Festival international du film de Ouidah

Quintessence – ou Festival international du film de Ouidah – est un festival de cinéma fondé par le réalisateur et producteur béninois Jean Odoutan en 2003 à Ouidah au Bénin.

Siège du Festival international du film de Ouidah

Il se déroule au début du mois de janvier, autour de la date de la fête nationale du vaudou, fixée au . Les projections, en salle ou en plein air, sont toutes gratuites.

Le festival a pour objectif de faire connaître au public béninois le plus grand nombre de films possibles. La plupart sont en langue française, avec une priorité donnée aux films africains. Cependant des films d'importants réalisateurs ou producteurs ou des films originaux sont également les bienvenus, qu'ils soient américains, asiatiques ou européens[1].

PalmarèsModifier

2003Modifier

  • Python Royal, Grand Prix du Festival : L'Afrance (France/Sénégal), réalisé par Alain Gomis
  • Python de Children, Prix du Public : Le Pari de l'Amour (Côte d'Ivoire), réalisé par Didier Aufort
  • Python Pygmée, Prix du Court-métrage : Pressions (Bénin), réalisé par Sanvi Panou
  • Python Papou, Prix du Documentaire à Charly Adande (Bénin)

2004Modifier

2005Modifier

  • Python Royal, Grand Prix du Festival : Frontières de Mostéfa Djadjam (Algérie)
  • Pytho Pygmée - Prix du court-métrage : Visa d'Ibrahim Letaïef (Tunisie)
  • Python Papou - Prix du documentaire : Closed District de Pierre-Yves Vanderweerd (Belgique)
  • Python de children - Prix du public : Frontières de Mostéfa Djadjam (Algérie)
  • Python à tête noire - Prix du scénario et de l'adaptation : Le Prix du pardon de Mansour Sora Wade (Sénégal)
  • Mention spéciale du jury long-métrage : Tenja de Hassan Legzouly (Maroc)
  • Prix spécial du jury documentaire : Après - Un voyage dans le Rwanda de Denis Gheerbrant (France)
  • Mention spéciale du jury court-métrage : La Dictée de Meiji U Tum'si (Congo)

2006Modifier

2007Modifier

Le jury était présidé par Richard Bohringer.

2008Modifier

Le jury long métrage présidé par Tola Koukoui a attribué les prix suivants :

Le public a attribué son prix :

Le jury court métrage présidé par Jemima Catraye a attribué les prix suivants :

Le jury documentaire présidé par Moussa Sène Absa a attribué les prix suivants :

2015Modifier

  • Python Royal, grand prix du festival : Le Veau d'or, de Hassan Legzouli (Maroc)
  • Mention spéciale du jury long métrage : Les Gracieuses, de Fatima Sissani (France)
  • Python Papou, prix du documentaire : La nuit qu'on suppose, de Benjamin d'Aoust (Belgique)
  • Python à Tête noire, prix du scénario original : Eugène Gabana, le pétrolier, de Jeanne Delafosse et Camille Plagnet (Burkina Faso/France)
  • Python Pygmée, prix du court métrage : Un petit d'homme, de Jocelyne Desverchère (France)
  • Python Tapis, prix du meilleur film d'animation : El Balsero, de Guillermo Zapata (Colombie)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Quintessence », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 303 (ISBN 9780810871717)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Quintessence », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 303-304 (ISBN 9780810871717)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier