Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stein.
Portrait de Gertrude Stein par Félix Vallotton (1907)

La famille Stein est une fratrie constituée de deux frères et d'une sœur et de la femme de l'un des frères. Américains, ils s'installent à Paris au début du XXe siècle. Ils deviendront d'importants collectionneurs de peintures en art moderne, fréquentant et encourageant les peintres d'avant-garde dont Matisse et Picasso.

Sommaire

FamilleModifier

La famille est d'origine juive installée à San Francisco mais ayant vécu en Pennsylvanie et en Europe. Les parents possèdent et dirigent une entreprise prospère de tramways (mise en place du tramway dans la ville[1]) et d'immeubles de rapport. Ils auront cinq enfants dont certains à la mort de leurs parents s'installeront à Paris[2].

Leo et Gertrude SteinModifier

Articles détaillés : Gertrude Stein et Leo Stein.

Leo Stein (1872-1947) arrête des études de médecine à Boston, se rend au Japon puis en Italie où il étudie l'histoire de l'art de la Renaissance[2]. Il s'installe à Paris en 1902. Le premier tableau de Picasso qu'il acquiert le Meneur de cheval nu pour 1.000 francs[3].

Gertrude Stein (1874-1946) entretient avec son frère une relation quasi fusionnelle[2]. Elle abandonne des études de psychologie pour le rejoindre à Paris en 1903. Elle y deviendra écrivain et une figure littéraire de la vie parisienne et amie de Picasso, qui sera l'un des nombreux artistes à réaliser son portrait. Picasso et Matisse se seraient rencontrés pour la première fois dans les appartements de Gertrude et Leo[4].

Michael et Sarah SteinModifier

Michael (1865-1938) est l'aîné de la fratrie[2]. À la mort de ses parents, il gère l'entreprise familiale[2]. Il est marié avec Sarah (1870-1953) qui a fait des études d'art. Cette dernière est fascinée par son beau-frère et sa belle-sœur[2] et pousse son mari à les suivre à Paris. En 1904, Michael et Sarah Stein s'installent rue Madame, non loin de chez Léo et Gertrude qui habitent et reçoivent au 27, rue de Fleurus. Dans le salon de leur appartement parisien est accroché la Femme au chapeau, tableau qui fait scandale lors de sa présentation au Salon d'automne de 1905[4].

Les Stein achèteront de nombreuses œuvres modernes. On rencontre chez eux des peintres et écrivains très célèbres Mais surtout Matisse et Picasso, dont les Stein achèteront des tableaux, devenant très connus. En 1935, ils fuient l'Europe pour les États-Unis[3].

La collectionModifier

À eux quatre, les Stein collectionneront plusieurs centaines de tableaux. La collection de Michael et Sarah sera, sous l'Occupation, confiée à une galerie allemande et Sarah ne parviendra pas à tous les récupérer après la guerre[2]. Léo, en froid avec sa sœur pendant l'Entre-deux-guerres partira à en Italie. Sa collection de Renoir sera en partie spoliée par le marchand d'art Barnes[2].

En 2011 et 2012, cette collection, regroupant plus de 200 tableaux, est organisée par la Réunion des musées nationaux, le musée d'art moderne de San Francisco et le Metropolitan Museum of Art de New York[2]. Elle se tient successivement à San Francisco, Paris (Grand Palais[1]) et New York.

La plupart des tableaux de la collection sont aujourd'hui (2011) détenus par la Fondation Barnes de Philadelphie et le Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Parmi ces tableaux, on compte[1] :

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Éric Bietry-Rivierre, « Le fabuleux trésor de la famille Stein », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d e f g h et i "Les Stein, Américains, bohèmes, fous de peinture", article de Pascale Vergereau, Ouest-France, 3 octobre 2011
  3. a et b Nicole Chavranski, « La collection de la famille Stein est exposée au Grand Palais », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) Arthur Lubow, « An Eye for Genius: The Collections of Gertrude and Leo Stein », Smithsonian,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Cécile Debray (dir.), Catalogue de l'exposition Cézanne, Matisse, Picasso, l'aventure des Stein au Grand Palais, 2011-2012, Éditions RMN (ISBN 9782711857449).
  • Stefana Sabin, Gertrude Stein. Rowohlt, Reinbek, 1996 (ISBN 3-499-50530-4).
  • (en) Linda Wagner-Martin, Favored Strangers. Gertrude Stein and Her Family, Rutgers University Press, New Brunswick, N.J. 1995, (ISBN 0-8135-2169-6).
  • (en) Brenda Wineapple, Sister Brother: Gertrude and Leo Stein, Putnam, London, 1996 ; (de) Schwester Bruder. Gertrude und Leo Stein, Arche, Zürich, 1998 (ISBN 978-3-716-02233-7).

Pages liéesModifier

Liens externesModifier