Fediverse

groupe de sites de réseaux sociaux utilisant un protocole de fédération

Fediverse (ou Fédiverse, parfois orthographié Fedivers ou Fédivers) est un mot-valise de l'anglais pour « fédération » et « univers ». C'est un nom informel pour désigner une assez large fédération de serveurs formant un réseau social. Il est construit autour de logiciels libres, permettant donc un auto-hébergement, ou bien l'utilisation d'un service prêt à l'emploi chez un tiers. Les différents services disponibles pour les nœuds de ces instances sont hétérogènes, microblog, blog, vidéo, image, articles de recherche, code logiciel, mais utilisent des protocoles d'échanges communs pour communiquer entre eux, « se fédérer », ou des ponts entre différents protocoles de façon transparente pour l'utilisateur. La volonté étant de fournir une alternative ouverte et résiliente aux réseaux-sociaux captifs, propriété d'une unique entité.

Le protocole, ActivityPub (normalisé par le W3C, établissant les formats du web) est aujourd'hui le plus répandu, mais d'autres sont également utilisés et connecté à ActivityPub via des ponts, tels que Matrix, OStatus, Diaspora*, Webmention, Zot et Zot/6 (utilisé par Hubzilla), XMPP (plutôt orienté messageries instantanées, utilisé par Jabberd)[1] ou encore WebTorrent. par Peertube et Webtorrent Desktop.

HistoriqueModifier

En 2008, Evan Prodromou (en) a créé pour le réseau social Identi.ca, un service, GNU social, et le protocole d'échange, OStatus. En 2011, identi.ca a changé de moteur pour Pump.io. Différentes instances de GNU social, ont alors été créées. Au même moment, d'autres logiciels, tells que Friendica ou Hubzilla, intègrent le protocole OStatus. En janvier 2018, le W3C présente le protocole normalisé ActivityPub, afin d'améliorer les échanges entre ces plateformes. le système de microblog Mastodon est un des premiers logiciels utilisant ce protocole ayant eu un engouement important, suivi de Pleroma. Le nombre de logiciels le supportant s'est rapidement étendu en 2018.

Si les premiers services, à l'exception de Hubzilla, était orienté et limité au microblog, cette évolution a permis également d'y intégrer différents types de services comme des articles de blogs longs, ou des services orientés fichiers ou flux avec des outils spécialisés (PeerTube pour la vidéo, puis Pixelfed pour les images, et ensuite Funkwhale pour l'audio). Sont également apparus des outils spécialisés dans la publication d'articles de recherche (Dokieli, Oki,), ou encore un calendrier[2] ou organisation d’événements et manifestations[3].. Le sous-standard d'échange ForgeFed quant à lui, commencé en 2018, mais toujours en phase de normalisation, se spécialise dans les échanges communs aux forges logicielles, basées sur des VCS (tel que Subversion, Git, Mercurial, Darcsetc., en y apportant des requêtes spécifiques, telles que ouverture de ticket pour les bugs, ou bien demande de fusion de patch logiciel[4].

PrésentationModifier

Une partie des instances de ce réseau sont orientées microblog, ayant des similitudes avec Twitter (par exemple les moteurs d'instances Mastodon, Pleroma ou GNU social, semblables par les activités et à leur fonction de microblog), tandis que d'autres plate-formes fédérées incluent des options de communications et de transactions, plutôt comparables à Google+ ou Facebook (comme c'est le cas avec Friendica). D'autres encore se destinent aux images, aux vidéos, à la musique, aux événements ou aux environnements de travail.

Le Fediverse est conçu pour que les différents types d'instances, souvent spécialisés dans la diffusion d'un format de médias, puissent échanger de façon transparente. Les services qui échangent en utilisant ActivitiPub, utilisent pour se référer aux autres comptes, quel que soit le logiciel, une adresse de la forme @utilisateur@instance ou instance est l'adresse HTTP(S) du service. C'est également un moyen dans un message d'interpeler un utilisateur d'une instance à l'autre. Il est par exemple possible d'interagir entre Mastodon (la limite par défaut d'une instance et de 500 caractères par billet) avec Pleroma (limite par défaut à 5 000 caractères, permettant la mise en page dans différents formats). Le message de l'un sera intégré de façon transparente à l'autre.

Il est par exemple possible de repartager une vidéo créée avec PeerTube, logiciel de diffusion vidéo utilisant le Pair à Pair pour permettre sa décentralisation, un enregistrement sonore de Funkwhale, une image de Pixelfed, un article de recherche d'Olki, ou un article de blog de Write Freely ou WordPress, dans un fil de discussion de Mastodon ou Pleroma. Réciproquement, il est possible depuis ces derniers de commenter ce média, le commentaire sera alors visible sur l'instance du média et les instances l'ayant partagé.

Le protocole ForgeFed, vise à ajouter au Fediverse et aux forges de développement logiciel, une possibilité de décentralisation et d'échange entre instances. On peut ainsi, depuis une instance implémentant ce protocole, suivre le dépôt d'une forge distante, y ajouter ou mettre à jour des tickets (erreurs, évolution), proposer des patchs, et ainsi appliquer sur une instance les patchs proposés depuis une instance distante. L'implémentation de référence, Vervis, permet de tester et améliorer ses spécifications.

Il y a deux principaux moyens d'initier les échanges entre les différents services :

  • Sur le service distant au compte voulant interagir, cliquer sur le bouton de repartage, de réponse ou de favori, et entrer l'adresse de l'utilisateur sous une forme identique à celle du mail : utilisateur@service.net. Un message de confirmation est alors envoyé au serveur de l'utilisateur qui demande à l'utilisateur de confirmer l'interaction.
  • Sur le service lui-même, lancer une recherche sur l'adresse du message distant. Une fois celle-ci trouvée, cliquer sur le bouton de renvoi, réponse ou appréciation.

PontsModifier

Parmi les ponts entre les différents réseaux on peut citer :

Les membres du FediverseModifier

Les systèmes suivants utilisent le Fediverse pour leurs interactions :

BlogModifier

Développement et productionModifier

  • Dokieli éditeur interactif, orienté papiers de recherche, avec gestion de retour de pairs[9] ;
  • Olki, système de publication scientifique et de relecture par les pairs fédérée, développé par le Loria[10] ;
  • Vervis, une référence d'implémentation de Forge logicielle et du protocole ForgeFed (échangeant via ActivityPub)[4],[11] dont le but est de permettre aux forges logicielles d’échanger avec VCS décentralisés, Git et Darcs, écrit en Haskell et framework Yesod[12], travaille, notamment avec ForgeFed, pour l'établissement de spécifications d'échanges, qui pourraient à terme être implémentées dans GitLab CE, Gitea, Gogsetc.[13]

MédiasModifier

  • Castopod, service de podcast intégrant ActivityPub ;
  • Funkwhale diffusion et organisation de musique ou plus généralement de fichiers audio ;
  • Hubzilla site web décentralisé se dupliquant automatiquement au sein d'hubs. Les hubs se connectent les uns avec les autres et utilisent le protocole Zot[14] (anciennement RedMatrix) ;
  • NextCloud similaire à OneBox, Google Drive ou Dropbox, mais désormais compatible avec le Fediverse[15] ;
  • PeerTube, via ActivityPub, réseau social de diffusion de vidéo, utilisant le protocole WebTorrent pour des échanges Pair-à-pair ;
  • Pixelfed, spécialisé dans la diffusion d'image[16] proche d'Instagram ;

Messagerie instantanéeModifier

MicroblogModifier

OrganisationModifier

Partage de liensModifier

  • Lemmy, une alternative à Reddit ;
  • Prismo, permettait de partager des liens, à la manière de Reddit, mais de façon décentralisée[8],[23] (le projet n'est plus développé ni maintenu depuis mai 2019[24]) ;

Partage de fichiersModifier

  • OLKi[25], partage de corpus/datasets

PopulationModifier

D'après les calculs du site « The Federation », en , la population totale du Fediverse est estimée à environ 2,5 millions d'utilisateurs[26], en , elle était estimée à environ 3,2 millions d'utilisateurs (dont 1,5 million d'actifs), et de 6 100 nœuds [27]. En août 2020 elle est estimée à 4 millions d'utilisateurs[28]. Il faut garder en tête que certains comptes sont automatisés (bots) mais aussi qu'il est impossible de connaître le nombre exact d'utilisateurs à cause de la nature décentralisée du réseau.

RéférencesModifier

  1. (en) « Protocols », sur The-federation.info
  2. a et b (en) « Gancio », sur Gancio.org
  3. a et b Gavy, « Mobilizon », sur Framalibre
  4. a et b (en) « Forgefed », sur Notabug.org
  5. « WebTorrent support - arvidn/libtorrent », sur GitHub,
  6. (en) Ernesto Van der Sar, « Libtorrent Adds WebTorrent Support, Expanding the Reach of Browser Torrenting », sur Torrent Freak,
  7. (en) « Kazarma », sur nlnet.nl
  8. a b et c « La Fée diverse déploie ses ailes », sur Framablog
  9. (en) « Dokieli »
  10. « Olki », sur Olki.Loria.fr
  11. (en) « ForgeFed »
  12. « Vervis », sur dokk.org
  13. (en) « Vervis @ dev.angeley.es », sur dev.engeley.es
  14. (en) « Hubzilla — Connecting free and independent communities across the web », sur Zotlabs.org
  15. (en) « Nextcloud introduces social features, joins the fediverse », sur Nextcloud,
  16. (en) « PixelFed - Federated Image Sharing », sur pixelfed.org (consulté le 15 juillet 2018)
  17. (en) « What is ejabberd? », sur The Federation
  18. (en) « XMPP: ejabberd Project on the-federation.info », sur blog.windfluechter.net,
  19. (en) Ben Makuch, « The Nazi-Free Alternative to Twitter Is Now Home to the Biggest Far Right Social Network », sur Vice,
  20. (en) « Kibou », sur git.cybre.club
  21. (en) « PostActiv », sur fsf.org
  22. https://pleroma.social
  23. (en) « Prismo », sur Gitlab.com
  24. (en) « Prismo — Commits », sur Gitlab.com, (consulté le 22 août 2020)
  25. (en) « OLKi », sur olki.loria.fr
  26. (en) « The Federation - a statistics hub », sur the-federation.info (consulté le 6 janvier 2019)
  27. (en) « The Federation - a statistics hub », sur the-federation.info (consulté le 6 octobre 2019)
  28. (en) « The Federation - a statistics hub », sur the-federation.info (consulté le 20 août 2019)

Liens externesModifier

Articles connexesModifier

ProtocolesModifier

Syndication de contenuModifier