Félix Hément

Félix Hément, par Nadar.
Sépulture de Félix HÉMENT - Cimetière Montmartre

Félix Hément (1827-1891), licencié en mathématiques, était Inspecteur général de l’instruction publique. Il est né le à Avignon, mort le à Nanterre, fils de Cerf Hément et de Sara Bloch. Il épouse Marie-Catherine Faure le à Paris 9e.Il est inhumé au cimetière Montmartre, 32e division.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles dans le domaine de la pédagogie, de la psychopédagogie et de la vulgarisation des sciences (histoire naturelle, cosmographie, géométrie, physique, météorologie, astronomie). Il porta aussi un intérêt particulier à l'éducation oraliste des enfants sourds. Plusieurs de ses ouvrages ont été couronnés par la Société pour l'instruction publique, adoptés pour la distribution des prix dans les écoles de la ville de Paris et admis par la Commission ministérielle des bibliothèques populaires et scolaires.

OuvragesModifier

  • 1868 - Menus propos sur les sciences, Paris, C. Delagrave. [1]
  • 1868 - L'Aluminium, Paris : L. Hachette.
  • 1870 - De la Force vitale, Paris : C. Delagrave.
  • 1875 - Jacob Rodrigues Pereire, premier instituteur des sourds et muets en France, Paris : Didier et C°.
  • 1875 - Simples discours sur la terre et sur l'homme, Paris : Didier.
  • 1880 - De l'instinct et de l'intelligence, Paris : C. Delagrave. [2]
  • 1887 - Les Infiniment petits, Paris, Hachette, 1887. [3]
  • 1887 - Essai d'étude scientifique de la physionomie, Paris : A. Picard.
  • 1888 - À propos des châtiments dans l'éducation, Paris : A. Picard.
  • 1890 - Entretiens sur la liberté de conscience... avec une lettre de Jules Simon, Paris, Perrin. [4]
  • 1890 - Petit traité des punitions et des récompenses, à l'usage des maîtres et des parents, Paris : G. Carré. [5]

TraductionsModifier

  • 1886 - Angelo Mosso, La Peur : étude psycho-physiologique, traduction de l'italien sur la 3e édition par Félix Hément, Paris, F. Alcan. [6]

Articles et conférencesModifier

  • Conférence sur l’enseignement des sourds-muets par la parole (méthode Jacob Rodrigues Péreire) et l’application de la méthode aux entendants-parlants. (Exposition universelle, jeudi , Paris). [7]
  • Discours à l'inauguration du monument élevé à Daguerre à Cormeilles-en-Parisis, le , Paris : Impr. Nationale.
  • Les progrès récents dans l'enseignement des sourds-muets, La Nature, 1884, 13, 601, 166-168. [8]
  • Article Péreire dans le Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson. [9]

SourcesModifier