Ouvrir le menu principal

Famille Cousin
Image illustrative de l’article Famille Cousin de Nozeroy
Armes

Blasonnement D'azur à la fasce d'argent, chargée d'un serpent de sinople, ondoyant en fasce, et accompagnée en chef d'une colombe essorant d'argent, becquée et membrée d'or
Devise Simplicitas prudens, prudentia simplex
Période XVe siècle - XVIIe siècle
Pays ou province d’origine Blason fr Franche-Comté.svg Franche-Comté
Allégeance Blason famille fr Chalon Arlay.svg Maison de Chalon-Arlay
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau de l'Espagne Monarchie espagnole
Fiefs tenus Nozeroy
Charges Chambellan
Gouverneur
Amodiateur
Fourrier de la cour
Fonctions militaires Mestre de camp
Maréchal de camp
Fonctions ecclésiastiques Chanoine
Moine
Prieur Claustral
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour Immédiateté impériale
Autres Noble libre du Saint Empire (1555), noblesse antérieure confirmée en 1555

La famille Cousin de Nozeroy est une ancienne famille noble de Franche-Comté, connue par les travaux de Gilbert Cousin, humaniste et théologien de la Renaissance. Dans l'armée du Saint-Empire, ses frères se sont illustrés dans nombre de batailles du XVIe siècle au service de Charles Quint et de Philippe II, dans les Flandres, le Brabant, le Roussillon, la Tunisie, ou encore la Hongrie. La famille a été intégrée ou confirmée dans la noblesse du Saint-Empire en 1555 avec la qualification de Noble libre. La famille Cousin semble s'être éteinte vers le milieu du XVIIe siècle, peu avant la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV[1].

Sommaire

FiliationModifier

  • Guillaume Cousin (1455-1519), seigneur de Nozeroy, noble, chambellan d'Hugues de Chalon, marié à Marie de Vers, puis à Françoise Colin
    • Claude Cousin (1478-1548), noble, gouverneur de Nozeroy, magistrat amodiateur de la seigneurie de Nozeroy, marié à Jeanne Daguet
      • Gilbert Cousin, noble du Saint Empire (1506-1572), humaniste et théologien, secrétaire d'Erasme, chanoine de Nozeroy
      • Étienne Cousin (1507-1542), maréchal de camp, commandant de la place de Corroy, mort lors de sa prise en août 1542.
      • Louis Cousin (1509-1544), capitaine dans l'armée du Saint-Empire, mort lors du siège de Boulogne, à la tête d'un petit contingent de troupes espagnoles qui avait pris part au siège.
      • Hugues Cousin dit "le vieux", noble du Saint Empire (1511- vers 1580), en poste dans le Roussillon puis commandant de la place de Châteauneuf en Hongrie en 1542; emprisonné pendant 4 ans par les turcs; mestre de camp à la Cour impériale de Valence et fourrier de la maison de Charles-Quint, de 1548 à 1556; marié à Barbe Ganzelaire
        • Jean Cousin, noble du Saint Empire (1572-16??), officier dans l'armée du Saint-Empire, sans postérité
        • Henri Simon Cousin, noble du Saint Empire, né vers 1550, militaire, en poste dans le Brabant,
        • Gilbert Cousin, qualifié d'écuyer (1560-1638), capitaine des arquebusiers de Nozeroy,[2] marié à Charlotte de Hénault
          • François Cousin, qualifié d'écuyer, (1585-1648), docteur en médecine, marié à Claudine Berthin, sans postérité
          • Hugues Cousin, noble du Saint Empire (1591-1645), chanoine de Mièges
      • Hugues Cousin dit "le jeune", (né vers 1512, mort vers 1590) noble du Saint Empire, officier dans l'armée du Saint-Empire jusqu'en 1547, puis fourrier du Roi Catholique Philippe II [3], marié à Anne Volant, mort à Salins les Bains
        • Michel Cousin (Né vers 1549),
        • Claude Gaspard Cousin (né en 1552 à Salins) rentier à Salins les bains
        • Balthazar Cousin
        • Melchior Cousin
        • Philippe Cousin (Né en 1666 à Salins)
      • Antoine Cousin, noble du Saint Empire, officier dans l'armée du Saint-Empire, mort au combat sans postérité
      • Jean Cousin, noble du Saint Empire, officier dans l'armée du Saint-Empire, mort au combat sans postérité

PortraitsModifier

Œuvres des frères CousinModifier

Gilbert CousinModifier

  • Oiketes sive de officio famulorum, 1535
  • Sylva narrationum Gilberti Cognati Nozereni, Diligenter purgata, et uberior reddita : adiecta sunt eiusdem argumenti & quaedam alia, lectu perquam iucunda, 1552 ([1])
  • Brevis ac dilucida Burgundiae superioris, quae Comitatus nomine censetur, descriptio, 1552 (Gallica)
  • Illustrations de Brevis ac dilucida Burgundiae superioris... item brevis ad modum totius Galliae descriptio per eudem, 1552 (Gallica)
  • La Franche-Comté au milieu du XVIe siècle : ou, Description de la Haute-Bourgogne connue sous le nom de Comté, 1553, (trad. du latin par E. Monot en 1907)([2])
  • De legali studio, Gilberti Cognati Nozereni epistolae : una ad Ioan. Metellum: altera ad Anatolium Frontinum, 1560 ([3])
  • Aucunes œuvres de Gilbert Cousin, de Nozereth : tresutiles à chacun : Nouvellement imprimées, 1561 ([4])
  • Description de la Franche-Comté, 1863 (Gallica)

Hugues Cousin "le vieux"Modifier

  • Mémoires pour l'histoire de Charles Quint en 24 livres par Hugues COUSIN, fourrier de sa maison, publié en 1911 sous le titre Histoire inédite de Charles Quint par un fourrier de la cour([5])

Hugues Cousin "le jeune"Modifier

  • Carte du comté de Bourgogne (Burgundia comitatus), gravure sur cuivre, 1589

RéférencesModifier

  1. MEMOIRES DE LA SOCIÉTÉ D’ÉMULATION DU JURA - SIXIÈME SÉRIE QUATRIEME VOLUME - 1899 : LA FAMILLE COUSIN DE NOZEROY, SES LETTRES D’ANOBLISSEMENT, SES ALLIANCES
  2. Gilbert Cousin, Slatkine (lire en ligne)
  3. « Page 64 », sur bourgeoischatelblanc.net (consulté le 4 février 2019)

Article connexeModifier