Ouvrir le menu principal

Faculté de droit de l'Université Laval

Faculté de droit de l'Université Laval
Université Laval logo.svg
Faculté de droit
Histoire et statut
Fondation
1852
Type
Régime linguistique
français
Localisation
Campus
Urbain
Localisation
Pays
Canada
Divers
Devise
Deo favente haud pluribus impar (Avec la grâce de Dieu,
à nul autre comparable)
Site web
www.fd.ulaval.ca

La Faculté de droit de l'Université Laval (anglais : Faculty of Law at Laval University), fondée en 1852, est l'un des plus anciens établissements de son genre en Amérique du Nord. La faculté accueille plus de 1 500 étudiants dans ses programmes d'études avec 54 professeurs chargés de l'enseignement et de la supervision des projets de recherche. L'activité de recherche est particulièrement intense dans le domaine des droits de l'homme, du droit économique, de l'environnement ainsi qu'en droit international. La faculté possède une bibliothèque de droit rassemblant plus de 200 000 documents.

Étant la plus ancienne faculté de droit francophone d'Amérique[1], la Faculté de droit de l'Université Laval s'est forgée une forte réputation, comptant parmi ses anciens élèves trois premiers ministres canadiens, six premiers ministres québécois, dix juges de la Cour Suprême du Canada, des sénateurs et de nombreuses personnalités du monde des affaires.

Sommaire

HistoriqueModifier

Les originesModifier

La Faculté de Droit de l’Université Laval tire ses origines du Séminaire de Québec, établissement d’enseignement fondé en 1663 par Mgr François de Montmorency-Laval. En 1852, c’est cet établissement qui crée la Faculté de Droit de l’Université Laval, de par l’attribution d’une Charte royale conférant  à l’établissement le statut d’université, créant par le fait même l’Université Laval. [2]

À cette époque, la carrière de professeur de droit se résume à la possibilité pour des juristes de s’adonner à l’enseignement en parallèle à leur pratique d’avocat, de notaire ou de juge. Développant au fil des années la qualité et la diversité de ses programmes, ce n’est toutefois qu’en 1946 que la Faculté de Droit de l’Université Laval accueille ses premiers professeurs de droit de carrière. Au cours de cette période, des pionniers de l’enseignement tels que Jacques Crémazie et Augustin-Norbert Morin permettent à la Faculté de développer sa réputation et la qualité de son enseignement[3]

1950-1960: La réticence au changementModifier

Les années 1950 furent à l’origine de profonds débats au sein de la faculté. Mené par le professeur Marie-Louis Beaulieu, un groupe de professeurs souhaite moderniser la formation en favorisant une ouverture aux cours des autres facultés afin de diversifier la formation des futurs juristes. Le changement des méthodes d’enseignement sont aussi au centre de la réforme souhaitée. Malgré quelques modifications mineurs, la situation reste similaires et la Faculté reste profondément marquée par la réticence au changement. 

1960-1970: Le passage à la modernitéModifier

Au début des années 1960, toutefois, les étudiants réclament une réforme. En octobre 1962, le doyen Guy Hudon remet sa démission face à la pression du corps étudiant et des médias. Son remplaçant, Yves Pratte, marque le triomphe de la modernité, qui mettra toutefois un certain temps avant de se concrétiser. Alors que la Faculté quitte le Vieux Québec pour s’installer à Ste-Foy dans le Pavillon Charles-De Koninck, les années 1960 sont marquées par la réforme du programme de baccalauréat et des méthodes d’enseignement[4]

Aujourd'hui: un pôle d'excellenceModifier

Aujourd'hui, la Faculté de droit de l'Université Laval se positionne comme un pôle d'excellence juridique canadien. La faculté regroupe désormais 54 professeurs, 50 chargés de cours et 3 chargés d’enseignement. Avec un budget de 738 965$ pour la recherche et de 3 250 000$ pour la création de 3 nouvelles chaires de recherche, la Faculté de droit de l'Université Laval perpétue la tradition qui a forgé sa réputation[5].

SpécialisationsModifier

La Faculté de droit de l'Université Laval permet de se spécialiser dans les domaines suivants:

  • Droit civil
  • Droit public
  • Droit commercial
  • Droit international
  • Droit des sociétés
  • Droit fiscal
  • Droit pénal
  • Droit du Travail

Personnalités liéesModifier

La Faculté de droit de l'Université Laval a formé de nombreux éminents Canadiens. De nombreux anciens élèves se sont distingués en anglais et en français au Canada, plus particulièrement, dans les domaines de la fonction publique, de la politique, de la magistrature, et de l'entreprise.

De nombreux Premiers Ministres Canadiens, Juges à la Cour Suprême du Canada, Sénateurs, Premiers Ministres Québécois et députés sont diplômés de la Faculté de droit de l'Université Laval.

Personnalités politiques:

Milieu des affaires:

Divertissement:

Notes et référencesModifier

  1. « Faculté de droit | Université Laval », sur www.fd.ulaval.ca (consulté le 5 mai 2017)
  2. « L'origine et l'histoire | Université Laval », sur www.ulaval.ca (consulté le 6 mai 2017)
  3. Sylvio Normand, Le droit comme discipline universitaire : une histoire de la Faculté de droit de l’Université Laval, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2005, 265 p.
  4. Tradition et modernité à la Faculté de droit de l'Université Laval de 1945 à 1965; Sylvio Normand 
  5. « Faculté de droit | Université Laval », sur www.fd.ulaval.ca (consulté le 6 mai 2017)

Articles connexesModifier