Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delmotte.
Fernand Delmotte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Député européen
Collège électoral francophone (Belgique) (en)
-
Député européen
-
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
LessinesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Fernand Delmotte, né à Jeumont (Nord) le et mort à Lessines le , est un homme politique belge et un militant wallon.

BiographieModifier

Il s'oriente vers des études techniques. En mai 1940, il fait la Campagne des 18 jours, mais échappe à la captivité en Allemagne. Il crée une section syndicale du secteur Gazelco à Lessines dont il est le secrétaire alors qu'il est à peine âgé de 24 ans.

Engagé au sein du Parti socialiste belge, il est le secrétaire politique de la section de Lessines en 1954. Aux élections communales de 1958, il devient bourgmestre de Lessines et le restera jusqu'en 1994. Quelques mois après la Grève générale de l'hiver 1960-1961, il crée une section du Mouvement populaire wallon dans sa ville.

Il est sénateur de l'arrondissement de Soignies en novembre 1962, chef de groupe socialiste au Sénat, et préside le congrès des socialistes wallons de Verviers en novembre 1967. Les socialistes wallons préparent un avenir autonome pour la Wallonie. Après les élections de mai 1968, il devient ministre de l'Économie régionale wallonne (1968) dans le gouvernement Eyskens- Merlot : son idée est de mettre en place les Conseils économiques régionaux prévus dans l'accord de coalition.

Il met en cause le centralisme bruxellois, étant ainsi le premier membre d'un gouvernement belge à mettre aussi durement en question le système unitaire. Il sera désavoué par l'ensemble de ses collègues flamands et sa déclaration lui vaudra une volée de bois vert de la part de la presse flamande.

Le 16 octobre 1971, il installe le Conseil économique et social de Wallonie à Namur.

Il est ministre des Communications dans le gouvernement suivant de 1971 à 1973.

Liens externesModifier