Ouvrir le menu principal

Facom

marque d'outils française créée en 1918 par l'ingénieur Louis Mosés

Facom
logo de Facom
Logo Facom

Création 1918 à Paris
Fondateurs Louis Mosés
Forme juridique Société par actions simplifiée unipersonnelle [1]
Siège social Morangis
Drapeau de France France
Direction Yves Antier (Président) [1]
Actionnaires StanleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de gros (commerce interentreprises) de quincaillerie
Produits outillage à main professionnel
Société mère Stanley Black & Decker
Effectif 374 [1]
Site web www.facom.com

Chiffre d'affaires en diminution 150,8 millions d'€ (2014[2])
152 millions d'€ (2013)[2]
Résultat net en diminution -6 427 900 € (2014)[2]
3 969 000 € (2013)[2]

Facom est une marque d'outils française, principalement présente en Europe, créée en 1918 par l'ingénieur Louis Mosés. Son nom est l'acronyme de « Franco-américaine de construction d'outillage mécanique »[3],[4].

Facom est réputée pour la robustesse et la garantie de ses produits chez les professionnels de la réparation automobile, l'aéronautique, l'électricité, l'électronique ou la maintenance industrielle. Parmi les gammes les plus représentatives, on peut citer les clefs, tournevis, cliquets et douilles, scies, marteaux, boîtes à outils, maillet, outils spéciaux pour l'automobile ou l'aéronautique.

La marque appartient à Stanley Black & Decker, 210 Bath Road, SL1 3YD, Slough,, Berkshire, Grande Bretagne[5] et exploitée en France par Stanley Black & Decker France[6].

Sommaire

HistoriqueModifier

En 1918, Louis Mosés installe dans des locaux familiaux au cœur de Paris un atelier de fabrication d'une nouvelle clé à molette « Lachèze ». Son objectif est de proposer son outil aux entreprises de mécanique industrielle, outil qu'il veut rebaptiser : la clé 101.

L'entreprise étend sa gamme d'outillage durant l'entre-deux-guerres puis bénéficiera de la forte expansion économique suivant la Seconde Guerre mondiale. Facom devient la plus grande entreprise de son secteur d'activité dans les années 1960 puis se développe à l’étranger la décennie suivante. Cette conquête de nouveaux marchés, principalement en Europe, Facom l'obtient par croissance interne ainsi qu'en faisant l'acquisition de concurrents dans les pays où s’implante.

En 1999, après offre publique d'achat, l'entreprise passe dans le giron du groupe Fimalac pour 610 millions d'euros[7],[8].

Le , la société Facom est cédée par Fimalac à Stanley Works pour seulement 410 millions d'euros[9],[10].

En 2009 Black et Decker est absorbé par Stanley Works et la société prend le nom de Stanley Black & Decker[11].

La marque Facom est toujours utilisée sur l'outillage de base (caisses à outils, clés, tournevis, pinces), mais aussi des gammes d'outillage électroportatif (clés à choc, adaptateurs coupe angle et dynamométriques[12]...)

Galerie d'imagesModifier

TournevisModifier

PincesModifier

Voir AussiModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c www.societe.com, « Informations publiques du Registre du Commerce » (consulté le 23 août 2013)
  2. a b c et d http://www.societe.com/bilan/facom-328630645201412311.html
  3. « FACOM FRANCE | - Histoire de FACOM - 1918-1920 », sur www.facom.fr (consulté le 18 janvier 2016)
  4. Facom fête ses 90 ans avec un nouveau catalogue
  5. « INPI – Service de recherche marques », sur bases-marques.inpi.fr (consulté le 23 janvier 2019)
  6. « STANLEY BLACK & DECKER FRANCE SAS à DARDILLY (954507521), CA, bilan, KBIS - Infogreffe », sur www.infogreffe.fr (consulté le 23 janvier 2019)
  7. « Marc Ladreit de Lacharrière : « Facom a été une très mauvaise affaire pour Fimalac » », sur lesechos.fr (consulté le 23 janvier 2019)
  8. « Raid boursier sur la boîte à outils française. Le groupe Fimalac a lancé hier une OPA surprise de 5,2 milliards sur Strafor Facom. », sur Libération.fr, (consulté le 23 janvier 2019)
  9. « Fimalac : cession effective de Facom », sur Boursier.com (consulté le 23 janvier 2019)
  10. « Fimalac : contrat définitif de cession de Facom Tools à Stanley Works », sur Boursier.com (consulté le 23 janvier 2019)
  11. « Black and Decker racheté par son compatriote Stanley Works », sur FIGARO, (consulté le 23 janvier 2019)
  12. « Récapitulatif de l'outillage Facom », sur Promeca, importateur d'outillage et de pièces techniques (consulté le 18 juillet 2014).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :