Ouvrir le menu principal

Felix Slade

philanthrope, mécène et collectionneur anglais
Felix Slade
Portrait of Mr. Felix Slade, c. 1851, by Margaret Sarah Carpenter.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité

Felix Joseph Slade, né à Lambeth (Londres) le et mort à Londres le , est un avocat anglais collectionneur anglais d'objets d'art en verre, de livres et de gravures.

Sommaire

BiographieModifier

Membre de la Society of Antiquaries of London (1866) et philanthrope, Felix Slade crée trois chaires Slade pour l'enseignement des beaux-arts aux universités Oxford, Cambridge et university College de Londres et finance également des bourses qui forment le début de la Slade School of Art (fondée en 1871) à Londres, dont le directeur porte le titre de professeur Slade. Le legs est également indirectement responsable de la fondation de la Ruskin School of Drawing à Oxford, école financée par le premier professeur d'Oxford, John Ruskin, qui annonce son intention dans sa leçon inaugurale « à la consternation générale de ses auditeurs »[1].

Les chaires d'Oxford et de Cambridge sont des chaires qui accueillent des visiteurs qui donnent les « Conférences Slade », l'une des plus prestigieuses séries de conférences sur l'histoire de l'art qui sont couramment publiées. Les premiers professeurs Slade sont John Ruskin à Oxford et Matthew Digby Wyatt (en) à Cambridge; Edward Poynter donne la première conférence le à l'University College de Londres[2].

Il est fils de Robert Slade, un propriétaire terrien du Surrey et surveillant aux Doctors' Commons (en), finalement nommé sous-lieutenant du Surrey, et de sa femme Eliza Foxcroft de Halsteads (près de Thornton in Lonsdale dans le Yorkshire). De son père, il hérite une fortune considérable qui finance ses achats de livres et de gravures. Il vit avec son frère célibataire Henry dans la maison familiale de Walcot Place et réunit une précieuse collection de verrerie ancienne. Quand il meurt célibataire, il laisse une fortune de 160,000 £ et lègue la majeure partie de sa collection d'art au British Museum. Les livres sont à présent conservés à la British Library. 35,000 £ sont réservés pour la dotation de postes de professeur d'art plus tard appelé les professorats Slade à Oxford, Cambridge et à l'University College de Londres. Celle-dernière reçoit le legs supplémentaire de six bourses d'art pour les étudiants, qui forment le noyau de la Slade School of Fine Art.

Un catalogue détaillé de sa collection est préparé sous la direction éditoriale de sir Augustus Wollaston Franks. Richement illustré, il est préfacé par Alexander Nesbit. Ce catalogue, comportant quatre tomes, est publié à titre privé en 1871[3].

Margaret Sarah Carpenter a réalisé de Slade un portrait en craie de couleur[3].

Notes et référencesModifier

  1. Official History of Oxford University, Vol VII
  2. DNB, citing Poynter, Lectures on Art, 1879.
  3. a et b (en) Sidney Lee, Dictionary of National Biography, vol. 52 (Shearman – Smirke), Londres, The Macmillan Company, , 413 p. (OCLC 256710551) p. 363

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier