Fains-Véel

commune française du département de la Meuse

Fains-Véel
Fains-Véel
Place de la mairie et monument aux morts.
Blason de Fains-Véel
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Bar-le-Duc - Sud Meuse
Maire
Mandat
Gérard Abbas
2020-2026
Code postal 55000
Code commune 55186
Démographie
Gentilé Finnois-Veillots, Finnoises-[1]
Population
municipale
2 109 hab. (2019 en diminution de 4,66 % par rapport à 2013)
Densité 115 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 28″ nord, 5° 07′ 37″ est
Altitude Min. 170 m
Max. 272 m
Superficie 18,3 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Bar-le-Duc
(banlieue)
Aire d'attraction Bar-le-Duc
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bar-le-Duc-2
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Fains-Véel
Géolocalisation sur la carte : Meuse
Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Fains-Véel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fains-Véel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fains-Véel

Fains-Véel [fɛ̃ vɛl] est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

GéographieModifier

La commune fait partie du département de la Meuse, du canton de Bar-le-Duc-Nord et de la communauté d'agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse. Elle compte 2 162 habitants en 2016 dont une petite minorité vivant dans Véel (348 en 2008).

L'Ornain, sous-affluent de la Seine, traverse la commune sur une longueur de 2 850 m, la ligne Paris-Strasbourg sur 2 435 m et le canal de la Marne au Rhin sur 2 600 m. Le périmètre de la commune est de 28,37 km.

Le territoire de la commune est limitrophe de 7 communes.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Fains-Véel est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Bar-le-Duc, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[5] et 18 208 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Bar-le-Duc dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 86 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[8],[9].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (53,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (57 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (35,9 %), forêts (35,2 %), prairies (14,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4,6 %), zones urbanisées (4,4 %), zones agricoles hétérogènes (3,3 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (2,1 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Sous l'Ancien Régime, la commune appartient au Barrois mouvant.

C'est après une chasse aux loups dans une forêt de Fains où il prend froid, que le duc de Lorraine René II meurt le dimanche , au château de Fains.

En 1850, une portion de la ligne de chemin de fer de Paris à Strasbourg est inaugurée tandis que le Canal de la Marne au Rhin est mis en service peu de temps après ; il comporte une écluse à Véel-les-Sources. Une petite halte ferroviaire a été ouverte le long du canal. Elle est désormais fermée mais le bâtiment voyageurs, une halte "Est" de type A[12] ainsi que la maison de l'éclusier située de l'autre côté des voies existent toujours.

Le , Fains-les-Sources devient Fains-Véel à la suite de sa fusion-association avec Véel[13].

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

 
Hôtel de ville.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1986 En cours
(au 25 mai 2020)
Gérard Abbas[14],[15]
Réélu pour le mandat 2020-2026
UDF puis UMP-LR Retraité de la banque
Conseiller général de Bar-le-Duc-Sud (1999-2008)
Conseiller départemental de Bar-le-Duc-2 (depuis 2015)

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[17].

En 2019, la commune comptait 2 109 habitants[Note 3], en diminution de 4,66 % par rapport à 2013 (Meuse : −4,17 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6657447398349628551 2321 4401 847
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5241 4761 6431 7571 9891 9852 2452 0172 075
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0881 9271 8541 5411 7112 0052 1821 7012 110
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
2 4262 4822 5882 5132 4472 2902 2792 2832 255
2015 2019 - - - - - - -
2 1872 109-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

La commune a de nombreuses ressources :

  • Arbres fruitiers, pâturages
  • Aviculture
  • Laiterie
  • Hôpital psychiatrique
  • Port (sur le canal)
  • Métallurgie, ferronnerie, scierie

Ainsi que deux zones commerciales, l'une située sur la sortie de Bar-le-Duc et l'autre à l'opposé de la commune.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Monuments historiquesModifier

La commune abrite deux monuments historiques :

Autres monuments et sitesModifier

  • Chapelle de l'Hôpital, construite en 1856 à Fains, ancien couvent des Tiercelins fondé en 1663.

Site spéléologiqueModifier

La commune comporte plus de 38 cavités souterraines, dont 4 de plus de 150 m de développement ou de plus de 25 m de profondeur : le gouffre d'Orient, le gouffre de Fains, le gouffre de l'Abreuvoir et le gouffre des Mobylettes[22].

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
Coupé d'azur à six filets en pal d'argent et de sinople à trois burèles d'argent
Commentaires : le blason est recomposé à partir de deux écus en losanges accolés : azur six filets en pal d'argent à dextre et sinople à trois burèles d'argent à senestre.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • L'hôpital psychiatrique de Fains-les-Sources : de 1939 à 1945, Centre hospitalier spécialisé, Fains-Véel, 1996, 83 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. « Le nom des habitants du 55 - Meuse - Habitants », sur habitants.fr (consulté le ).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Bar-le-Duc », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. « Fains Véel : 55 - Meuse - Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le ).
  13. « Recherche sur une zone géographique / Insee », sur insee.fr (consulté le ).
  14. « Présentation de Gérard Abbas », sur jolyabbas2015.fr, .
  15. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. « église Sainte-Catherine », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « église Saint-Martin », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. Devaux Fr. (2007) - « Inventaire souterrain de la Meuse (8/8) », Spéléo L no 16 (ISSN 0758-3974), Ligue spéléologique lorraine, Tomblaine, p. 7-48.