Ouvrir le menu principal

North American F-86D Sabre

avion militaire
(Redirigé depuis F-86D Sabre)

NA F-86D Sabre
(caract. F-86D-40-NA)
Vue de l'avion.
Le cinquième F-86D pour l'US Air Force, en vol en formation avec deux autres F-86D, dans les années 1950.

Constructeur Drapeau : États-Unis North American Aviation
Rôle Chasseur / intercepteur[1],[2]
Statut Retiré du service
Premier vol
Coût unitaire 343 839 $[3]
Nombre construits 2 847 exemplaires
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur General Electric J47-GE-17B
Nombre 1
Type Turboréacteur à simple flux avec postcombustion
Poussée unitaire • À sec : 24,1 kN
• Avec PC : 33,4 kN
Dimensions
vue en plan de l’avion
Envergure 11,31 m
Longueur 12,27 m
Hauteur 4,57 m
Masses
À vide 6 132 kg
Maximale 9 060 kg
Performances
Vitesse maximale 1 115 km/h (Mach 0,91)
Plafond 15 163 m
Vitesse ascensionnelle 3 702 m/min
Rayon d'action 531 km
Rapport poussée/poids 0,325
Armement
Interne 24 roquettes de 70 mm Mighty Mouse FFAR (en) dans un conteneur ventral escamotable
Externe sans
Avionique
Radar tous-temps AN/APG-36

Le North American F-86D Sabre, parfois également désigné « Sabre Dog » ou « Dog Sabre », était un intercepteur tous-temps transsonique américain conçu par le constructeur North American Aviation.

Basé sur le chasseur de jour F-86 Sabre du même constructeur, le F-86D était en fait assez différent et ne possédait que 25 % de parties communes avec les autres versions du Sabre. Il était doté d'un fuselage plus grand, d'un moteur plus gros possédant une postcombustion et d'un radôme de nez caractéristique abritant un radar d'interception, alors que les premiers F-86 n'en possédaient pas.

Sommaire

Conception et développementModifier

 
Vue du cockpit d'un F-86D (MAPS Air Museum, North Canton, Ohio).
 
Vue rapprochée du plateau/conteneur rétractable à roquettes, ici en position sortie.

Évolution du Sabre original, l'YF-95 fut le premier premier avion conçu autour de la nouvelle roquette FFAR (en) de 70 mm, surnommée « Mighty Mouse ». Démarré en le prototype non-armé no 50-577 vola pour la première fois le , piloté par le pilote d'essai de North American George Welch. Il s'agissait alors du premier chasseur de nuit de l'US Air Force à être monoplace et monomoteur, étant équipé d'un turboréacteur avec postcombustion General Electric J47-GE-17 produisant une poussée statique de 24,1 kN.

Les canons/mitrailleuses furent éliminés en faveur d'un plateau rétractable sous le fuselage emportant 24 roquettes non-guidées Mk.4 (FFAR de 70 mm), alors considérées comme une arme plus efficace contre les bombardiers qu'un tir de barrage effectué au canon. Un second prototype, le no 50-578, fut également construit, mais la désignation YF-95 ne demeura pas longtemps et le concept fut rapidement redésigné YF-86D. Le fuselage était plus large et la longueur de la structure fut augmentée à 12,29 m, avec une verrière en bulle, des surfaces de contrôle arrière agrandies et un radar d'interception tous-temps AN/APG-36 installé à l'intérieur d'un radôme dans le nez. Les dernières versions du F-86D (à partir du F-86D-45) reçurent un moteur J47-GE-33 un peu plus puissant, produisant une poussée de 24,7 kN.

Un total de 2 504 exemplaires du F-86D furent construits.

Carrière opérationnelleModifier

Le , le F-86D no 51-2945 établit un record de vitesse de 1 124,1 km/h. Le Captain J. Slade Nash effectua une course de trois kilomètres au-dessus de la Salton Sea, au sud de la Californie, à une altitude de seulement 38 m. Un autre F-86D brisa ce record du monde le , lorsque le Lieutenant-Colonel William F. Barns, sur le F-86D no 51-6145 parvint à atteindre une vitesse de 1 151,8 km/h au même endroit.

VersionsModifier

  • YF-95A : Prototype d'un intercepteur tous-temps, construit à deux exemplaires. Désignation changée en YF-86D (North American Model NA-164) ;
  • YF-86D : Initialement désigné YF-95A ;
  • F-86D : Version de production, initialement désignée F-95A, et produite à 2 504 exemplaires ;
  • F-86G : Désignation provisoire du F-86D doté de changements mineurs d'équipement et d'un moteur plus puissant. Il a été produit à 406 exemplaires sous la désignation F-86D d'origine ;
  • YF-86K : Version basique du F-86D prévue pour l'exportation, avec son plateau à roquettes remplacé par quatre canons de 20 mm et un système de contrôle de tir simplifié. Deux exemplaires ont été convertis à ce standard ;
  • F-86K : Version « OTAN » du F-86D, dotée d'un système de contrôle de tir MG-4, de quatre canons M24A1 de 20 mm approvisionnés à raison de 132 obus chacun, et d'un radar APG-37. Il a été produit à 120 exemplaires par North American et 221 par Fiat Aviazione ;
  • F-86L : Conversion et amélioration du F-86D avec une nouvelle électronique de bord, des extrémités d'ailes et bords d'attaque agrandis, un aménagement de cockpit revu et un moteur plus puissant. Il a été produit à 981 exemplaires.

UtilisateursModifier

Source : « F-86 Sabre Jet: History of the Sabre and FJ Fury »[4]

 
Un F-86L de la garde nationale aérienne du Wyoming, à la fin des années 1950.
 
Un F-86K ouest-allemand, en 1965.
La Luftwaffe acquit 88 F-86K américains entre les et . Ces avions furent assignés au Jagdgeschwader 75, plus tard renommé Jagdgeschwader 74 ;
La force aérienne de la République de Corée acquit 40 F-86D, à partir du  ;
La force aérienne royale danoise reçut 59 F-86D ex-USAF entre 1958 et 1960, assignés aux escadrons 723, 726 et 728 ;
United States Air Force ;
L'armée de l'air reçut 62 F-86K produits par Fiat entre 1956 et 1957, assignés aux escadrons 1/13 « Artois », 2/13 « Alpes », et 3/13 « Auverge ». Les numéros de série étaient 55-4814/4844, 55-4846/4865, 55-4872/4874, et 55-4876/4879 ;
La force aérienne grecque acquit 35 F-86D provenant des États-Unis, reçus en 1961 mais retirés du service en 1967. Ils furent toutefois conservés comme mesure de sauvegarde jusqu'en 1969. Le F-86D fut le premier chasseur tous-temps de la force aérienne grecque. Ces avions furent assignés aux escadrons 337 et 343. Jusqu'en 1964, leur livrée était couleur métal naturel, puis ils reçurent un camouflage OTAN jusqu'à leur retrait du service ;
La force aérienne hondurienne acquit six F-86K appartenant précédemment au Venezuela en 1970 ;
L'Aeronautica Militare reçut 121 F-86K produits par Fiat entre 1955 et 1958. Elle reçut également 120 F-86K des États-Unis. Ces avions furent assignés aux groupes : 6 Gruppo COT/1 Stormo, 17 Gruppo/1 Stormo, 23 Gruppo/1 Stormo, 21 Gruppo/51 Aerobrigata, 22 Gruppo/51 Aerobrigata et 12 Gruppo/4 Aerobrigata ;
La force aérienne d'autodéfense japonaise acquit 122 F-86D américains entre 1958 et 1961, assignés à quatre escadrons d'interception tous-temps (Hikōtai), et à un centre d'essais en vol à Gifu ;
La force aérienne royale norvégienne acquit 60 F-86K américains entre 1955 et 1956, et quatre exemplaires fabriqués par Fiat en Italie ;
L'armée de l'air royale néerlandaise acquit 57 F-86K américains et 6 F-86K construits par Fiat entre 1955 et 1956. Ces avions furent assignés à trois escadrons : les nos 700, 701 et 702. Ils furent utilisés jusqu'en 1964 ;
La force aérienne philippine acquit 20 F-86D assignés au 8e escadron d'interception « Vampires » début 1960. Ces appareils faisaient partie du programme d'assistance militaire mis en place par les États-Unis ;
Force aérienne de la république de Chine ;
La force aérienne royale thaïlandaise acquit 20 F-86L ;
L'Armée de l'air turque acquit 50 F-86D et 40 F-86K de construction américaine ;
L'aviation nationale du Venezuela acquit 32 F-86F de construction américaine entre et . En 1965, elle acquit également 79 F-86K appartenant précédemment à l'Allemagne de l'Ouest ;
L'armée de l'air yougoslave acquit 130 F-86D de construction américaine et les utilisa entre 1961 et 1974.

Exemplaires préservésModifier

De nombreux Sabres de différentes versions ont été préservés dans le monde. Cette liste n'est pas exhaustive :

Galerie photographiqueModifier


  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Wilson 2000, p. 111.
  2. (en) Angelucci et Bowers 1987, p. 346-347.
  3. (en) Knaack 1978.
  4. (en) Dorr 1993, p. 65–96.
  5. (en) Dorr 1993, p. 72.
  6. (en) « Aircraft Collection », Pacific Aviation Museum (consulté le 27 juillet 2017).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Stewart Wilson, Combat aircraft since 1945, Fyshwick, A.C.T, Aerospace Publications, (ISBN 1-875-67150-1)
  • (en) Enzo Angelucci et Peter Bowers, The American Fighter: the Definite Guide to American Fighter Aircraft from 1917 to the Present, New-York, États-Unis, Orion Books, (ISBN 0-517-56588-9)
  • (en) Marcelle Size Knaack, Encyclopedia of US Air Force Aircraft and Missile Systems, vol. 1 : Post-World War II Fighters 1945–1973, Washington, (États-Unis), Office of Air Force History, (ISBN 0-912799-59-5)
  • (en) Robert F. Dorr, F-86 Sabre Jet: History of the Sabre and FJ Fury, St. Paul, Minnesota, États-Unis, Motorbooks International Publishers, (ISBN 0-87938-748-3)
  • (en) Maurice Allward, F-86 Sabre, Londres, Ian Allen, (ISBN 0-7110-0860-4)
  • (en) Duncan Curtis, North American F-86 Sabre, Ramsbury, Royaume-Uni, Crowood Press, (ISBN 1-86126-358-9)
  • (de) Ferdinand C.W. Käsmann, Die schnellsten Jets der Welt: Weltrekord- Flugzeuge, Oberhaching, Allemagne, Aviatic Verlag-GmbH, (ISBN 3-925505-26-1)
  • Robbie Robinson, Les F-86D/K de l'Otan, Le Havre, Éditions Minimonde76, , 120 p. (ISBN 978-2-9541818-5-1, présentation en ligne).
  • (en) Gordon Swanborough et Peter M. Bowers, United States Navy Aircraft since 1911, Londres, Putnam Aeronautical Books, (ISBN 0-87021-792-5)
  • (en) Ray Wagner, American Combat Planes, Garden City, New York, États-Unis, Doubleday and Company, , 2e éd. (ISBN 0-370-00094-3)
  • (en) Ray Wagner, The North American Sabre, Londres, Macdonald & Co Ltd.,
  • (en) Ron Westrum, Sidewinder, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-951-4)
  • (en) Stewart Wilson, Combat aircraft since 1945, Fyshwick, A.C.T, Aerospace Publications, (ISBN 1-875-67150-1)
  • (en) Norm Avery, North American aircraft, vol. 1 : 1934-1998, Santa Ana, Californie, États-Unis, Narkiewicz//Thompson, , 204 p. (ISBN 978-0913322055)
  • (en) Martin Bowman, F-86 Sabre, Marlborough, Wiltshire, Royaume-Uni, Airlife Publishing, , 96 p. (ISBN 978-1840374117)
  • (en) John W.R. Taylor, Jane's All The World's Aircraft 1965-66, Londres, Sampson Low, Marston & Company Ltd.,
  • (en) Stewart Wilson, F-86 Sabre, MiG-15 Fagot & Hawker Hunter, Weston Creek, Virginie, États-Unis, Aerospace Publications, (ISBN 1-875-67112-9)
  • (en) Jim Winchester, Military aircraft of the Cold War (The Aviation Factfile), Londres, Grange Books, (ISBN 1-840-13929-3)