Ferenc III Nádasdy

Franz Leopold von Nádasdy
Franz Leopold von Nádasdy ban of Croatia.jpg
Fonction
Ban de Croatie (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
KarlovacVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Chef militaire, officierVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Ferenc, Graf Nádasdy de Nádasd et Fogarasföld (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Rosa Rebecca, Freiin von Schrattenbach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Lipot Florian, Graf Nádasdy de Nádasd et Fogarasföld (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Gräfin Maximiliana Eleonore von Rottal (d)
Zsuszanna, Baronesse Malatinszky de Felsö- et Alsómalatin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Borbála, Gräfin Nádasdy de Nádasd et Fogarasföld (d)
Graf Ferenc Nádasdy de Nádasd et Fogarasföld (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Distinction

Ferenc III Nádasdy, en allemand, Franz Leopold von Nádasdy, appelé général Nadasti dans les textes français du XVIIIe siècle[1], né le à Bad Radkersburg (Styrie, Autriche) et mort le à Karlstadt (aujourd’hui Karlovac, en Croatie), est un militaire et homme d’Etat autrichien des règnes de Charles VI, Marie-Thérèse et Joseph II.

BiographieModifier

Issu de la famille Nádasdy, maison de la noblesse hongroise, il entre dans l’armée autrichienne en 1727.

Il se distingue pendant la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748). En 1744, notamment, il s'empare des lignes de la Lauter puis de Saverne aux côtés des pandoures du baron de Trenck, prenant le contrôle du col de Saverne sur la route royale vers Paris. Cette occupation ne dure pas très longtemps[2], mais a laissé des souvenirs localement[3].

En 1756, il est nommé ban (vice-roi) de Croatie, titre qu’il conservera jusqu’à sa mort.

Pendant la guerre de Sept Ans, il remporte contre les Prussiens la bataille de Moys (7 septembre 1757). Après la victoire prussienne de Leuthen (5 décembre 1757), il quitte le service armé.

L’impératrice Marie-Thérèse le nomme Generalfeldmarschall en 1758.

Il se consacre désormais à l’administration de la Croatie où il réorganise les confins militaires, territoires situés le long de la frontière avec l’Empire ottoman.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Par exemple Paul Rapin de Thoyras, Histoire d'Angleterre..., page 611
  2. Saverne est reprise par le duc d'Harcourt le 15 août 1744. Cf. Nouveau Dictionnaire historique des sièges et batailles..., p. 442.
  3. Le rempart d'un oppidum situé près du col de Saverne reçoit alors le nom de « Fossé des Pandours ».

Liens externesModifier