissible Transmission par les moustiques (d) et Phlebotomus papatasi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Causes Infection (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La fièvre pappataci, ou fièvre à phlébotomes est une arbovirose, due à un virus du type de celui responsable de la dengue, ayant l'homme pour réservoir de virus et Phlebotomus papatasi pour hôte intermédiaire et vecteur.

Distribution géographique et importanceModifier

 
Distribution géographique des serotypes: N = Naples, T = Toscane, S = Sicile.

Elle est rencontrée en pratique dans l'aire de peuplement de Phlebotomus papatasi : sud de l'Europe, Moyen-Orient et bassin méditerranéen.

Son importance est réduite du fait de sa bénignité et de sa courte durée (« fièvre des trois jours »). Elle ne confère d'ailleurs qu'une immunité éphémère.

CliniqueModifier

Après l'incubation muette de 5 jours et l'invasion très brutale, le tableau est celui d'une dengue réduite à son premier épisode fébrile de 3 jours :

  • fièvre à 39-40 °C, irrégulière et avec pouls dissocié ;
  • visage congestionné et peau brûlante, couverte de sueurs ;
  • céphalées atroces et arthro-myalgies. Il n'y a pas d'exanthème.

Puis la fièvre tombe brusquement pour ne plus remonter. Le malade est guéri mais présente une asthénie durable et marquée avec, parfois, des épisodes psychasthéniques pouvant aboutir à des tentatives de suicide.

DiagnosticModifier

En pays d'endémie, le diagnostic est classique. Dans les zones où la maladie apparaît sporadiquement, elle est souvent confondue avec un épisode grippal.

TraitementModifier

Il n'y a pas de traitement spécifique. La vitamine C hâterait la convalescence.