Ouvrir le menu principal
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Aldobrandini.
Armes des Aldobandini
Statue du pape Clément VIII, Ippolito Aldobrandini.

La famille Aldobrandini est une famille noble originaire de Florence, qui s'est vers 500 étendue à Rome, puis dans toute l'Italie, surtout dans les Marches. Elle s'est divisée au Moyen Âge, en trois branches : les Bellincioni, les Lippo et ceux de la Madone, appelée par la suite du pape, lorsqu'Ippolito Aldobrandini est élu pape sous le nom de Clément VIII et qu'elle s'installe définitivement à Rome.

À Florence, la famille s'est d'abord distinguée par Aldobrandino (1388-1435), qui y fut en 1434 et 1450 gonfalonnier de la République, ainsi que son fils Giovanni (1422-1481), gonfalonier en 1476, puis capitaine à Sarzana en 1480.

Les Aldobrandini se sont enrichis au après leur transfert à Rome en 1548, grâce au commerce international et aux activités financières et l'élection de Clément VIII. Le népotisme du chef politique des États de l'Église assure aux Aldobrandini des domaines étendus. Ils bâtissent la célèbre villa Aldobrandini à Frascati. Appelé à Rome par le pape, Giovanfrancesco, d'une branche secondaire des Aldobrandini épouse la nièce du pape Olimpia, veuve de Paolo Borghese (1622–1646) (en), et de Camillo Pamphilj (+1666), qui quitta le cardinalat pour pouvoir contracter ce mariage en 1647.

Le cardinal Ippolito (1592-1638), fils de Giovanfrancesco, lègua les immenses richesses de la branche romaine au deuxième fils de sa nièce Olimpia[1]. Lorsque les Pamphilj s'éteignirent en 1760, il passèrent aux Borghese. Le dernier des Borghese, Camillo (1816-1902), fils du prince Francesco Borghese et commandant-général de la garde civique romaine mise en place par Pie IX prit le nom de Aldobrandini.

Membres célèbresModifier

Articles connexesModifier

SourcesModifier

  1. Certaines des œuvres d'art, qu' Olimpia apporta en dot, se trouvent exposées actuellement à la Galerie Doria-Pamphilj, dans le palais Doria Pamphilj, à Rome