Ouvrir le menu principal
Portrait de Jean de Bernuy Château de Merville

La famille de Bernuy est une famille castillane de la Renaissance de Burgos, connue par certains de ses membres qui pratiquent le commerce du pastel et s'installent à Toulouse vers la fin du XVe siècle. Jean de Bernuy est le plus connu d'entre eux, pour avoir fait construire l'hôtel toulousain qui porte son nom.

Des Bernuy sont en effet actifs sur le marché du pastel toulousain dès 1488 (Alonso de Bernuy), et 1490 (Diego de Bernuy). Un certain nombre d'entre eux s'y installe, dont Jean, qui, de "marchand de Burgos", devient " marchand de Toulouse" vers 1501[1].


  • Jean Bernuy, dit Jean de Bernuy, (Burgos, v. 1475- Toulouse, 1556) est un des plus riches pasteliers de Toulouse, et le plus connu des Bernuy de Toulouse.

Pratiquant le négoce familial, entre l'Espagne, la France, l'Angleterre, l'Italie et Anvers, il doit l'accroissement de sa fortune à des achats anticipés de pastel en Lauragais lors de la période faste du marché.

Comme les autres riches pasteliers de Toulouse, il investit sa fortune dans le foncier, achète la seigneurie de Villeneuve-la-Comptal, une partie de la baronnie de Saint-Sulpice-la-Pointe, des seigneuries de Léran et de Lasbordes, la "borde noble" de Paleficat, près de Toulouse.

il est aussi propriétaire du château de Saissac dont il va améliorer le confort dans le style de la Renaissance.

À Toulouse même, il possède plusieurs demeures qu'il fait unifier entre 1503 et 1536 par le maître maçon Louis Privat en un hôtel particulier dit aujourd'hui Hôtel de Bernuy, un des hôtels les plus somptueux de Toulouse.

Jean de Bernuy épouse Marguerite du Faur, d'une famille de parlementaires, dont il a trois enfants : Jacques, Jean et Guillaume. Pierre naît d'un second mariage avec Marguerite Roux, fille du seigneur de Merville.

Façade sur cour de l'Hôtel de Guillaume de Bernuy ou Hôtel de Buet

On raconte (Du Mège) que Jean de Bernuy se serait porté garant pour la rançon de François Ier, prisonnier à Pavie. On raconte aussi qu'il aurait reçu le roi de façon grandiose dans son hôtel, en 1533, lors de la visite royale où la Belle Paule lui aurait remis les clés de la ville. Sa mort est elle aussi digne de la Geste toulousaine: il aurait été tué dans la cour de son hôtel, bousculé par un taureau opposé à des dogues.


  • Jacques de Bernuy.

Fils de Jean de Bernuy et de Marguerite Roux, il est conseiller au parlement. Suspecté d'hérésie, il est privé de sa charge en 1568.

Hôtel de BuetModifier

L’hôtel de Guillaume de Bernuy, dit aussi hôtel de Buet se situe au no 5 rue de la Pomme, dans le centre historique de Toulouse. Il a été construit vers 1540 pour Guillaume de Bernuy, fils de Jean de Bernuy

Notes et référencesModifier

- Philippe Wolff (Philippe, dir), Les Toulousains dans l'Histoire, Toulouse, Privat, 1984

  1. Wolff, op cit. p. 234