Ouvrir le menu principal

Famille von der Schulenburg

famille de la noblesse brandebourgeoise, puis prussienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schulenburg (homonymie).
Ruines du donjon de Beetzendorf

La famille von der Schulenburg est une famille de la noblesse brandebourgeoise, puis prussienne. Elle descend d'un chevalier Wernerus de Sculenburch en 1237, originaire de la Vieille Marche du Brandebourg et possède au XIIIe siècle le château fort de Schulenburg à quelques kilomètres au sud-est de Salzwedel. De nombreux membres de cette famille s'illustrent dans la carrière militaire. Ils sont Feldmarschall, généraux, et officiers supérieurs de l'armée prussienne. D'autres Schulenburg sont évêques ou hauts fonctionnaires. Deux Schulenburg s'opposèrent à Hitler, le comte Fritz-Dietlof von der Schulenburg (1902-1944) fut impliqué dans l'attentat contre Hitler et fut pendu le 10 août 1944, ainsi que le comte Friedrich-Werner von der Schulenburg (1875-1944), pendu le 10 novembre 1944 à la prison de Plötzensee de Berlin.

ChâteauxModifier

Outre Schulenburg, cette famille possède le château fort de Beetzendorf dans le Brandebourg, inutilisé depuis la guerre de Trente Ans et devenu une ruine au XVIIIe siècle, puis celui d'Apenburg, jusqu'au XIXe siècle.

Les Schulenburg se divisent en blancs et noirs, selon leurs armes. Les seconds descendent de Dietrich II (1304-1340), les premiers de Bernhard Ier. C'est de cette branche que descend au XVIIIe siècle Adolf Friedrich von der Schulenburg (1685-1741) qui possède le château de Wolfsburg, berceau de cette branche. Les Schulenburg de cette branche sont présents depuis vingt-deux générations dans les environs. Il y avait quarante Schulenburg mâles en 1499, soixante-dix en 1610, de même qu'en 1800, et une centaine en 1900. Ils sont quatre-vingt-onze en 1983.

La branche noire possédait encore en 1945 le domaine de Barchnau en Prusse-Occidentale, le domaine d'Apenburg, le domaine de Radach dans le district de Weststernberg (aujourd'hui en Pologne de l'autre côté de l'Oder). La branche blanche possédait, quant à elle, le château d'Altenhausen et ses terres, les domaines de Bodendorf, d'Angern et d'Emden (Saxe-Anhalt) dans l'arrondissement de Börde, le manoir de Farsleben, les terres de Beetzendorf, d'Osterwohle, le château de Falkenberg, le château de Burgscheidungen avec le manoir de Kirchscheidungen, le domaine de Filhene avec son manoir (en Posnanie), le domaine d'Hehlen en Basse-Saxe, les terres d'Hovedissen à Leopoldshöhe en Westphalie orientale, celles de Lodersleben et de Vitzenburg, près de Querfurt, de Mildenau, près de Sorau, de Schönbrunn, près de Denkendorf en Haute-Bavière, de Trampe et Altendorf, près d'Oberbarnim, de Tressow, près de Bobitz dans le Mecklembourg, et le manoir de Nordsteimke en Basse-Saxe.

PersonnalitésModifier

 
Portrait du comte Adolph Friedrich von der Schulenburg (1685-1741)

Parmi les membres de cette famille, on peut distinguer :

SourceModifier