Fabrizio Paolucci

prélat catholique

Fabrizio Paolucci
Image illustrative de l’article Fabrizio Paolucci
Biographie
Naissance
Forlì, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Innocent XII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Ss. Giovanni e Paolo
Cardinal-évêque de Albano
Cardinal-évêque de Porto e Santa Rufina
Cardinal-évêque d' Ostia e Velletri
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Évêque de Macerata e Tolentino
Nonce apostolique à Cologne
Archevêque de Ferrare
Secrétaire d'État
Grand pénitencier
Préfet de la Congrégation pour les évêques
Secrétaire de la Congrégation de l'Inquisition
Doyen du Collège des cardinaux

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Fabrizio Paolucci, né à Forlì le et mort à Rome le , était un cardinal italien de l'Église catholique de la seconde moitié du XVIIe et du début du XVIIIe siècle, nommé par le pape Innocent XII.

BiographieModifier

Fabrizio Paolucci vint à Rome à l'âge de huit pour être éduqué par son grand-oncle le cardinal Francesco Paolucci. Il fut nommé évêque de Macerata e Tolentino en 1685, puis nonce apostolique à Cologne en 1696.

Le pape Innocent XII créa Fabrizio Paolucci cardinal in pectore lors du consistoire du et le publia dans le consistoire du . Il fut nommé archevêque (à titre personnel) de Ferrare. Il devint secrétaire d'État en 1700 pendant le pontificat de Clément XI. En 1709, il prit aussi la charge de Grand pénitencier. De à , il fut camerlingue du Sacré Collège.

À la mort de Clément XI en 1721, il était le candidat favori pour la succession mais il était trop favorable aux positions françaises et l'empereur Charles VI de Habsbourg usa de son droit de veto pour empêcher son élection. Le conclave se conclut donc par l'élection d'un cardinal qui n'était pas compromis, Michelangelo Conti, qui prit le nom d'Innocent XIII. Il fut nommé vicaire général de Rome et préfet de la Congrégation pour les évêques.

Après la mort d'Innocent XIII, en 1724, Paolucci fut de nouveau un des candidats favoris au trône pontifical ; mais encore une fois il ne fut pas élu en raison du veto impérial ; cependant l'élection de Benoît XIII lui rendit ses fonctions de Secrétaire d'État qu'il conserva jusqu'à sa mort. En 1725, il devint secrétaire de la Congrégation de l'Inquisition et doyen du Collège des cardinaux.

Il mourut le à l'âge de 75 ans.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

SourcesModifier