Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caumont et Duché de La Force.

de Caumont
Image illustrative de l’article Maison de Caumont
Armoiries de la branche Caumont-La Force
(seule branche subsistante)

Blasonnement - Branche de La Force :
D'azur, à trois léopards d'or, armés, couronnés et lampassés de gueules.[1] ;
- Branche de Lauzun :
Tiercé en bande, d'or, de gueules, et d'azur. [1]
Devise « Forcior coronatur, fit via vi. » ;
Cri : « Ferme la force ! »[1]
Pays ou province d’origine Gascogne
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fiefs tenus Caumont-sur-Garonne
La Force
Demeures Hôtel de Caumont
Charges Pair de France
Fonctions militaires Maréchal de France
Récompenses civiles Ordre de la Jarretière,
Ordre de la Légion d'honneur[2]
Récompenses militaires Ordre royal et militaire de Saint-Louis

La Maison de Caumont est une famille française noble d'extraction, originaire de Caumont-sur-Garonne.

Sommaire

HistoireModifier

Elle s'est scindée au XIVe siècle en deux branches principales[1] :

  • celle subsistante des Caumont seigneurs de Castelnau, puis ducs de La Force en 1637,
  • et celle des barons de Lauzun (devenus comtes de Lauzun au XVIe siècle, puis duc en 1692) qui s'est éteinte vers 1723.

Sous l'impulsion de François de Caumont, ami personnel de Henri de Navarre qui fut assassiné lors de la Saint-Bathélémy, la famille se convertit très vite aux idées de la Réforme[3].

Régis Valette dans Catalogue de la noblesse française subsistante écrit que cette famille a prouvé sa noblesse depuis 1528 et que le fief de La Force a été érigé en duché-pairie en 1788 (sur réversion)[4].

PersonnalitésModifier

 
Armes de la branche de La Force
 
Armes de la branche de Lauzun

PossessionsModifier

ArmoiriesModifier

  • Branche de La Force (subsistante) : D'azur, à trois léopards d'or, armés, couronnés et lampassés de gueules.[1]
  • Branche de Lauzun (éteinte): Tiercé en bande, d'or, de gueules, et d'azur. [1]

Personnages de familles homonymesModifier

  • Arcisse de Caumont (1801-1873), historien et archéologue normand.
  • Auguste-Marie, comte de Caumont (1743-1839), relieur à Londres (1797-1814).

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, t. II, , p.353.
  2. a et b « Cote LH/452/17 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. D'après R. de Boysson et Mme la comtesse de Vivant, « Un grand procès périgourdin au XVIe siècle », Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t. LIII,‎ , p. 145-151 (lire en ligne).
  4. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2002, page 58.

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Les papiers personnels de la famille de Caumont sont conservés aux Archives nationales sous la cote 353AP [lire en ligne]
  • Jean de Jaurgain, La Maison de Caumont-La-Force, généalogie de ses diverses branches du XVe siècle à nos jours, rectifiée et suivie de ses preuves, Paris, H. Champion, , 166 p. (lire en ligne)
  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France, t. IV, Paris, (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier