Ouvrir le menu principal

F1 2010 (jeu vidéo)

jeu vidéo de 2010

F1 2010
Éditeur Codemasters
Développeur Codemasters

Début du projet 2009
Date de sortie États-Unis
Europe
Genre Course
Mode de jeu Un joueur
Multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Téléphone(s) mobile(s) :
Média Blu-ray Disque, DVD

Évaluation PEGI : 3 ?
USK : 0 ?
Moteur Ego Engine

F1 2010 est un jeu vidéo de course basé sur la saison 2010 du championnat du monde de Formule 1. Annoncé le par Codemasters, le jeu sort le sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC (environ 50 ) . Le moteur du jeu est l'Ego Engine, déjà été utilisé par Codemasters pour ses Colin McRae: Dirt et Race Driver: GRID. Ce nouvel opus est le second jeu de F1 sous licence commercialisé depuis 2006, le dernier étant F1 2009 développé aussi par Codemasters sur Nintendo Wii et sur PSP (PlayStation) .

Le jeu propose les 19 circuits du calendrier 2010 dont la course nocturne sur le circuit urbain de Singapour et le nouveau Circuit international de Corée du Comté de Yeongam inauguré en 2010 ainsi que le retour du Grand Prix du Canada sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal.

En accord avec la réglementation 2010, le jeu ne propose plus le SREC, mais toujours les pneus slicks, l'aérodynamique réduite et bien sûr les pénalités. De plus, les ravitaillements en essence durant la course sont supprimés.

Une des caractéristiques de ce jeu est de proposer une météo variable pendant les courses, ainsi qu'un menu "3D" prenant l'aspect du paddock, introduit par Codemasters dans Colin McRae: Dirt 2.

Du succès de ce jeu et de son successeur F1 2011 dépendra le développement d'une suite F1 2012, a annoncé Codemasters[réf. nécessaire]. Il succède à F1 2009.

Sommaire

Le mode carrièreModifier

Au début de votre carrière vous pouvez choisir votre nationalité, le nombre d'années en formule 1 (3 ans, 5 ans ou 7 ans) et choisir votre première écurie. Ensuite en fonction de vos résultats en course on vous proposera d'autres contrats.

Si vous choisissez le mode 7 saisons, vous avez le choix de commencer soit avec Lotus Racing, HRT ou Virgin Racing.

Si vous choisissez le mode 5 saisons, vous avez le choix entre les équipes citées précédemment plus BMW Sauber et Scuderia Toro Rosso.

Si vous choisissez le mode 3 saisons, vous avez le choix entre les équipes citées précédemment plus Williams F1 Team et Force India.

L'évolution dans le mode Carrière se fait de manière classique : en fonction de ses résultats, le pilote se voit proposer des contrats par différentes écuries du plateau. Ces contrats comprennent une somme d'argent, qui n'a pas d'utilité dans le jeu, ainsi qu'un statut dans l'équipe. Ainsi, le pilote no 1 d'une équipe a le choix d'orienter les développements de la voiture et de recevoir en premier les nouvelles pièces. La concurrence entre les coéquipiers est également mise en valeur par un "défi des coéquipiers" qui influe sur le comportement de l'équipe vis-à-vis du joueur.

De plus, le pilote est régulièrement confronté aux questions des journalistes (notamment Christophe Malbranque dans la version française) à travers des interviews en fin de course, voire en conférence de presse si le joueur termine sur le podium. Ces interviews déterminent les relations entre le joueur et son équipe, ainsi que les relations entre les autres équipes intéressées par le pilote et ce dernier : des réponses négatives vis-à-vis de son écurie pourront ainsi dégrader l'image que son équipe a du pilote, et au contraire améliorer les relations de celui-ci avec d'autres équipes souhaitant lui proposer un contrat. Néanmoins, malgré cet aspect recrutement, seul le joueur peut changer d'équipe, et pas les pilotes réels, gérés par le jeu, pour des raisons de licence.

Il est à noter qu'un système de niveaux est implémenté, la possibilité pour le joueur de se voir offrir un contrat par une équipe étant soumise à l'obtention d'un certain niveau, de plus en plus élevé selon la compétitivité de l'écurie.

Pilotes et écuriesModifier

Circuits et Grand PrixModifier

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier