Ouvrir le menu principal

Farsou
Image illustrative de l’article Farsou
Farsous aux herbes.

Autre nom Farçou (francisation)
Lieu d’origine Rouergue
Aveyron
Place dans le service entrée, principal, accompagnement
Température de service Chaude ou froide
Ingrédients hachis salé et poivré fait avec du lard gras, du vert de blette, du persil, de la viande ou de la chair de saucisse, des œufs, de la farine de froment
Accompagnement vin blanc
marcillac, estaing, côtes-de-millau, entraygues-et-du-fel

Les farsous ou farçous (en occitan farson [faɾˈsu]) sont un plat de ménage rouergat.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Farsou, terme rouergat désignant une petite portion de farce. La racine du mot est fars (farce en français).

PréparationModifier

 
Farsous
 
Farsous et vin

Ils sont composés d'un hachis salé et poivré fait avec du lard gras, du vert de blette, du persil, de la viande de cochon, des œufs, de la farine de blé pour obtenir une farce. Le tout peut être humidifié avec un peu de lait. Cependant, les recettes en sont variées et nombreuses, avant tout composées des ingrédients produits sur place et de la saison[1].

La cuisson se fait soit frit à la poêle ou dans un plat allant au four (dans ce cas ce plat se dénomme farsun en rouergat). La technique est de déposer avec une cuillère à soupe des formes rondes de farce puis cuire à feu doux en les retournant de temps en temps[1].

Accord mets/vinModifier

Culturellement, et, à l'origine, par nécessité, ce mets est consommé avec un blanc ou rouge du pays comme le côtes-de-millau pour le plus connu. L'accord avec des vins d'autre terroirs est cependant possible (entraygues-et-du-fel, estaing, etc ...)[2].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • René Husson et Philippe Galmiche, Recettes en Auvergne (340 recettes de la cuisine auvergnate), édité le 2 avril 2004


Article connexeModifier