Famille Bol

L'arbre généalogique ci-dessous reconstitue la lignée des peintres et graveurs Bol[n 1] célèbre famille d'artistes des XVe au XVIIe siècles

Généalogie d'artistes portant le nom de Bol ou Boel ou boelsModifier

Les cases couleur foncée indiquent le statut d'Artiste peintre, sculpteur, graveur, dessinateur, enlumineur, de couleur claire, indiquent les épouses et autres non définis comme artiste.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jérôme Bol
l'Ancêtre de la
dynastie
Bol-boel-Boels
Peintre des
XVe – XVIe siècles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frédéric Boels
Père de Gérard Boels
activité inconnue
XVe – XVIe siècles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis Boels
XVe – XVIe siècles
Peintre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne van
Caverson
Épouse
Mère de
huit enfants
 
Gerrit Boels
ou Gérard

(?)-1548
fils de Frédéric
Peintre sur verre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cornelis Bol Ier
1576-(?)
Graveur
Dessinateur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gertrude
de Scepere
Épouse
Mère de
cinq enfants
 
Pierre Boels
Av.1548-1586
fils de Gérard
Peintre
sur verre
 
Gérard Boels
Fils de Gérard
informations
manquantes
Peintre
sur verre
 
Lisbeth Dell
Épouse
1653
Mère de
deux enfants
 
Ferdinand
Bol

1616-1680
Peintre
et graveur
 
Anna van
Erckel
deuxième
Épouse
en 1669
deux enfants
 
Cornelis Bol II
ou Cornelis Boel
(?)-1623
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie
Hebbespregels
Épouse
Mère de
trois enfants
 
Simon Bol
ou Boels
XVIe – XVIIe siècles
Fils de Pierre
Peintre sur verre
 
Jean Bol
(peintre)

XVIe – XVIIe siècles
Fils de Pierre
Peintre
 
Jacques Bol Ier
XVIe – XVIIe siècles
Fils de Pierre
Peintre
 
Gérard Boels
(peintre)

(?)-1603
Fils de pierre
Peintre
sur verre
 
Anne
de Breede
Épouse
Mère de
Anne Boels
 
Jacques Bol III
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Veuve et
Épouse
Mère de
Frans Boch
fils adoptif
de Hans
 
Hans Bol
ou Jean

1534-1593
Fils de Simon
Peintre et
graveur
 
Jacques Bol II
XVIe siècle
Fils de Simon
Peintre
 
(?) Bol
mentionné comme
Troisième
enfant
de Simon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques Bol IV
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frans Boels
(?)-1594
Beau-fils
de Hans
Peintre
 
Quiryn Bol
ou Coryn
Marchand
père de Jean
et de Coryn
 
Pierre Bol
1562-(?)
Fils de
Jacques II
Peintre
 
Abraham Bol
1580-(?)
Fils de
Jacques II
Peintre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe
Bol

(?)-1664
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne
Vander Straten
Épouse
et mère de
9 enfants
 
Jean Bol
ou Boel
1592-1674
père de Pierre
et Coryn Boel
Graveur
 
Coryn Bol ou
Quirin Boel
avant 1620-1688
frère de Jean
Graveur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cornelis Bol III
(?)-1666
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Coryn Boel
ou Quiryn
1620-(?)
Fils aîné
de Jean
Graveur
 
Première
Épouse
sans enfant
 
Pieter Bol
ou Pierre
ou Boel
1622-1674
père de Luc et
Anne-Basilie
 
Marie
Blanckaert
Épouse et mère
deux enfants
 
Jean Baptiste
l'Ancien

ou Boel
1624-1688
 
Anna Bogault
Épouse
et mère de
Jean-Baptiste
 
Cornelis Bol IV
Peintre du
XVIIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Balthazar
Lucas Bol

ou Boel
1657-1702
Fils de Pierre
mère (?)
Peintre
 
Luc Bol
ou Boel
1651-(?)
Activité
inconnue
 
Anne-Basilie
Bol
ou Boel
1653-(?)
Activité
inconnue
 
 
 
 
 

Jean-Baptiste
Bol Fils

Fils de
J.B. père
Peintre

Biographies[n 2]Modifier

  • Première génération

Bol Jérôme ou Boel peintre des XVe – XVIe siècles, actif à Anvers. École flamande.
Il est maître en 1526. C'est l'ancêtre de toute la famille des artistes anversois du nom de Bol, Boel, Boels[1].

  • Deuxième génération

Frédéric Boels. Père de Gérard Boels, activité inconnue.XVe – XVIe siècles[2].

  • Troisième génération

Boels Gerrit ou Gérard sa date de naissance n'est pas connue mais il est mentionné dans un acte du , mort le est un peintre sur verre du XVIe siècle. Il réside et vit à Louvain. École flamande.
Il est le fils de Frédéric Boels. Il épouse Anne van Caverson avec qui il a huit enfants, dont Pierre et Gérard qui suivent la carrière paternelle. Auteur d'un vitrail pour l'église des Récollets à Louvain, et un autre vitrail pour le couvent Sainte-Catherine à Bréda[2],[3].

  • Quatrième génération

Boels Pierre ou Peter né avant 1548 (mort du père), mort le est un peintre sur verre du XVIe siècle. École flamande. Il est le fils de Boels Gérard. Il épouse avant 1559, Gertrude de Scepere, fille de Simon[4],[5].

Boels Gérard l'un des huit enfants de Gérard et frère de pierre. Peintre du XVIe siècle.

  • Cinquième génération

Bol Simon ou Boels peintre sur verre des XVIe – XVIIe siècles. Actif à Louvain où il travaille longtemps.
Il est le fils de Pierre Boels et de Gertrude de Scepere. Il a trois enfants avec Marie Hebbespregels qu'il épouse le . La date de sa mort n'est pas connue mais il travaille encore en 1614[6].

Bol Jean est un peintre du XVIe siècle. Il travaille à Malines au tout début de ce siècle. École flamande.
Il est le fils de Pierre Boels. Frère aîné de Jacques I, oncle et maître de Hans Bol[1].

Bol Jacques Ier est un peintre du XVIe siècle. École flamande.
Il est le fils de Pierre Boels. Frère de Simon Bol et oncle de Hans Bol. IL réside et travaille à Malines. Le il est maître peintre[1].

Boels Gérardest un peintre sur verre du XVIe siècle. Mort le , sa date de naissance n'est pas indiquée. Il est enterré à la ci-devant église de Saint-Michel à Louvain.

Il est le fils de Pierre Boels. Il épouse Anne de Breede, fille de maître Nicolas de Breede et de Marie van Ermeghem avec qui il a une fille, Anne Boels, baptisée le , qui épouse Jean de Caumont, l’un des peintres sur verre les plus distingués du XVIIe siècle[7].

  • Sixième génération

Bol Hans ou Jean né le à Malines, mort le à Amsterdam est un peintre de Scènes mythologiques, sujets religieux, portraitiste, paysages animés, peintre à la gouache Miniaturisteaquarelliste, graveur et dessinateur du XVIe siècle. hollandais.
Il est le Fils de Simon Bol et élève des frères de son père, Jean et Jacques Bol. Il travaille à Heidelberg et à Mons. Il entre dans la guilde de Malines le . En 1572, après le pillage de Malines, il quitte la ville pour Anvers, dénué de toutes ressources. Il y fait la connaissance bénéfique d'un amateur, Anton Couvreur, qui le prend sous sa protection. Après 1586 il se fixe à Amsterdam où il épouse une veuve dont le fils,Franz Boch, devient son élève et qui adopte le nom de Frans Boels[8],[9],[10],[11].

Bol Jacques II est un peintre du XVIe siècle. École flamande.
Père de Pierre Bol. Il est le Fils de Simon bol et le plus jeune frère de Hans bol. Il est maître à Anvers en 1554 et il entre dans la Guilde de Malines en 1558[1].

  • Septième Génération

Boels Frans né à Malines en 1555, mort vers 1594. est un peintre de scènes mythologiques, compositions religieuses, sujets allégoriques, paysages, peintre à la gouache, miniaturiste du XVIe siècle. Hollandais
Il est le fils de la première femme de Hans Bol, son beau-fils et élève. Il se convertit à la religion protestante et suit son beau-père en Hollande. Il peint des paysages en miniature et des gouaches ; ses œuvres sont très rares, mais on cite : Trois paysages montagneux avec figures mythologiques (gouache), Les quatre Saisons (gouache), à Stockholm[2].

Bol Quiryn ou Coryn. Marchand de profession, père de Jean et de Coryn[12].

Bol Pierre né vers 1562 à Malines est un peintre XVIe – XVIIe siècles. Hollandais.
Il vit à Amsterdam à partir de 1588. Il est le Fils de Jacques II[1].

Bol Abraham né en 1580 est un peintre des XVIe – XVIIe siècles. Hollandais. Il est le fils de Jacques II[13].

  • Huitième génération

Bol Jean ou Boel né le à Anvers, mort en 1673-74 dans cette même ville est un graveur au burin et éditeur d'estampesdes XVIe – XVIIe siècles.
Fils de Quiryn ou Coryn de profession inconnue, père de Coryn Bol et de Pierre Bol. Cet artiste semble être plus éditeur que graveur si l'on compare le volume de chacune des activités. Il se marie en 1619 avec Anne Vander Straten, et fonde une famille de neuf enfants, dont trois figurent dans la liste des artistes anversois. Parmi ces enfants, Coryn est cité comme graveur et Pierre comme peintre[1],[14].

Bol Coryn ou Quirin ou Boel né vers 1622 à Anvers, mort en 1688 à Bruxelles est un graveur en taille-douce et à l'eau-forte du XVIIe siècle. École flamande.
Il est le fils d'un marchand et frère du graveur Jean Bol ou Boel. Il est actif à Bruxelles avec David Teniers, à la galerie de tableaux de l'archiduc Léopold-Guillaume. Il grave la plupart du temps d'après les maîtres italiens du XVIe siècle et aussi d'après David Teniers le Jeune[12],[15].

  • Neuvième génération

Bol Coryn ou Boel Quiryn né le à Anvers, on ignore l'époque de sa mort, mais certains tableaux sont datés 1664.C'est un graveur à l'eau-forte et au burin du XVIIe siècle.
Il est le fils aîné de Jean et l'élève de David Teniers avec qui il travaille longtemps et lui grave un grand nombre de tableaux. Il réside à Bruxelles de 1648 à 1652. Les estampes de ce graveur, surtout celles d'après Teniers, sont très recherchées par les amateurs. On cite parmi elles : la Fête au village, les Joueurs de boules, le Joueur de flûte, le Fumeur, et surtout le Concert de chats, la boutique du barbier, et la suite de six pièces intitulées les Singes[16].

Bol Pierre ou Pieter ou Boel né le à Anvers, mort le 3 septembre 1674 à Paris est un peintre de compositions religieuses, sujets allégoriques, animaux, natures mortes, fleurs et fruits. Graveur du XVIIe siècle. École flamande.
Il est le second Fils de Jean Bol éditeur et graveur, et frère de Coryn ou Quiryn. Il est confié à Frans Snyders pour son éducation. Sous ce maître, Pieter devient un excellent peintre d'animaux, d'oiseaux, de fleurs et de fruits. Il se marie une première fois avec la veuve de son maître. Veuf à son tour, il part pour l'Italie pour se perfectionner et il obtient un grand succès à Rome et Gènes. Vers 1650, il se marie à son retour dans sa ville natale avec Marie Blanckaert avec qui il a deux enfants, Luc né en 1651, et Anne-Basilie née en 1653. De nouveau veuf en 1658-59[1],[17],[18],[19].

Bol Jean Baptiste, l'Ancien ou Boel né le à Anvers, mort le est un peintre du XVIIe siècle. École flamande.
Il est le troisième fils du graveur Jean Bol et l'élève de François van Osten en 1640. Maître en 1650. Le , il épouse Anna Bogault, avec qui il a un seul fils qu'il nomme Jean-Baptiste. On lui attribue à Anvers, Vanitas (oiseaux morts, objets, emblèmes), autrefois la propriété de la guilde d'Anvers. Van den Branden prétend que ce tableau est l'œuvre d'un de ses fils portant le même nom ou plutôt de Jean-Baptiste Bol mort en 1689, fils de Pierre Bol qui travaille à Anvers, à qui est attribué par certains auteurs le tableau du musée d'Anvers[1],[20].

  • Dixième génération

Bol Balthazar Lucas ou Boel né en 1657 à Anvers, mort en 1702 est un peintre du XVIIe siècle . École flamande. Il est le fils du peintre animalier Peter Bol et maître en 1676[13].

Bol Jean-Baptiste ou Boel dit le Jeune, est un Peintre du XVIIe siècle. École flamande.
Il est le fils de Jean-Baptiste Bol l'Ancien, et de Anna Bogault[1].

Biographies[n 3]Modifier

Boels Louis peintre des XVe et au début du XVIe siècles. Hollandais.
Il est l'élève de Nicolas Heynderics en 1477, maître en 1485. Actif à Bruges à la fin du XVe et au début du XVIe siècles. D'après l'assertion de John Weale (en), il est l'auteur de tableaux aujourd'hui attribués à Memling[2].

Bol Cornelis Ier ou Boel né à Anvers vers 1580, en 1576 selon certains biographes, est un graveur au burin et dessinateur des XVIe – XVIIe siècles. École flamande. La date de sa mort n'est pas mentionnée.
Probablement élève de Jan Sadeler, il en adopte le genre. Il semble avoir voyagé en Hollande, mais certainement en Angleterre. Une bible publiée en 1611 porte un frontispice signé et daté par lui. Il publie à Anvers une série de planches ovales pour les fables d'Otho Vaenius. Il travaille aussi en collaboration de Jode de Gheyn. Cornelis Boel (c1576-C1621) était un dessinateur et graveur flamand[13].

Bol Ferdinand ou Boel baptisé à Dordrecht le , enterré à Amsterdam le est un peintre de compositions religieuses, sujets allégoriques, portraitiste, graveur et dessinateur du XVIIe siècle hollandais.
C'est l'un des plus grands peintre de cette dynastie, il n'a pas de descendants (artistes) connus. Aucun lien avéré ne permet de le situer dans cette famille, sans toutefois l'écarter puisque son père se nomme Bol Balthasar, de profession chirurgien. Si sa date de naissance est indécise, certains historiens la fixent à 1610 à Dordrecht. Il vient très jeune à Amsterdam où il travaille sous la direction de Rembrandt, avec qui il se lie d'amitié et auquel il sert de témoin le . Il obtient en 1652, le droit de cité à Amsterdam et s'y marie une première fois, le , avec Lisbeth Dell, avec qui il a deux fils. Veuf, il se remarie le avec Anna van Erckel[12],[21],[22].

Bol Cornelis II ou Boel né à la fin du XVIe siècle, mort après 1623 est un peintre et graveur des XVIe – XVIIe siècles.École flamande.
Il est l'élève de Tobias Verhaecht en 1607, et maître à Anvers en 1615[13].

Bol Jacques III Est un peintre du XVIIe siècle, originaire de Malines. Hollandais.
Il travaille à Amsterdam[1].

Bol Jacques IV est un peintre du XVIIe siècle. Actif à Anvers en 1659. École flamande[1].

Bol Philippe Né à Anvers, sa date de naissance n'est pas connue, enterré à Haarlem le est un peintre du XVIIe siècle. Hollandais.
De son œuvre, cinq petits tableaux, datés de 1658 et représentant les sens, sont conservés au Musée de Dijon[1].

Bol Cornelis III ou Boel, mort le est un peintre de marines du XVIIe siècle hollandais.
Vraisemblablement originaire de Anvers où il habite, et quitte pour s'installer à Haarlem pour se marier le . Cornelis Bol (baptisé Anvers , [1] - enterré Haarlem [13].

Bol Cornelis IV, est un peintre et graveur à l'eau-forte du XVIIe siècle. Hollandais. Il séjourne à Londres lors du grand incendie. Plusieurs de ses tableaux reproduisent les vues des traces laissées par le feu et des bâtiments et les environs de Sulton Place à Surrey, Arundel House, Somerset House, la Tour de Londres, etc. On cite parmi ses gravures, une suite représentant les ports italiens, d'après C. Kaesembrot. Kramm (1797-1875) signale de lui deux planches et de Kellen 1804-1879) trois[13].

BibliographieModifier

  • Dictionnaire de la peinture, vol. 1, Paris, Larousse-Bordas, , 2497 p. (ISBN 2-03-750011-4), p. 210-215-216
  • Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 2, Paris, Gründ, , 958 p. (ISBN 2-7000-3018-4), p. 450-451-485-486-487-488-489
  • Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise : du Moyen âge à nos jours, Paris, Éditions Larousse, , 493 p. (ISBN 2-03-740015-2), p. 48-49-50
  • Biographie nationale de Belgique, vol. 2, H.Thiry-Van Buggenhoudt Bruxelles, , 942 p., p. 579-580-581-582-583-584-585-586-587-626-627-628-629
  • Le grand dictionnaire de la Peinture des origines à nos jours, Collectif, , 768 p. (ISBN 2-237-00329-7), p. 67

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Le nom possède différentes orthographes : Bol ou Boel ou boels qu'adopteront ses descendants et continuateurs.
  2. Ces biographies désignent les membres avérés de même familles descendantes, succinctes sur cette page, elles seront développées individuellement pour chaque peintre dans son propre article.
  3. Ces biographies désignent les membres d'une même dynastie d'artistes, sans que les liens les reliant entre eux, soient définis précisément. Ils sont séparés, en attente d'informations à venir.
Références
  1. a b c d e f g h i j k et l Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 488
  2. a b c et d Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 450
  3. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 584-585
  4. Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 451
  5. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 585-586-587
  6. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 587
  7. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 586-587
  8. Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 487
  9. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 626-627-628-629
  10. Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise du Moyen Âge à nos jours 1989, p. 49-50
  11. Dictionnaire de la peinture 1996, p. 216
  12. a b et c Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 486
  13. a b c d e et f Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs 1999, p. 485
  14. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 580
  15. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 579-580
  16. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 579-580-581
  17. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 581-582-583-584
  18. Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise du Moyen Âge à nos jours 1989, p. 48
  19. Dictionnaire de la peinture 1996, p. 210
  20. Biographie nationale de Belgique 1868, p. 580-581
  21. Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise du Moyen Âge à nos jours 1989, p. 49
  22. Dictionnaire de la peinture 1996, p. 215-216