Ouvrir le menu principal

Les Dallam représentent une famille de facteurs d'orgue d'origine anglaise, de religion catholique, dont le premier membre connu est Thomas Dallam, né vers 1575 et mort vers 1630. Son chef-d'œuvre, dont le buffet a survécu, est l'orgue du King's College de Cambridge.

Son fils Robert Dallam, né vers 1602, mort en 1665, est devenu célèbre par ses ouvrages à Oxford, York, Londres. En 1642 la révolution puritaine de Cromwell l'oblige à s'exiler. Il se réfugie avec sa famille en Bretagne, où il construit de nombreux instruments : cathédrales de Quimper, de Saint-Pol-de-Léon, Plestin-les-Grèves (transféré depuis à Lanvellec, c'est aujourd'hui le noyau central du fameux Festival de musique ancienne du Trégor), et retourne en Angleterre à la restauration de Charles II en 1660.

Le fils aîné de Robert, Thomas Dallam, né en Angleterre vers 1630, est resté en Bretagne où il a exercé son métier jusqu'à sa mort le à Guimiliau. De sa production importante, il reste aujourd'hui les orgues de Ploujean (restauré par Formentelli en 1992), Guimiliau (restauration Guillemin, 1989), Ergué-Gabéric église Saint-Guinal 1680 (restauration Renaud 1980 et Hurvy 1990), et les buffets de Sizun, Rumengol, Saint-Melaine de Morlaix...

Le gendre de Robert Dallam, Thomas Harrison, a lui aussi travaillé en Bretagne, où est né son fils Renatus Harris, également devenu célèbre facteur d'orgue.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier