Fauve (groupe)

collectif artistique français
FAUVE ≠
Description de cette image, également commentée ci-après
FAUVE ≠ en concert aux Eurockéennes de Belfort en 2013.
Informations générales
Autre nom Fauve Corp
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Spoken word
Années actives 2010 - 2015
Depuis 2019
Labels Fauve Corp
Site officiel « fauvecorp.com » (version du 24 février 2021 sur l'Internet Archive)
Composition du groupe
Membres Quentin Postel
Pierre Cabanettes
Simon Martellozo
Stephane Muraire
Nicolas Dardillac
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de FAUVE ≠.

Fauve (stylisé FAUVE ≠ et utilisant parfois le nom Fauve Corp) est un collectif d'artistes français créé en 2010, originaire de Paris, opérant sur plusieurs supports : musique, vidéos, photos, textes, visuels, web…

Il est composé d'une vingtaine de membres (musiciens, artistes visuels, comédiens, techniciens...)[1]. Sur scène, le collectif est représenté par cinq musiciens (chant, guitare, basse, batterie, clavier) et un artiste vidéo[2]. Lors de leur apparition dans les médias, les membres du collectif aiment conserver leur anonymat et ne souhaitent pas exposer leur vie privée[3].

Le groupe se sépare en 2015, mais se reforme en 2019 sous le nom Magenta.

PrésentationModifier

Modifier

Le groupe tire son nom du titre du film de 1992 Les Nuits fauves[4], réalisé par Cyril Collard sur le thème du SIDA.

En , le chanteur suisse Nicolas Julliard, qui utilisait ce nom depuis 2004, l'abandonne à cause du succès du groupe[5].

Le collectif utilise souvent le symbole (différent) dans sa communication, notamment dans son logo. Il provient d'une déformation de la lettre F, initiale du nom du groupe[6]. Pierre Cabanettes explique qu'ils y ont mis du sens, le symbole reflétant leur idée que les hommes ont « tous une infinité de choses et de traits de caractère très différents les uns des autres »[7].

Genre musicalModifier

Le groupe s’inscrit dans la chanson française, avec un texte très travaillé énoncé en spoken word[1]. La musique est qualifiée de « rock acoustique, entre rock, rap et slam » par L'Obs[8].

HistoriqueModifier

Débuts, succès et fin du groupe (2010 - 2015)Modifier

Fauve est fondé en 2010[9] motivé par « un besoin commun et urgent de vider le trop-plein avec le moins de contraintes possibles »[10], se servant de l'écriture de chansons comme d'un exutoire[1], auparavant trois des membres jouaient ensemble dans le groupe The Fleets[11].

Il commence à se faire connaître à la fin de l'année 2011, essentiellement par le biais des réseaux sociaux[12].

Malgré un nombre très limité de titres produits, le style cru et percutant du groupe, les constats durs de ses textes, mais délivrant toujours un message d'espoir[1] rencontrent la reconnaissance d'autres artistes[13] et un succès rapide[14] : en 2013, les membres de Fauve commencent à se produire sur de grandes scènes[15] et produisent un premier EP, Blizzard, qui sort le 20 mai 2013.

Le groupe connaît rapidement le succès après la sortie de leur premier EP. Ils remplissent ainsi de nombreuses salles en donnant, par exemple, pas moins de vingt concerts au Bataclan, à Paris, entre février et mai 2014[8], tous à guichets fermés dont quinze remplis avant la sortie du premier album.

À l'occasion de leur passage au festival du Printemps de Bourges en 2013, ils remportent le prix iNOUïS, nouvelle appellation des Découvertes du Printemps[16]. Le titre Nuits Fauves est présent sur la compilation Les Inrocks Lab vol. 1 en 2012 et Kané sur la compilation Kitsuné, Parisien 3 en 2013.

Le groupe sort un premier album le 3 février 2014 intitulé Vieux Frères - Partie 1, sur lequel figure le titre éponyme Vieux frères, ainsi que les titres Voyou et De ceux, dévoilés respectivement à la rentrée, en automne et en décembre 2013 sur YouTube et les réseaux sociaux[17]. L'album, distribué par Warner[18], rencontre un grand succès, se classant dès sa sortie à la deuxième place des ventes d'albums en France[19], il s'est vendu en deux semaines à environ 70 000 exemplaires[20]. Ils sortent l'album Vieux Frères - Partie 2 en 2015. Le 16 août 2015, le groupe se produit au festival du Sziget à Budapest, ce qui constitue pour eux leur première scène dans un pays non-francophone[21],[22].

Le , le groupe annonce se mettre en pause pour une durée indéterminée, afin de se consacrer à d'autres projets[23]. Leur dernier concert a lieu le au Bataclan[24].

Nouveaux projets (depuis 2017)Modifier

AutransModifier

Le , trois anciens membres du collectif Fauve sortent un morceau appelé La Paix sous le nom de Autrans, le style, très différent de Fauve sur la forme, tranche avec leurs précédentes compositions et se nourrit d'influences principalement électro[25],[26], contenant moins de paroles que dans les compositions de leur premier groupe.

MagentaModifier

Le , le groupe revient à la musique sous le nouveau nom Magenta[27] avec le titre Assez ?[28]. Le groupe annonce la sortie de son premier EP après avoir mis en ligne en avril un titre enregistré avec la chanteuse Vendredi sur Mer[29]. L'EP Long Feu sort le .

CollectifModifier

Outre le groupe Fauve composé de cinq membres — quatre musiciens Quentin Postel (au chant et monteur des vidéos), Pierre Cabanettes (à la guitare), Stephane Muraire (à la basse), Simon Martellozo (à la batterie)[30],[31],[18],[32] et un vidéaste, Nicolas Dardillac[9],[31] — qui se produisent sur scène, le collectif d'artistes FAUVE Corp est constitué de tous les acteurs qui apportent leur contribution artistique (photographie, textes, illustrations…) au projet, de façon permanente ou ponctuelle. Les membres de FAUVE insistent sur l'aspect collectif de leur travail. Ce collectif s'élève en réalité jusqu'à vingt personnes[1]. Lors d'entretiens avec la presse, ils cultivent un certain goût du mystère et de l'anonymat[4],[12],[1].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

Album LiveModifier

EP et SingleModifier

Autres morceauxModifier

Certains morceaux ont été publiés par le groupe sur les réseaux sociaux et le site officiel du collectif mais n'apparaissent sur aucune compilation ni aucun album

  • 2XGM - 3:30 (morceau inédit)
  • Voyou - 5:01 (version alternative du morceau Voyous de l'album Vieux Frères)

Classement des disquesModifier

Titre Détails Meilleure position Certification Notes
Belgique (Wa) FRA Suisse Belgique (Wa) FRA Suisse
Blizzard 13[33] Le vinyle comprend un coupon pour télécharger gratuitement une version numérique de l'album.
Vieux Frères-partie 1 4[34] 2[34] 11[34]   Platine[35] Le vinyle comprend un coupon pour télécharger gratuitement une version numérique de l'album.
Vieux Frères-partie 2 4[36] 1[36] 5[36]   Or[37] Le vinyle comprend un coupon pour télécharger gratuitement une version numérique de l'album.
150.900 5[38] Album live

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Interview par Elyse Khamassi, « FAUVE : « On n'est pas des artistes, mais des artisans. » », sur ragemag.fr, (consulté le )
  2. « "Vieux frères, partie 2" - Le retour du grand Fauve » (consulté le )
  3. « Les Inrocks - Edito : Fauve qui peut », sur Les Inrocks (consulté le )
  4. a et b Aureliano Tonet, « Cinq tigres blancs dans la nuit fauve », sur lemonde.fr, (consulté le )
  5. Les inrocks.com, Comment Fauve ≠ a tué Fauve, 30 janvier 2014
  6. « INTERVIEW | FAUVE ≠ « UN COLLECTIF, C’EST LE BORDEL » « ACROSS THE DAYS » », sur AcrossTheDays.com, (consulté le )
  7. « Rencontre avec Fauve ǂ », sur Insiblog, (consulté le )
  8. a et b « Le collectif Fauve, phénomène 2013, sort son premier album le 3 février », sur TéléObs, (consulté le )
  9. a et b « Fauve », sur franceinter.fr (consulté le )
  10. Accueil du site /fauvecorp.com, consulté le 21 octobre 2013
  11. Découverte, Fauve, Agnès Bayou, Le transistor, 9 janvier 2013.
  12. a et b Romain Lejeune, « Edito : Fauve qui peut », sur lesinrocks.com, (consulté le )
  13. Bertrand Betsch, « FAUVE ≠ Vieux Frères – Partie 1 », sur mauvaisenouvelle.fr, (consulté le )
  14. « Fauve ou la chanson comme thérapie », sur ouestfrance.fr (consulté le )
  15. Au festival de Bourges : Igor Hansen-Love, « Bourges 2013: "Fauve, c'est toutes les séances de psy que t'as pas eu" », sur lexpress.fr, (consulté le )
  16. a et b Véronique Mortaigne, « Le Printemps de Bourges s'achève sur une hausse de la fréquentation », sur Le Monde.fr, (consulté le )
  17. Fauve : un premier album annoncé pour 2014, Lionel Nicaise, Tsugi, 18 novembre 2013.
  18. a et b Fauve est lâché, Gilles Renault, Libération, 31 janvier 2014.
  19. Fauve - Vieux Frères - Partie 1 (Album), Lescharts.com, consulté le 18 avril 2014.
  20. Fauve Vieux Frères - Partie 1, Chartsinfrance, consulté le 18 avril 2014.
  21. « Festival Sziget 2015 - Budapest  : liste des concerts, informations », sur www.infoconcert.com (consulté le )
  22. Jperocheau, « Fauve à l'affiche du Sziget Festival 2015 », (consulté le )
  23. Anne Demoulin, « Fauve: Le collectif fait «une pause» et pense à «ouvrir un bar» », sur 20minutes.fr, (consulté le )
  24. « Fauve: un "pot de départ" au Bataclan avant la "pause" », sur L'Obs, (consulté le )
  25. Article des Inrocks 11 Avril 2017
  26. Article du Figaro 14 Avril 2017
  27. Erwan Perron, « Magenta, la nouvelle vie électro du groupe Fauve », Télérama, (consulté le ).
  28. « Clip "Assez ?" : découvrez Magenta, le nouveau projet de Fauve », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  29. « « On a demandé à nos fans de se filmer » : le clip confiné de Magenta », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. Copie du site Nouvelle Voix En Beaujolais, consulté le 3 septembre 2013
  31. a et b Programme Nouvelles Voix en Beaujolais
  32. « Fauve ≠ l'interview d'adieu (enfin presque) », sur Les Inrocks (consulté le ).
  33. « les charts.com - Fauve - Blizzard », lescharts.com, Hung Medien (consulté le )
  34. a b et c « les charts.com - Fauve - Vieux Frères-partie 1 », lescharts.com, Hung Medien (consulté le )
  35. http://www.snepmusique.com/les-disques-dor/?awards_artist=fauve&submitAdvanced=Rechercher
  36. a b et c « les charts.com - Fauve - Vieux Frères-partie 2 », lescharts.com, Hung Medien (consulté le )
  37. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. « Fauve - 150.900 », sur www.chartsinfrance.net (consulté le )

Liens externesModifier