Ouvrir le menu principal

Fabien Roussel

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roussel.

Fabien Roussel
Illustration.
Fabien Roussel en 2018.
Fonctions
Secrétaire national du Parti communiste français
En fonction depuis le
(9 mois et 18 jours)
Élection 25 novembre 2018
Prédécesseur Pierre Laurent
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 22 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 20e du Nord
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique GDR
Prédécesseur Alain Bocquet
Conseiller municipal de Saint-Amand-les-Eaux
En fonction depuis le
(5 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 23 mars 2014
Maire Alain Bocquet
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Béthune (Pas-de-Calais, France)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Journaliste
Site web rousselfabien.com

Fabien Roussel, né le à Béthune, est un journaliste et homme politique français.

Membre du Parti communiste français (PCF), il est député dans la vingtième circonscription du Nord depuis 2017 et secrétaire national du PCF depuis le .

Sommaire

BiographieModifier

Origines et formation professionnelleModifier

Issu d'une famille de militants[1], Fabien Roussel est le fils de Daniel Roussel, ancien journaliste à l'Humanité[2]. Après des études secondaires qu'il termine à Champigny-sur-Marne, en région parisienne, il obtient un diplôme du Centre de perfectionnement des journalistes (CPJ)[3]. Il commence sa carrière comme journaliste reporter d’image à France 3 Ardennes[2].

Parcours politiqueModifier

DébutsModifier

Pendant ses années de lycée, Fabien Roussel s'engage dans le Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF) pour dénoncer l’apartheid en Afrique du Sud et réclamer la libération de Nelson Mandela. C’est aussi l’époque où il participe à de grandes manifestations contre les lois Monory et Devaquet[1].

À partir de 1997, il est conseiller chargé de la communication pour Michelle Demessine, alors secrétaire d'État au Tourisme[4],[5]. Il travaille ensuite pour Jean-Jacques Candelier et Alain Bocquet.

Conseiller municipal de Saint-Amand-les-EauxModifier

En 2014, Fabien Roussel est élu dans la ville de Saint-Amand-les-Eaux aux côtés d'Alain Bocquet en tant que conseiller municipal chargé de la culture et des festivités[6].

Il est appelé par les communistes de la nouvelle région Hauts-de-France à conduire une liste aux élections régionales de 2015[7]. Durant cette campagne, il propose la création d'une banque publique[8] pour financer les PME et les collectivités à un taux proche de zéro; il demande également l'intervention humanitaire de l'armée dans le bidonville de Calais[9]. Il estime que la politique de Manuel Valls fait monter le Front national[10]. Avec 5,32 % des voix, la liste qu'il conduit ne peut se maintenir au second tour.

En 2016, il lance une pétition en ligne[11] pour la réintégration d'un salarié chez Bombardier sur le site de Crespin, pétition qui a permis la réintégration de ce salarié. Également en 2016, il prend la défense de l'industrie ferroviaire et de la production industrielle française[12], de même qu'il attire l'attention sur la situation difficile des producteurs laitiers[13].

Député de la XVe législatureModifier

 
Fabien Roussel et son suppléant, Alain Bocquet, en 2019.

Fabien Roussel est élu député dans la 20e circonscription du Nord lors des élections législatives de 2017[14],[15], avec pour suppléant le député sortant Alain Bocquet, qui ne se représentait pas. Il est membre de la commission des Finances, de l'Économie générale et du Contrôle budgétaire[16].

Peu après, il est auteur avec le groupe GDR d'une proposition de loi créant une liste française des paradis fiscaux. Rapporteur du texte, il dénonce à la tribune de l'Assemblée nationale l'évasion fiscale et raconte comment, « en trois clics sur Internet », il lui a été proposé de monter son entreprise offshore[17],[18].

Secrétaire national du PCFModifier

En octobre 2018, les militants du PCF votent pour le texte d'orientation de la stratégie du parti ; c'est le « Manifeste pour un Parti communiste du XXIe siècle », présenté par André Chassaigne et Fabien Roussel, qui arrive en tête avec 42,15 % des voix, devant le texte « Le communisme est la question du XXIe siècle » défendu par le secrétaire national Pierre Laurent qui recueille 37,99 % des voix. À cette occasion, Fabien Roussel est souvent mentionné comme le successeur potentiel de Pierre Laurent dans la perspective du congrès du parti qui se déroulera du 23 au 26 novembre 2018[19].

Le , lors du XXXVIIIe congrès du PCF, Fabien Roussel est élu secrétaire national de ce parti, succédant ainsi à Pierre Laurent[20].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Aurélien Soucheyre, « Fabien Roussel, un moral d'acier forgé dans le bassin minier », sur l'Humanité, (consulté le 14 décembre 2018).
  2. a et b Hervé Favre, « Congrès du PCF Fabien Roussel, un puncheur pour ranimer le PC dans les médias et les urnes », sur La Voix du Nord, (consulté le 14 décembre 2018).
  3. « Extrait de la fiche de M. Fabien Roussel », sur lesbiographies.com (consulté le 14 décembre 2018).
  4. Bernard Défontaine, « C’est fait, Fabien Roussel, l’héritier, dans le siège d’Alain Bocquet », sur lavoixdunord.fr (consulté le 21 juin 2017).
  5. « Fabien Roussel, candidat du Front de Gauche aux élections régionales : "Il faut subvertir les institutions" », sur lavoixdunord.fr (consulté le 21 juin 2017).
  6. « Conseil municipal de Saint-Amand-les-Eaux, site officiel », sur saint-amand-les-eaux.fr (consulté le 31 octobre 2016).
  7. « Elections régionales : Fabien Roussel officiellement tête de liste du parti communiste - France 3 Nord Pas-de-Calais », France 3 Nord Pas-de-Calais,‎ (lire en ligne).
  8. « Élections régionales : ‘’Nous allons créer une banque publique régionale’’, annonce Fabien Roussel », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2016).
  9. « Migrants : Fabien Roussel souhaite la venue de l’armée à Calais ‘’pour une mission humanitaire’’ », Public Sénat,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2016).
  10. « Fusion PS-LR en NPDC-Picardie: pour Roussel (PCF), Valls est "l'arroseur arrosé" », lexpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2016).
  11. La Voix du Nord, « Bombardier, une pétition en ligne pour la réintégration de José Dessilly », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  12. « Le message des syndicalistes entendu par V. Pécresse, à Paris », sur lavoixdunord.fr, .
  13. « Les éleveurs tiennent tête à Lactalis », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2016).
  14. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  15. Jeanne Blanquart, « Législatives / 2d tour. Nord : les communistes Fabien Roussel et Alain Bruneel sont élus députés. », sur regions.francetvinfo.fr, (consulté le 20 juin 2017).
  16. « Fabien Roussel », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 15 décembre 2018).
  17. Quentin Laurent, « Leurs premiers pas à l’Assemblée : Fabien Roussel, le facétieux communiste », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2017).
  18. Rapport de Monsieur Roussel n° 585, fait au nom de la Commission des finances, déposé le 21 février 2018
  19. Abel Mestre, « Au PCF, le risque du statu quo », .
  20. « Fabien Roussel succède à Pierre Laurent à la tête du Parti communiste », sur francetvinfo.fr, (consulté le 25 novembre 2018).

Liens externesModifier