Fan Zhongyan

écrivain chinois
Fan Zhongyan
Fan Zhongyan.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
范仲淹 (Fàn Zhòngyān)Voir et modifier les données sur Wikidata
Prénom social
希文Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom posthume
文正Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de pinceau
龍圖老子Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Fan Yong (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Fan Chunyou (d)
Fan Chunren (d)
Fan Chunli (d)
Fan Shi (d)
Fan Chuncui (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Fan Zhongyan (989-1052 ; chinois : 范仲淹 ; pinyin : Fàn Zhòngyān) est un homme politique et un lettré chinois de la dynastie Song. Administrateur du Shaanxi (陕西), il est nommé chancelier par les Song de 1040 à 1045 pour contrer la puissance montante des Xia. Il parvient à conclure la paix en 1044 au prix d'un important tribut en soieries, argent et thé. Avec le lettré Ouyang Xiu (欧阳修), il met en place les réformes de l'ère Qingli à partir de 1043, qui réorganisent l'administration, notamment celles des impôts. Il réforme également le système des examens et ouvre une école d'État à Kaifeng (开封) pour l'enseignement des textes anciens. Il doit quitter le pouvoir en 1045 devant l'opposition des conservateurs à ses réformes.

Parmi ses textes célèbres, on compte une "Note sur la Tour de Yueyang" (岳阳楼记 yuèyánglóu jì). Une traduction de cette note se trouve sur le site Sinoiseries[1].

Notes et référencesModifier