Ouvrir le menu principal

Felice Mazzù

joueur de football belge
(Redirigé depuis Felice Mazzu)

Felice Mazzù
Image illustrative de l’article Felice Mazzù
Felice Mazzù en 2015
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique KRC Genk (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (53 ans)
Lieu Charleroi
Taille 1,83 m (6 0)
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
Flag of Belgium (civil).svg Royal Charleroi SC
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1990-1996 Drapeau : Belgique RSC Nivelles jeunes
1998-2000 Drapeau : Belgique Marchienne-au-Pont
2000-2006 Drapeau : Belgique CS Brainois
2006-2007 Drapeau : Belgique R. Léopold Uccle FC
2009-2010 Drapeau : Belgique AFC Tubize 9v 15n 12d
2010-2013 Drapeau : Belgique White Star Woluwe 57v 19n 26d
2013-2019 Drapeau : Belgique Sporting Charleroi 78v 66n 86d
2019- Drapeau : Belgique KRC Genk2v 0n 2d
1 Matchs de championnat uniquement.

Felice Mazzù, né le à Charleroi, est un entraîneur belge de football.

Sommaire

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Felice Mazzù grandit à Charleroi. Il fait ses études secondaires à l'Athénée Royal de Gilly (promotion 1984) et joue en équipe de jeunes au Sporting de Charleroi. Originellement professeur d'éducation physique dans l'enseignement secondaire (il enseigne notamment à Gilly, Nivelles et à Marcinelle), Mazzù opère une reconversion professionnelle afin de devenir entraîneur de football. Mazzù obtient son diplôme d'entraîneur et sa « licence UEFA pro » en juin 2014.

Les débutsModifier

Felice Mazzù commence sa carrière d'entraîneur dans des clubs de divisions inférieures.

AFC TubizeModifier

On commence à entendre parler de lui alors qu'il est le T2 de l'AFC Tubize, sous les ordres d'Albert Cartier, lors de la saison 2008-2009. Il devient lui-même le T1 de ce club la saison suivante.

Royal White Star WoluweModifier

Il se fait surtout connaître en tant qu'entraîneur principal du White Star Woluwe, club qu'il fait monter de D3 en D2, au terme de la saison 2010-2011, et auquel il offre une place en quart de finale de la Cofidis Cup (Coupe de Belgique) durant cette même saison.

Lors de la saison 2012-2013, le club remporte la première "tranche" du championnat de division 2, ce qui lui garantit une place lors du "tour final" donnant éventuellement accès à la Jupiler Pro League (division 1). Malgré une belle entame de saison, le White Star Woluwe connaît de graves problèmes financiers et est mis en liquidation, en avril 2013. Ce n'est que grâce à l'intervention inespérée d'un groupe d'investisseurs de Dubaï que le club est "sauvé" et a la possibilité de jouer le tour final (qu'il ne remporte toutefois pas), sans Felice Mazzù.

En cours de saison, Felice Mazzù est un temps pressenti aux commandes de l'équipe du Standard de Liège pour succéder au Néerlandais Ron Jans, limogé le 22 octobre 2012. C'est finalement le roumain Mircea Rednic qui est retenu pour occuper le poste d'entraîneur du Standard, le 27 octobre 2012. En octobre 2014, Mazzù sera à nouveau courtisé par la direction du Standard de Liège en vue du remplacement de l'entraîneur israélien Guy Luzon, limogé par le club liégeois.

Royal Charleroi Sporting ClubModifier

Le 2 mai 2013, Mazzù est officiellement annoncé comme nouvel entraîneur du Sporting de Charleroi pour la saison 2013-2014[1]. Son contrat est à durée indéterminée, mais le club carolorégien espère une collaboration de minimum 3 ans avec lui. Sa première saison au Sporting de Charleroi est globalement une réussite, le club finissant à la 10e place du classement général. La saison du Sporting de Charleroi se conclut par de bons Playoffs 2, le club finissant 1er ex-aequo du groupe B avec le KV Kortrijk, mais ne se qualifiant pas pour la finale des Playoffs 2 à cause de la différence de buts.

La 2e saison de Mazzù à Charleroi est plus qu'une réussite. Le club termine la phase classique du championnat à la sixième place (avec un total de 49 points), synonyme de participation aux "playoffs 1". C'est la première fois que le Sporting de Charleroi accède à ce stade de la compétition. Le club achève cette mini-compétition à la cinquième place sur six (trois victoires et deux nuls en dix matches). Le 31 mai 2015, il obtient une place pour le deuxième tour qualificatif de l'Europa League 2015-2016 au terme d'une double confrontation avec le KV Mechelen, vainqueur des "playoffs 2". Cela faisait 21 ans que le club n'avait plus participé à une compétition européenne.

Le 12 janvier 2015, un accord de principe est trouvé entre Mazzù et la direction du club carolo quant à une prolongation de contrat de 3 saisons supplémentaires, suite aux excellents résultats sportifs (4e place du championnat et 1/4 de finale en coupe de Belgique à la trêve). Le 30 janvier, Mazzù prolonge officiellement son contrat au Sporting jusqu'en 2019.

Le premier match européen de Felice Mazzù se dispute le 16 juillet 2015 dans le cadre du 2e tour qualificatif de l'Europa League et se solde par une éclatante victoire du Sporting de Charleroi sur le club israélien du Beitar Jérusalem (5-1). Le 23 juillet, le club réitère son exploit en s'imposant en terre israélienne (1-4). Dans le cadre du 3e tour qualificatif, le Sporting affronte le club ukrainien du FC Zorya Louhansk, mais ne parvient toutefois pas à vaincre cet adversaire coriace (défaites 0-2 et 3-0).

Sa 3e saison au club carolo est moins bien réussie (8e en fin de phase classique) mais le Sporting réussit d'excellents PO2, à tel point que le club dispute les barrages contre le KRC Genk, 4e des PO1, pour le dernier ticket européen pour la saison 2016-2017. Si les carolos remportent le match aller par 2 buts à 0, le match retour voit une cinglante défaite des Zèbres 5-1, anéantissant tous les espoirs pour jouer l'Europe.

Sa 4e saison se traduit une nouvelle fois par une réussite puisqu'il permet pour la 2e fois au club carolo de participer aux PO1 en finissant 6e au terme de la phase classique avec 49 points. Durant les PO1, son équipe lutte jusqu'à la 9e journée pour la 4e place, qualificative pour les barrages en vue de l'obtention d'un billet européen, mais finira finalement 5e de ces PO1.

Sa 5e saison est la meilleure pour lui durant la phase classique. Il termine celle-ci a une incroyable 3e place et qualifie le club en PO1 pour la 3e fois (la 2e consécutive). Durant les PO1, son équipe s'écroule et finira 6e et dernier de ce mini-championnat, ne se qualifiant pour aucune compétition européenne.

Sa 6e saison au Sporting est plus mitigée. Le club carolo finira 9e de la phase classique avec 7 points de retard sur l'Antwerp, dernière équipe qualifiée pour les PO1. Il parvient toutefois à sauver la saison des zèbres en remportant les PO2, n'échouant que lors du barrage européen contre l'Antwerp (défaite 3-2 au Bosuil).

KRC GenkModifier

Le , Mazzù est officiellement annoncé comme nouvel entraîneur du KRC Genk pour la saison 2019-2020[1].. Le 20 juillet 2019, il remporte d'emblée la Supercoupe de Belgique en battant de KV Malines 3-0.

PalmarèsModifier

Distinction personnelleModifier

  • Vainqueur le 18 décembre 2017 du Trophée Raymond Goethals pour l'année 2017

RéférencesModifier

Liens externesModifier