Ouvrir le menu principal

Famille Dubois de La Patellière

page d'homonymie
Ne doit pas être confondu avec Famille Durant de La Pastellière.

Dubois de La Patellière
Pays ou province d’origine Nantes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubois.

La famille Dubois de La Patellière est une famille anoblie sous la seconde Restauration en 1817.

Cette famille comprend parmi ses membres "des médecins, des magistrats, des officiers dont l'un périt en 1794 lors de l'insurrection vendéenne, etc."[1] mais aussi des personnalités du monde des arts et du spectacle.

HistoireModifier

Les Dubois sont une famille du négoce nantais au XVIIIe siècle. Félix Dubois, procureur au Conseil souverain de l'île de Guadeloupe, hérite, vers 1786, du domaine de la Patel(l)ière (maison de maître, métairie, jardins, prés, etc.), de Marie Coussays (Coussais), tante de sa femme, Marie Bonne Angélique Coussays. Cette propriété est située sur la commune de Paulx, actuelle Loire-Atlantique.

Félix aura plusieurs enfants, dont deux fils qui feront partie de l'armée catholique et royale de Vendée. L'aîné, Denis Félix Dubois de La Patellière (1772-1834), qui avait participé à l'insurrection royaliste et fait chef de division dans l'armée catholique et royale de Vendée, est décoré de l'ordre de Saint-Louis et anobli en récompense de son dévouement par le roi Louis XVIII le 6 décembre 1817 sous la seconde Restauration[1]. Le cadet, Jérôme, héritera la propriété de La Patellière. Il prendra comme régisseur de son domaine son compagnon d'armes des années de la lutte vendéenne, Joseph Écomard qui sera maire de Paulx.

PersonnalitésModifier

AlliancesModifier

Les principales alliances de la famille Dubois de La Patellière sont[1] : Morin de La Masse, Pellu du Champrenou (1865), de Buor, Legrand de La Lyrais, etc.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 5, page 72 Bois de La Patellière (du).

Article connexeModifier

Liens externesModifier