Ouvrir le menu principal

Fatin Rüştü Zorlu

homme politique turc

Fatin Rüştü Zorlu est un homme politique et diplomate turc, né le à Istanbul et mort le (à 51 ans) sur l'île d'İmralı. Il a été exécuté par pendaison après le coup d'État de 1960 avec deux autres membres du gouvernement, Adnan Menderes et Hasan Polatkan.

BiographieModifier

La famille de Fatin Rüştü Zorlu est originaire du village de Zor, situé près d'Artvin, dans le nord-est de la Turquie. Après le lycée de Galatasaray, Zorlu étudie les sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Paris et le droit à l'Université de Genève.

Carrière politiqueModifier

Lorsqu'il revient en Turquie, Zorlu commence sa carrière de diplomate en 1932 au ministère des Affaires étrangères. Après 1938, il occupe différents postes dans des ambassades et des consulats à Berne, Paris, Moscou, Beyrouth, et aussi au ministère à Ankara. Après que la Turquie a rejoint l'OTAN le 18 février 1952, il est nommé ambassadeur de l'OTAN au Grand Quartier général des puissances alliées en Europe, à Paris.

En 1954, Zorlu entre en politique. Il est élu à la Grande Assemblée nationale de Turquie comme député de Çanakkale avec le Parti démocrate. Il occupe le poste de Premier ministre adjoint entre 1954 et 1955, de ministre d'État en 1955 et de ministre des Affaires étrangères de 1957 jusqu'au coup d'État de l'armée turque le 27 mai 1960, qui renversa le gouvernement du Premier ministre Adnan Menderes.

Il est arrêté avec quelques membres du Parti démocrate, accusé d'avoir violé la Constitution, et jugé sur l'île de Yassıada. Il est condamné à mort par pendaison, et exécuté sur l'île d'İmralı le 16 septembre 1961 avec Adnan Menderes et le ministre des Finances Hasan Polatkan. Plusieurs années après sa mort, Adnan Menderes, Hasan Polatkan et lui-même furent pardonnés de façon posthume et leurs tombes ont été transportées dans un mausolée à Istanbul le 17 septembre 1990.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier