Ouvrir le menu principal
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Gravois.

La famille Gravois est une dynastie de maître-d'œuvre-architecte français établis à Rouen.

MembresModifier

Jacques GravoisModifier

Maître-maçon juré des ouvrages du Domaine et fortifications de la ville de Rouen de 1628 à 1644, il s'associe en 1633 avec Thomas De Gournay pour le pavage du grand chemin de Rouen à Caen par Bourg-Achard.

Il meurt le à 60 ans dans la paroisse Saint-Patrice et est inhumé le lendemain à Saint-Éloi.

Guillaume GravoisModifier

Connu dès 1654, il est le fils du maître-maçon Guillaume et de Françoise Duval.

Maître-maçon de la cathédrale de Rouen, il est également employé dans sa paroisse à l'église Saint-Denis.

Il meurt en 1679 à 67 ans et est inhumé dans la nef de Saint-Denis.

Jacques Gravois (1647-1704)Modifier

Frère du précédent, il est maître-d'œuvre et architecte. Fontainier de la ville, il est également trésorier de Saint-Denis en 1685-1686.

Il épouse en septembre 1668 Marguerite Remont († 1673) dont il aura 3 enfants puis se remarie avec Marguerite Mauger et aura au moins 9 enfants.

Il meurt à son domicile dans la paroisse Saint-Denis à 57 ans et est inhumé le dans la nef de Saint-Denis en présence de ses enfants Jacques-Mathieu et Vincent.

  • Réalisations
  • reconstruction de la porte Saint-Éloi à Rouen - 1682, en collaboration avec le maître-plâtrier Laurent Huet
    • construction de la sacristie de l'église Saint-Vincent à Rouen - 1686
    • bâtiment du côté des filles de l'Hospice général à Rouen - 1687
    • pavillon du côté des infirmes de l'Hospice général à Rouen - 1688
    • bâtiment du côté des hommes de l'Hospice général à Rouen - 1692
    • reconstruction de la verrière de la petite sacristie de la cathédrale à Rouen - 1702-1703

Jacques-Mathieu GravoisModifier

Fils de Jacques († 1704), il est architecte de la cathédrale le et devient architecte de la ville de Rouen le . Tout comme son frère Vincent, il devient à la mort de son père fontainier de la ville.

Il se marie en 1698 à Saint-Denis avec Anne Marsollet puis avec Michelle Cresson († 1718).

Il vit rue Saint-Denis puis dans la paroisse Saint-Maclou, rue des Espagnols et rue Mamuchet.

Jacques GravoisModifier

Il peut être le fils de Jacques-Mathieu.

Généalogie simplifiéeModifier

  • Guillaume Gravois, marié à Françoise Duval
    • Guillaume Gravois († 1679)
    • Jacques Gravois († 1704), marié à Marguerite Remont puis Marguerite Mauger
      • Jacques-Mathieu, marié à Anne Marsollet
        • Jacques Gravois ?
      • Vincent Gravois

BibliographieModifier