Festival de Cannes 1956

La neuvième édition du Festival de Cannes, a lieu du 23 avril au 10 mai 1956.

Déroulement et faits marquantsModifier

Les organisateurs du festival obtiennent du réalisateur Alain Resnais de censurer un plan de son film Nuit et Brouillard et, à la demande de l’ambassade d’Allemagne, le long métrage est retiré de la compétition[1],[2]. Le film est projeté hors compétition le 29 avril, à l'occasion d'une commémoration dans le cadre de la Journée nationale du souvenir de la déportation[2].

JurysModifier

CompétitionModifier

Courts métragesModifier

Sélection officielleModifier

CompétitionModifier

La sélection officielle en compétition se compose de 39 films[3] :

Hors compétitionModifier

1 film est présenté hors compétition[2] :

Courts métragesModifier

PalmarèsModifier

CompétitionModifier

Prix du Festival international du film (Palme d'or) :
Le Monde du silence de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle (France)
Prix spécial du jury :
Le Mystère Picasso de Henri-Georges Clouzot (France)
Prix international de la meilleure interprétation :
Susan Hayward pour Une femme en enfer (I'll Cry Tomorrow) de Daniel Mann (États-Unis)
Prix international de la meilleure réalisation :
Sergueï Ioutkevitch pour Othello (URSS)
Prix de l'humour poétique :
Sourires d'une nuit d'été (Sommarnattens leende) d'Ingmar Bergman (Suède)
Prix du document humain :
La Complainte du sentier (Pather Panchali) de Satyajit Ray (Inde)

Courts métragesModifier

Palme d'Or du Festival International du Film - court métrage :
Le Ballon rouge d'Albert Lamorisse
Prix du documentaire - court métrage (ex-æquo) :
André Modeste Gretry de Lucien Deroisy
Prix du documentaire - court métrage (ex-æquo) :
La Course des « Tours » (La Corsa delle Rocche) de Gian Luigi Polidoro
Prix du film de fiction - court métrage :
Le Petit Âne de Magdana (Lordja Magdany) de Tenguiz Abouladzé et R. Tchkheidze
Mention spéciale - court métrage :
Les Marionnettes de Jirí Trnka (Lotky Jiriho Trnky) de Bruno Sefranek
Mention au film de recherche - court métrage (ex-æquo) :
Tant qu'il y aura des bêtes de Brassaï
Mention au film de recherche - court métrage (ex-æquo) :
Ensemble (Together) de Lorenza Mazzetti

Notes et référencesModifier

  1. Sylvie Lindeperg, Nuit et Brouillard. Un film dans l’histoire, Odile Jacob, , p. 57.
  2. a b et c Jacques Mandelbaum, "Nuit et Brouillard", affaire trouble, 21 août 2006, Le Monde.
  3. La Sélection - 1956 - Compétition, site officiel du Festival de Cannes.

Lien externeModifier