Famille de Parseval

La famille de Parseval est une famille subsistante de la noblesse française, originaire du Perche, puis établie à Paris, anoblie par la charge de conseiller-secrétaire du roi (1751-1766)[1],[2]. Elle a formé plusieurs branches dont l'une s'est établie en Bavière (Allemagne) après la Révolution française de 1789[3],[4] .

Famille de Parseval
Image illustrative de l’article Famille de Parseval
Armes

Blasonnement D'argent, à un pal de sable chargé de trois étoiles d'argent
Branches La Brosse
La Chevalerie
Fontaine (émigrés)
Perthuis
Les Chesnes
Période XVIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Perche
Fiefs tenus Gonneville, Frileuse, Fontaine, Perthuis, Les Chênes, Grandmaison
Demeures Château de Briou
Château de Dorceau
Château de Gonneville
Château du Perthuis
Château des Perrières
Château de Graveron-Semerville
Château de Pont-de-Veyle
Château de Croissy-Beaubourg
Château de Sommervieu
Château de Chevilly
Château de Malijai
Hôtel Haguenot.
Charges Fermier général
Sénateur
Chambellan des rois de Bavière
Maire
Fonctions militaires Gouverneur du Perche
Lieutenant général
Général
Amiral
Récompenses civiles Membre de l'Académie française
Récompenses militaires Grande Croix de l'ordre de Saint-Louis
Grand-Croix de la Légion d'honneur
Commandeur de l'Ordre de l'Aigle rouge
Chevalier de l'Ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne
Chevalier de l'Ordre de Saint-Stanislas de Russie.
Preuves de noblesse
Autres ANF 1939

De cette famille sont notamment issus des fermiers généraux, des officiers généraux, et des chambellans des rois de Bavière.

Une branche de la famille relève le nom, le titre et les armes de la famille de Foudras en 1914.

Filiation

modifier

Branche de la chevalerie

modifier
  • Pierre I Parseval, né en 1658 et Marguerite Chasteau eurent entre autres:
    • Madeleine, né en 1713, marié à Charles-François Pinceloup de La Grange. Jean-Baptiste Perronneau fit son portrait.
    • Alexandre XVII, né en 1714, prêtre et chanoine.
    • Alexandre XVIII, épouse Françoise de Chaumont, auteur de la branche des Chesnes.
    • Philibert I[7], né en 1696, sieur de Frileuse, bourgeois de Paris, conseiller secrétaire du roi, fermier général, marié avec Françoise Renée Maraine, dont :
      • François-Philibert, auteur du rameau de Fontaine.
      • Pierre V, né en 1724, seigneur de Gonneville et de Frileuse, fermier général, marié avec Henriette de La Guerche dont :
        • Charles-René[8], né en 1759, fermier général, guillotiné le 19 floréal an II (). Il épouse Anne-Françoise Brac de La Perrière.
        • Adele, née en 1768, épouse Étienne-Marie Delahante.
        • Alexandre-Philbert-Pierre[8], né en 1758, seigneur de Frileuse, fermier général, gouverneur des Quinze-Vingts. Il fut guillotiné le 19 floréal an II (). Il épouse Louise de Floissac et est l'auteur de la branche subsistante de Gonneville, dont notamment :
          • Auguste, né en 1791, conseiller général de l'Ain, marié avec Jeanne de Preste.
          • Charles II, né en 1792, capitaine de la garde royale, épouse Alexandrine Laurens de Waru dont:
            • Charles-Marie, né en 1834, épouse Marie de Montpinson.

Branche de Fontaine et de Bavière, famille de Parseval de Foudras

modifier

Philibert, né en 1696, fermier général, conseiller secrétaire du Roi, lieutenant général et président du bailliage du Perche.

    • François-Philbert, né en 1726, seigneur de Fontaine, directeur des fermes général, dont :
      • Philbert-Marie-César né en 1765, chambellan du roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, marié à Caroline de Bergh auteur de la branche de Fontaine et de Bavière.
        • Ferdinand von Parseval, né en 1791, général de brigade dans l'armée bavaroise, chambellan du roi de Bavière Maximilien Ier. Il épouse Fanny O'Hegerty dont:
          • Maximilien von Parseval, né en 1823, général de brigade dans l'armée bavaroise. Il épouse Johanna Steinacker.
        • Joseph von Parseval, né en 1825, conseiller du gouvernement et chambellan du roi de Bavière. Il épouse Amélie von Schaden dont :
        • August von Parseval[9], né en 1861, pionnier allemand de l'aéronautique qui fut le principal concurrent de Ferdinand von Zeppelin dans le domaine des ballons dirigeables
          • Otto von Parseval, né en 1827, général en chef de l'infanterie bavaroise, éducateur du duc d'Oldenbourg. Il épouse Cécile von Rennenkampff.
          • Ferdinand von Parseval, né en 1829, général bavarois.
        • Camille-Ferdinand de Parseval de Foudras, né en 1795, ESM Saint-Cyr, chef d'escadron. Il épouse Adélaïde de Foudras, et relève le nom, le titre et les armes.
          • Georges de Parseval de Foudras, né en 1830, Ecole navale, officier de marine. Il épouse Henriette Parseval de Grandmaison et est l'auteur d'une grande partie de la descendance patronymique subsistante, dont :
          • Fernand de Parseval de Foudras[11],[12], né en 1840, ESM Saint-Cyr, colonel d'infanterie, gouverneur militaire du « duc d'Orléans » durant sa minorité, attaché à la personne du comte de Paris et membre de sa maison, chevalier de Malte. Il épouse Adrienne de Laumont.
      • André-Pierre-René-Philbert, né en 1767, capitaine d'infanterie, gentilhomme de la chambre du roi Charles X, auteur de la branche de Perthuis.

Branche de Perthuis

modifier
  • André-Pierre-René-Philbert, né en 1767, vu ci-dessus. il épouse Victoire Desmé de Gagnonville dont :
    • Abel né en 1798, officier de cavalerie, garde du corps (compagnie écossaise) du roi Louis XVIII. Il épouse Octavie du Chesne dont la descendance patronymique subsistante par alliance :
    • Eugène né en 1807, trésorier payeur général

Rameau des Chênes et de Grandmaison

modifier
  • Alexandre XVIII, né en 1718, conseiller secrétaire du roi, receveur général. Il épouse Françoise de Chaumont dont

Portraits

modifier

Alliances notables[4]

modifier

Huguet de Montaran, Duvaucel de Castelnau, Laurens de Waru, de Floissac, Brossin de Saint-Didier, de Montpinçon, de Chivré, Gautier de Charnacé, Gourdier des Hameaux, Le Forestier de Vendeuvre, Brulley de La Brunière, de Fontaine de Resbecq, de Malglaive, de Maussac, Longuet de La Giraudière, Puyhabilier de Leyrac, de Frotté, Pantin de La Guère, Le Coat de Saint-Haouen, Delfau de Pontalba, Brac de La Perrière, de Bernières, Fabus de Vernand, Delahante, de Bergh, O'Heguerty, von Reinhard, von Westarp, de Foudras, de Bourcet, Michon de Pierreclos, Passerat de La Chapelle, Boyer, Feray, Le Tourneur d'Ison, de Fallois, de Solere, Tillette de Mautort, Guiot de La Rochère, de Bentzmann, de Bony de Lavergne, de Robiano de Saffran, Billion du Rousset, de Hennezel d'Ormois, Desmé de Gagnonville, Martin de Méreüil, de Montaudüin, de Lombard de Montchalin, Dupont de Saint-Ouen, de Bastard-Lafitte, d'Alvimare, Bessirard de La Touche, Tigé de Rouffigny, de Chaumont, Denis de Senneville, de Mons.

Odonymie

modifier
  • La Goubaudière, Gonneville, Frileuse, Fontaine, Perthuis, les Chênes, Grandmaison (Dorceau), Briou, la Brosse.

Châteaux et demeures

modifier
Image Blasonnement
  Famille de Parseval :

D'argent à un pal de sable chargé de trois étoiles d'argent. Titre porté : Marquis.

 
 
Famille de Parseval de Foudras :

Ecartelé : aux 1 et 4, d'argent à un pal de sable chargé de trois étoiles du champ ; aux 2 et 3, d'azur à trois fasces d'argent . Titre porté : Marquis.

Pour approfondir

modifier

Bibliographie

modifier
  • Dictionnaire de la noblesse de France en 1900 (56e volume, 58e année). Borel d'Hauterive ;
  • Les Parseval et leurs alliances pendant trois siècles. Frédéric de Parseval, Bergerac, 1923 ; (ouvrage familial)
  • Les fermiers généraux au XVIIIe siècle. Yves Durand, Paris, 1971 ;
  • Les secrétaires du roi de la grande chancellerie de France. Christine Favre-Lejeune, Paris, 1986 ;
  • Un fidèle serviteur du Roi : Pierre-Charles Parseval de La Brosse, Comte de Briou. André Prudhomme, Mémoires de la Société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher. Tome 49, page 51, 1994 ;
  • Le Colonel de Parseval, notice biographique posthume. Marquis de La Tour du Pin, 1910 ;
  • « Parseval », dans Dictionnaire biographique du Gard, Paris, Flammarion, coll. « Dictionnaires biographiques départementaux » (no 45), (BNF 35031733), p. 476-479.

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Paris, 2007, p.149
  2. E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, Paris, 1975
  3. Annuaire de la Noblesse de France et des Maisons Souveraines de l ́Europe: 1863, André Borel d'Hauterive
  4. a et b Dictionnaire historique et héraldique de la noblesse française rédigé dans l'ordre patronymique, Camille Philippe Dayre de Mailhol, 1896
  5. a et b Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren, Grand armorial de France, tome 5, Paris, 1950
  6. Aymeric de Parseval, « Pierre-Charles de Parseval de La Brosse :  : Un fidèle serviteur du Roi », sur parseval.fr (consulté le ).
  7. Aymeric de Parseval, « Philbert de Parseval :  : Fermier Général de Sa Majesté », sur parseval.fr (consulté le ).
  8. a et b Aymeric de Parseval, « Les Parseval guillotinés (19 floréal an II) », sur parseval.fr (consulté le ).
  9. Aymeric de Parseval, « August von Parseval :  : Un Pionnier de l'Aéronautique », sur parseval.fr (consulté le ).
  10. Aymeric de Parseval, « Henri de Parseval :  : Marin d'exception », sur parseval.fr (consulté le ).
  11. Aymeric de Parseval, « Fernand de Parseval :  : Gouverneur Militaire de Monseigneur le duc d'Orléans », sur parseval.fr (consulté le ).
  12. « Fernand de Parseval (1840-1909) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  13. Aymeric de Parseval, « Alexandre-Ferdinand de Parseval-Deschênes :  : Amiral de France », sur parseval.fr (consulté le ).
  14. Aymeric de Parseval, « Marc-Antoine de Parseval des Chênes :  : Mathématicien », sur parseval.fr (consulté le ).
  15. Aymeric de Parseval, « François-Auguste de Parseval-Grandmaison :  : Peintre, Poète, et Académicien », sur parseval.fr (consulté le ).